#Foot – N3 / X.Mouret (Beaucaire) « Avoir nos trois sections au niveau National »

Malgré le revers à Alès ce week-end (retrouvez les résultats du week-end ici), le Stade Beaucairois fait un très bon début de saison en National 3. Ce bon départ est à l’image de l’évolution du club selon son président Xavier Mouret. Grandissant de jour en jour, Beaucaire se veut très compétitif dans les prochaines années.

Vous êtes aujourd’hui troisième en championnat de National 3, on peut dire que c’est un très bon début de saison pour Beaucaire, excepté le parcours en Coupe de France !

Oui le début de saison est mitigé puisqu’on s’est fait sortir très tôt en Coupe. Dans un match où je pense qu’on n’aurait jamais dû sortir mais se qualifier vu le nombre d’occasions qu’on a eu. Enfin bref, c’est la Coupe c’est comme ça. Le championnat rattrape un peu cette élimination en Coupe de France. On a un nul, deux défaites et quatre victoires. On fait un bon début de championnat. Surtout que l’effectif a été renouvelé à 80% cet été avec énormément de départs et surtout des départs qui comptent. Ce n’étaient que des joueurs cadres, des joueurs titulaires qui étaient au club depuis plusieurs saisons. Ça a été un nouveau départ pour l’équipe au complet. En perdant nos cadres et nos joueurs titulaires, c’est sûr que ça a été un nouveau challenge. Pour l’instant, on ne s’attendait pas à démarrer aussi bien. C’est sûr que c’est une satisfaction pour l’instant.

De base en début de saison, vu le contexte post-pandémie, et le renouvellement d’effectif, quelles étaient vos ambitions ?

Les ambitions de Beaucaire, c’était le maintien. Après, quand on dit le maintien, ça ne veut pas dire finir dixième et se contenter de ça. Ça vouloir dire se maintenir assez rapidement pour pouvoir jouer en deuxième partie de saison et essayer d’intégrer le top 6. C’est notre quatrième saison en N3, même s’il y a eu deux saisons tronquées. La première a été très difficile pour nous sportivement. Mais sur les résultats de la deuxième partie de saison, on finit sixième je crois. C’est une super phase retour. Surtout qu’on a été derniers pendant toute la phase aller. Je crois qu’à la fin de la phase aller, on avait neuf points donc ce n’était pas vraiment gagné. On finit la saison avec 34 points donc on avait fait une super phase retour. La deuxième saison, on n’est jamais trop en danger, jamais relégables. On finit sixièmes, mais bon le championnat s’arrête en mars. Est-ce qu’on aurait fini sixièmes au moment de l’arrêt de la saison, je n’en sais rien. En tout cas au moment de l’arrêt, on était sixième. Sachant qu’on était sur une phase dynamique. Je crois qu’on a gagné cinq matchs sur six, un truc comme ça ! la saison dernière, on a joué encore moins que la saison précédente, mais on était invaincus. On venait de sortir une Nationale 1 en Coupe de France qui est Sète. on était deuxième à un point du premier. L’année dernière, je pense qu’on avait vraiment les armes pour aller chercher quelque chose. Forcément, les départs font qu’on a dû revoir nos ambitions à la baisse. Avec des nouveaux joueurs et des moyens limités, on ne peut pas avoir la prétention de dire qu’on va jouer une montée. L’objectif était en attendant de découvrir tout le groupe, de faire nos matchs amicaux, notre début de saison et déterminer les objectifs un peu plus tard pour ne pas trop s’emballer. C’est pour ça qu’on avait annoncé un maintien assez rapide et jouer la première partie de tableau dans un second temps.

Justement, votre début de saison ne vous fait-il pas penser déjà à de meilleurs objectifs ?

On a fait un très bon début de saison. Après, il faut relativiser tout ça. Quand on regarde le classement, on a joué les équipes du bas de classement. Ça ne veut pas dire qu’elles seront les équipes du bas de classement en fin de saison. Au bout de six journées, on peut dire que le début de saison est fictif. Pour l’instant, on ne s’emballe pas. Les points pris ne sont plus à prendre.

L’équipe fanion est bien évidemment la vitrine du club. Mais il ne faut bien sûr pas oublier les équipes réserves et jeunes. Comment ça vit, quels sont les projets à Beaucaire pour ces équipes-là ?

