#Foot – Coupe de France / S.Benedet (St Sulpice) « On sort par la grande porte »

Combatifs, et généreux, les Tarnais n’auront finalement pas réussi à s’offrir le scalp d’une nouvelle équipe de Régional 1 samedi soir à l’occasion du cinquième tour de Coupe de France (retrouvez les résultats ici). Après avoir défait la Juventus Papus, les troupes du coach Steph Benedet ont finalement été défaits par L’Union Saint Jean (l’interview du coach Greg Sorroche par ici) sur le score de 3 buts à 2. Un revers qui ne peut laisser que des regrets dans les rangs de l’USS (le résumé du match par ici).

Coach Benedet / Crédit Le Mag Sport – NP

J’imagine qu’au sortir du match, le premier sentiment c’est une grosse frustration, surtout quand on revient à 3-2 en fin de match…

Oui après comme je le disais précédemment et comme je le disais à mes joueurs, on sort par la grande porte. On est mené 3-0, il ne faut pas l’oublier contre une belle équipe de L’Union, une R1, qui a utilisé beaucoup de mouvements et qui a mis de l’intensité comme on s’y attendait. On a pris le bouillon pendant 30 minutes et on s’y attendait aussi. C’était plutôt le scénario qu’on avait prévu. On était plutôt en bloc bas, on a attendu donc forcément, ils avaient des ballons, ils avaient la possession. Par contre après, des gros regrets sur la première mi-temps, on a deux grosses occasions à la 33 et 35ème coup sur coup. C’est dommage. J’aurais aimé voir comment on aurait réagi si on avait mené 1-0 et comment eux auraient couru après le score. Ils se seraient sûrement livrés et on aurait joué les contres comme on sait très bien le faire. A la mi-temps, on rentre à 1-0 et après un gros coup de massue au bout de deux minutes en seconde et on prend le 2-0.

C’est justement un peu ce coup de massue qui vous met un peu le genou à terre dans un premier temps.

Oui, on baisse. On a un coup d’arrêt derrière, après, on prend le troisième sur une erreur de notre part, une passe plein axe. On est mené 3-0. Mais derrière, moi je vais vraiment retenir du positif. A 3-0, quand on joue libérés comme ça, on peut en embêter. Ce qui me rassure, c’est surtout dans l’utilisation du ballon. On a changé de dispositif de jeu et ça s’est très bien passé. On a utilisé le ballon, à la récupération, on a très bien joué, on a combiné des choses donc moi je vais m’appuyer là-dessus. Après, c’était un peu chaud, ça s’enflamme parce que c’est la Coupe et qu’on veut égaliser. Mais on a deux grosse occasions à la fin que je vois dedans. Une frappe à côté et une tête qui peut retomber.

Je pense que tout le public la voyait dedans, même les supporters de L’Union (rires)

Voilà, on les a fait doutés. On les a pressés haut. On a changé de dispositif comme je le dis et derrière, on a vu qu’en sortant et en les pressant haut, ils avaient du mal à sortir le ballon avec la fatigue et nous les rentrés en jeu. C’est quelque chose de positif. Il faut garder ça, ce petit parcours en Coupe de France, c’est positif. Maintenant, il va falloir le répercuter en championnat pour pouvoir aller chercher très vite des points la semaine prochaine à Colomiers.

Au-delà de la défaite, vous avez également une autre mauvaise nouvelle qui vous a pas mal impacté. Votre gardien était déjà blessé la semaine dernière, on a senti sur le premier but qu’il n’était pas encore à 100%. Est-ce qu’il y a des risques de répercussions derrière ?

Oui, après ce sont des petits détails qui font la différence aussi. Nico il faut qu’il soit à 100%. Il était à 100% avant le match, à l’échauffement, aucune douleur. Après, sur le premier dégagement de renvoi aux 5m50, il sent que ça tire donc derrière il ne prend pas de risques. Il a fait son match un peu sur une jambe. Ce qui est inquiétant, c’est pour la suite du championnat. Après, de toute façon, les matchs, il faut les jouer. Tout le monde voulait jouer celui-là qui était un match phare pour tout le monde : les joueurs, nous et le club. Donc une très belle journée. Je souhaite une bonne continuation à cette équipe de L’Union, qu’elle retrouve vite la confiance pour pouvoir engranger des points dans un championnat R1 qui est très élevé. Derrière, nous aussi d’aller en chercher aussi, dans une poule également très relevée. La Coupe, ce n’est pas passé. Eux sont au sixième tour, ils vont encore vivre des émotions. Ça se serait arrêté à 3-0 je t’aurais dis on sort. Maintenant à 3-2, en ayant pressé si fort à la fin, des petits regrets de ne pas avoir vécu une séance de tirs aux buts. On va faire quand même la fête. On n’a pas à rougir, loin de là. Moi je vais en tirer des conclusions pour pouvoir continuer à travailler et encore progresser ensemble.

Même si la victoire n’y était pas, ça peut être un match référence pour tes joueurs. Perdre 3-0 contre une belle équipe de R1, revenir à 3-2 et être à quelques centimètres de revenir. Il y a de quoi voir du potentiel.

Oui bien sûr. C’est un axe de travail. Ils ont réussi à se prouver à eux-mêmes. Moi je crois en eux, ils ont juste à croire en eux. Derrière, on ira remplir les objectifs et enchaîner les matchs sur cette saison qui s’annonce longue et difficile mais avec de telles valeurs. Je pense qu’on a prouvé qu’on pouvait embêter un paquet de monde.

Sur les bords du terrain, on entendait certains spectateurs dire que parfois ça manquait un peu de finition du côté de St Sulpice, est-ce que c’est un sentiment que tu partages et sur lequel tu voudrais travailler rapidement.

Oui il faut y travailler. On a aussi nos deux attaquants qui sont blessés depuis de longues dates. Paulo en pointe, c’est quand même un joueur de côté, donc il dépanne. C’est sûr qu’on peut dire qu’il nous manque la finition. Sur un match comme ça, je suis quand même exigent sur les deux opportunités. Malheureusement sur un tel match contre une équipe du dessus, quand on en a une, il faut se rapprocher du 100% de réussite et d’efficacité pour pouvoir rivaliser. Après, il y a un peu de pression, un peu tout ça qui rentre en jeu quand on se retrouve face au gardien surtout quand on joue en bloc bas. Au bout de 30 minutes où on n’a pas vu le ballon, il faut être bon pour finir sur ce simple ballon. Mais on en a deux coup sur coup donc j’aurais demandé juste 50% d’efficacité sur la première pour qu’on voit autre chose. Après, on a été efficaces à la fin, il nous manque juste un petit chouïa pour pouvoir la mettre au fond.

Propos recueillis par N.Portillo

Article sponsorisé par

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s