#Foot – Coupe de France / C.Ouali (Montauban) « La supériorité est dans le camp d’Aigues Mortes »

C’est dans la peau d’outsider que les Montalbanais de coach Chaib Ouali devront se présenter sur la pelouse du Stade du Bourgidou ce dimanche à 14h. En déplacement chez le leader de la poule A de Régional 1, Aigues Mortes, les Tarn-et-Garonnais devront faire appel à la fougue de la jeunesse pour créer la sensation.

Les hommes de coach Ouali ont déjà su montrer qu’ils en avaient sous le pied en automne dernier / Crédit DDM

C’est un peu un baptême du feu que vous allez vivre après trois mois sans football. A deux jours de ce choc de Coupe de France, dans quelle condition se trouvent vos joueurs ?

C’est assez complexe en terme d’organisation. Le week-end dernier nous avons du nous entraîner samedi et dimanche et cette semaine nous faisons des entraînements entre 16h et 18h aujourd’hui après une session hier. Le travail est athlétique mais complexe. Nul entraîneur, nul préparateur physique peut vous remettre des joueurs sur pieds en une semaine d’entraînement. C’est assez complexe sur ce point-là.

Comment faire du coup pour gommer ce manque de temps et les imperfections qui iront avec ?

Comme j’ai dis à mes joueurs, la première chose à faire, c’est prier que nous n’ayons pas de blessure qui les mettraient en arrêt maladie par rapport à leur travail. Après pour gommer, heureusement que l’on nous a laissé les cinq changements à disposition. La seule chose à espérer c’est que les joueurs aillent au-delà de leurs capacités. C’est la Coupe de France donc ils leur faudrait aller au-dessus de ce qu’ils peuvent faire. Mais aujourd’hui, aucun entraîneur ne pourrait vous donner la potion magique pour éviter les blessures ou ne pas cramer les joueurs le jour du match. Après à Montauban, nous avons peut-être un avantage à tirer. Nous avons une équipe jeune avec une moyenne d’âge très basse. On peut espérer que cette jeunesse n’aura pas autant de temps de travail que les anciens. On sait très bien que dans beaucoup de clubs de R1 ou R2, il y a énormément de joueurs qui sont davantage sur la fin que le début de leur carrière. On peut donc jouer sur cette fraîcheur de jeunesse.

En début de semaine, le coach d’Aigues Mortes, Yohan Borg estimait (lien ici) que cette rencontre ne dégagerait aucun favori. Est-ce également votre sentiment ?

Non. Pour moi c’est clair et net la supériorité est dans le camp d’Aigues Mortes. C’est une équipe qui descend de National 3 et qui est première en Régional 1. On sait très bien que ce championnat de R1 est très exigeant. Au vu des joueurs qui composent cette équipe d’Aigues Mortes qui a beaucoup d’expérience en National 2 et National 3, pour ma part, je ne peux pas dire que ça soit du 50-50. Nous avons un favori mais par contre nous défendrons chèrement notre peau pour déstabiliser cette équipe. A Montauban, nous avons les armes pour pouvoir les déstabiliser.

Quelles seraient les armes en question justement ?

La première arme c’est l’envie de bien faire. Nous avons un groupe qui a envie de bien faire et de se surpasser ensemble. Nous savons très bien que même si un joueur est mois bon, moins efficace ou moins prêt physiquement, le groupe le tirera vers le haut. La première chose c’est l’état d’esprit du groupe à se dépasser. La deuxième arme c’est la fraîcheur de la jeunesse sur laquelle on peut se reposer et dernièrement c’est la magie de la Coupe de France. On sait très bien que l’équipe qui perd repart à la case zéro. Ça sera peut-être la seule compétition que nous jouerons sur cette fin de saison. Nous n’avons aucun information à ce sujet. Nous ferons donc tout pour faire perdurer le plaisir.

Les conditions compliquées du match avec un long déplacement à Aigues Mortes pour un match aux horaires plus avancés ne vont-ils pas vous faire craindre un déficit physique ?

En effet, nous savons que ce sont trois heures et demi de route pour aller à Aigues Mortes et qui joueront plus en notre défaveur qu’en notre faveur. En soi, nous prendrons toutes les dispositions nécessaire en partant peut-être un peu plus tôt pour avoir une promenade et se dégourdir les jambes. Pour ma part, nous allons essayer de faire oublier ce trajet par un discours de fédération d’un groupe. Nous irons chercher cette union de groupe que ça soit à Aigues Mortes ou ailleurs, quelle que soit la complexité de l’organisation. Nous allons partir très tôt le matin pour revenir très tard le soir. Nous avons déjà eu gain de cause avec le match déplacé à 14h comme Canet/Beaucaire. On pourra le matin se laisser le temps de partir, et le soir, nous serons hors couvre-feu, mais nous avons une autorisation du gouvernement pour pouvoir arriver en dehors des horaires.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s