#Football – R1 / P. Sangoi (Castanet) « A nous de faire plus sinon… »

Deux ans après la descente en Régional 1, l’US Castanet a su relever la pente s’offrant une Coupe d’Occitanie et une remontée en National 3 (sous réserve du dossier Colomiers). L’attaquant Jaune et Noir, Pierre Sangoi revient avec nous sur les forces et faiblesses de son équipe avant de préparer une saison qui s’annonce acharnée en N3.

usc
Cette année, le buteur Jaune et Noir a pu retrouver les sensations du terrain après une saison difficile – Crédit USC

Vous voilà de retour en National 3 après deux saisons en R1. Cependant, c’est la réserve de Colomiers qui est championne régionale. Craignez-vous un revirement de situation et une montée des Columérins au final ?

On ne sait pas trop où ça va nous mener. A priori, il n’y aura pas trop de recours. Ce sont des anciennes descentes apparemment, ce ne sont pas des équipes qui sont montées comme l’aurait fait Colomiers.

Quoi qu’il arrive vous aurez réalisé une saison plutôt positive avec une place sur le podium et la course pour une deuxième victoire en Coupe Occitanie. Si la montée venait à ne pas être validée, la saison resterait-elle aboutie selon vous ?

Si nous ne montions pas ça serait une grosse déception mais ça resterait une saison aboutie. Nous avons beaucoup de nouveaux arrivants. Ça a bien pris. Nous avions une bonne base à laquelle se sont ajoutés de bons éléments comme Seydina Cissé, ou Antho Delheure qui ont fait beaucoup de bien à l’équipe. C’est certain.

Selon vous, quel était le point fort de Castanet cette saison ?

La défense (rires). Il y avait également beaucoup de solidarité. Nous avons gagné tous les gros matchs et nous avons perdu des points contre les équipes moins bien classées. Nous avons gagné Colomiers, Golfech, Cazères. Ce sont des matchs qui ont compté et selon moi c’est ça qui a fait la différence.

Sur un plan personnel, que pensez-vous de votre saison ?

Je reviens d’une saison où j’avais très peu joué l’année dernière. Là j’ai joué quasiment tous les matchs. Pour un attaquant, je n’ai pas beaucoup marqué, c’est ça qui manque. C’était bien de pouvoir rejouer et participer à tous les matchs.

Qu’est-ce qu’il vous manquait pour être plus décisif devant le but ?

Je ne suis pas un grand technicien et devant le but je manquais souvent de lucidité donc il me manquait plein de choses devant les buts.

Vous aviez matière à travailler pendant le confinement alors (rires)…

Ça je ne vous promets rien (rires)

La saison prochaine en National 3 c’est un gros challenge qui se dresse devant vous. A quoi vous attendez-vous ?

Nous jouerons forcément le maintien avec trois, voir quatre descentes. Nous n’étions pas forcément largement supérieurs en Régional 1. Ça va être très dur. J’espère voir de nouveaux renforts et que nous allons tous monter de niveau. Nous avons quasiment tous jouer en N3, et ça ne nous a pas réussi. A nous de faire plus sinon nous allons redescendre illico et ça fera pareil qu’il y a deux ans.

Ce vécu d’il y a deux ans avec un groupe quasiment inchangé n’est-il pas un bienfait ?

Nous l’espérons tous. Nous avons récupéré deux-trois joueurs qui ont joué plusieurs années en N3. Ils devraient nous aider aussi.

La saison prochaine vous ambitionnez le maintien. Pensez-vous pouvoir élever les ambitions dans les années qui suivent en cas de résultats positifs ?

C’est compliqué à viser pour nous pour le moment. Sur les trois-quatre années à venir, ça serait illusoire de dire que Castanet peut aller plus haut pour le moment. La montée en N3 est belle mais inespérée donc se stabiliser à ce niveau serait déjà très beau. La réserve monte également en R1 du coup. Ça va être une saison compliquée et qu’il faudra gérer tranquillement.

Voyez-vous la saison prochaine comme une saison charnière avec un tout-gagnant ou tout-perdu ?

Oui, après je ne pense pas que ça puisse être tout-perdu. Le président et les dirigeants gèrent bien tout ça.

Une double descente, automatique en cas de descente de l’équipe fanion, ne vous fait-elle pas craindre des « fuites de talents » souhaitant encore jouer au niveau supérieur ?

Vous avez peut-être raison, mais quand nous sommes descendus de N3 il y a deux ans, nous étions encore 18 en R1 sur les 22 de la saison précédente. Il n’y a pas eu beaucoup de départs excepté les mecs vraiment au-dessus qui sont partis à Blagnac ou à Muret. Le gros de l’équipe est resté en R1, et nous sommes quasiment les mêmes à remonter cette année.

L’équipe semble s’être forgée une belle identité, un plus pour mouiller le maillot…

Des joueurs comme Mazeaud, Moreira ont toujours joué à Castanet. Quel que soit le niveau, ce sont des joueurs qui attirent et rendent le club sympa et attirant. Nous avons également le public. Lors du dernier match à Tarbes, ils étaient une bonne quinzaine de papi à venir nous soutenir. C’est très important. Certes cette année nous n’avons pas trop pu en profiter car nous avons beaucoup joué sur notre terrain synthétique. Ce n’est pas pareil qu’avec du monde dans les tribunes. Mais ce sont des gens qui viennent à tous nos entraînements, mangent tous les jeudis au club. Ce sont des gens auxquels nous avons envie de faire plaisir.

 

Propos recueillis par Nicolas Portillo

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s