L’équipe réserve, l’objectif c’est de la faire monter. Ça c’est sûr. Pour l’instant il y a cinq matchs, cinq victoires. Après la saison est encore longue. Un des objectifs principaux du club, c’est de faire monter l’équipe réserve. Là au niveau du club on est biens. On va avoir 500 licenciés. On sera sûrement le club avec le plus de licenciés dans le département avec Alès. Ce n’est pas pour rien qu’on se retrouve en haut de N3 les deux clubs. Les clubs travaillent bien. On a tous les deux une section féminine avec une centaine de licenciées. On vient de fusionner avec le Beaucaire Futsal donc maintenant on a une équipe de futsal. Tout se professionnalise au club. Je pense que ça se voit au niveau des résultats et sur tous les points.

Avec cette professionnalisation, le nombre de licenciés, la section féminine qui grandit, quels seraient les objectifs de Beaucaire sur le long terme ? Essayer de titiller la National 2 ou faire monter le tout voir même la D2F pour les féminines ?

A long terme on va dire que le projet du club c’est d’avoir ses trois sections : le foot féminin, le foot masculin et le futsal au niveau National. Le foot masculin est déjà au niveau National en évoluant en N3. L’objectif c’est d’atteindre le niveau au-dessus, la N2. Mais, pas cette année ou d’ici deux ans. Essayer de l’atteindre, ou au moins jouer la montée pour l’atteindre d’ici trois-quatre ans.

Oui ne pas l’annoncer et l’atteindre trop tôt et que le soufflé retombe l’année suivante…

Voilà, après, au niveau du futsal, ils jouent déjà au niveau national puisqu’ils sont en D2. Ils ont eu des débuts compliqués avec le covid. Le futsal ça fait un an et demi qu’ils ne jouent donc j’espère que ça va le faire. Les féminines, qu’elles atteignent aussi le niveau National d’ici trois-quatre ans. Surtout qu’il va y avoir la création d’une D3 féminine. Ça pourra être un objectif dans les années à venir.

Après au niveau des féminines, l’équipe est actuellement en R2. Vous n’êtes pas les seuls à avoir de telles ambitions, je pense notamment à Colomiers qui évoque l’ambition de la D2 en étant en R2 (retrouvez l’interview du coach Columérin ici). Mais ça sera une bataille de longue haleine parce que même en gagnant la R1, il faudra encore en passer par les barrages d’accession !

Oui, après, ce n’est pas un truc qu’on souhaite atteindre de suite. On veut vraiment prendre le temps de construire ce projet. Si ça nous prend trois-quatre ans, il n’y a pas de problème. Après comme j’ai dit, il y aura la création de la D3 féminine donc ça facilitera certainement cette action au niveau National.

Chez les jeunes, avec 500 licenciés dans le club, ça évoque une belle école de foot tout de même. Comment jugez-vous le travail accompli de ce côté-là ?

Chez les jeunes niveau quantitatif ça se passe très bien car on a beaucoup de licenciés. On a des équipes dans toutes les catégories. Ça se passe très bien, on a de bonnes générations. On a le label Elite. Ce n’est pas tout le monde qui l’a. Dans le département, il me semble que nous ne sommes que deux à l’avoir avec Alès. Pour accéder aux niveaux supérieurs, le cahier des charges est bien rempli. Ça nous oblige à travailler sur la structure globale du club. On ne peut pas faire comme certains clubs faisaient auparavant avec une belle équipe première et rien en-dessous. Il y a tellement de critères qui rentrent en compte que ça ne peut plus arriver. Forcément un club qui arrive en N3, c’est un club structuré.

Pour la suite de la saison de l’équipe fanion. Vous n’évoquez donc pas la montée. Mais comment ça s’annonce ?

Les objectifs de cette saison dépendent des résultats qui vont arriver. On pourra faire un vrai bilan à Noël. On aura fait 10-11 matchs. Si d’ici là, nous sommes seconds, on ne pourra pas dire qu’on n’a pas l’objectif montée. Pour l’instant en sept matchs, le classement dépend un peu des équipes qu’on a rencontrées. On a rencontré davantage des équipes de bas de classement. Ces équipes, je ne sais pas qui elles ont rencontrées elles-mêmes. Le bilan on le fera un peu plus tard. On n’est pas programmés pour jouer la montée. On est largement dans nos objectifs pour l’instant.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s