Foot – Coupe de France / Y.Borg (Aigues Mortes) « Je ne pense pas que l’on soit favoris. »

Suite de cette saga Coupe de France en prélude au sixième tour du 31 janvier prochain. Aigues Mortes et son coach Yohan Borg recevront Montauban. C’est un peu un choc entre deux formations qui ont su imposer un rythme solide lors du début de saison l’automne dernier. De quoi espérer un match de folie sur la pelouse du Bourgidou ?

Coach Borg s’attend à un gros bras de fer contre Montauban / Crédit Midi Libre

Voilà quasiment trois mois que vous n’avez pas goûté à la compétition. On peut imaginer que vos joueurs ont faim. Comment se préparent-ils à cette rencontre ?

Nous essayons de faire au mieux dans le bricolage. Malheureusement, les conditions ne sont pas propices à une préparation optimale. C’est une évidence. Nous essayons de faire du mieux possible avec toutes les contraintes que cela implique. Nous avons donné un programme aux joueurs semaine après semaine savoir avoir la maîtrise sur ce qui a été fait. Quand nous avons pu reprendre les entraînements, nous l’avons fait jusqu’au couvre-feu après cela nous avons continué sur le week-end mais c’était trop rare et ponctuel. Ce week-end, nous nous sommes entraînés vendredi en fin d’après-midi, ce dimanche. Nous essayerons de nous organiser sur la semaine en passant quelques coups de fils pour voir ce qui est possible ou pas.

Sentez-vous grandir un certain appétit de la compétition grandir chez vos joueurs ?

Oui bien sûr, ils ont envie de jouer et de retrouver le terrain et la compétition. Moi c’est pareil. De ce côté, la motivation y est. Après le questionnement se pose plutôt à savoir dans quel état seront mes joueurs et les joueurs adverses. Toutes ces problématiques sont normalement davantage maîtrisées dans le football qu’aujourd’hui.

Pour cette rencontre, vous affrontez Montauban, une équipe une division en-dessous de la votre. Vous jouez à domicile. N’est-ce pas un peu l’archétype du match couperet pour vous qui pourriez endosser le dossard de favoris ?

C’est un match couperet pour tout le monde car le perdant rentre à sa maison et n’a plus le droit de s’entraîner. Après favoris, je ne sais pas si nous le sommes. Le seul point positif, c’est de recevoir et donc d’éviter le déplacement compliqué du dimanche matin. Si l’on prend les forces en présence je ne pense pas que l’on soit favoris. Prenez les deux villes Aigues Mortes et Montauban, vous verrez vite qui a le plus de moyens. D’un côté, Aigues Mortes avec ses 9000 habitants et Montauban avec ses 60 000 habitants, vous faites vite le rapport sur les aides mairie et les capacités financières. Je sais que Montauban avait des dettes qui ont été effacées. Ils ont les moyens de leurs ambitions, et ils le montrent sur le championnat. Je ne pense pas que l’on soit favoris. Comme j’ai dit, le seul point positif, c’est de recevoir.

Même si c’est un peu abstrait de parler de ça après trois mois d’arrêt, Aigues Mortes est à ce jour invaincu en compétition officielle, marque beaucoup de buts en championnat. Ces chiffres sont-ils encore d’actualité pour vous ou obsolètes après cet arrêt prolongé ?

Un peu des deux. Nous savons ce que nous sommes capables de faire. Avec le nombre d’incertitudes d’aujourd’hui, il faut voir comment les joueurs se comportent. Seront-ils capables de repartir pied au plancher comme nous étions avant la coupure ou est-ce que ça va prendre un peu plus de temps ? Malheureusement, je n’aurais la réponse que ce dimanche.

Et à quoi vous attendez-vous de la part de Montauban ?

Je m’attends à une équipe efficace offensivement, qui a de la qualité et un effectif capable de jouer en R1. Ils sont quasiment en tête de leur poule avec une attaque prolifique. Je m’attends à un match de haut de tableau de R1 comme je l’ai annoncé à mes joueurs. Après, ça ne sera pas une partie de plaisir mais un match de Coupe. Nous verrons laquelle sera l’équipe la mieux préparée sur le plan athlétique et aussi sur d’autres composantes. Nous n’aurons même pas la possibilité de profiter de notre public, ça réduit les forces pour les équipes qui reçoivent ce tour de Coupe.

On peut donc pronostiquer une rencontre qui ne va pas se clore sur un 0-0 ?

Nous avons des qualités offensives des deux côtés. Logiquement non, maintenant lorsque l’on est entraîneur, on veut toujours démarrer le match avec l’envie de ne pas prendre de but. Celui qui est extérieur à ça peut se dire qu’il y aura des buts oui.

Si la reprise du championnat semblerait un peu compromise, votre seul casse-croûte cette saison serait alors cette Coupe de France avec cette fameuse poule amateur. Cela vous donne-t-il envie de rêver à une épopée épique ?

Pour l’instant je ne me projette pas du tout autant. L’année dernière nous avons été sortis par L’Union Saint Jean qui était une division inférieure à la notre. Notre seul objectif est d’aborder le match de Montauban avec le maximum de sérieux et de rigueur. Une fois qu’on aura fait ce qu’il fallait contre Montauban, nous pourrons voir la suite. Mais pour le moment, tant les joueurs que moi, nous ne nous focalisons pas sur ce qui pourrait se passer après sachant très bien que ça peut très vite s’arrêter.

Propos recueillis par Nicolas Portillo

Un commentaire sur “Foot – Coupe de France / Y.Borg (Aigues Mortes) « Je ne pense pas que l’on soit favoris. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s