#Rugby – Nationale 2 / Benoit Bellot (Graulhet) : «On fait des fautes qui sont stupides, on a qu’à s’en prendre qu’à nous-mêmes!»

Les graulhetois ont enchaîné une seconde défaite bonifiée consécutive à l’extérieur, le week end dernier sur la côte varoise face à la Seyne sur Mer. Grâce à un drop inespéré de Kevin Boulogne dans les arrêts de jeu, les mégissiers ont ramené un petit point de cet ultime rencontre de 2022. Le co entraîneur du SCG, Benoit Bellot nous a donc exprimé sa frustration du fait de la prestation de ses joueurs mélangés à la fierté du parcours en cette première partie de championnat de Nationale 2 qui voit l’ex Graulhetois pointer à la 7eme à la trêve de Noël. Rendez vous est donné mi janvier pour les rouges et noirs avec la réception à Pelissou des anciens pensionnaires de Nationale : Les bourguignons du Stade Dijonnais.

Crédit photo Le #MagSport – Impakkt Events

Ça a été dur et un peu comme à l’image d’Aubenas, vous vous sortez le cul des ronces à la dernière seconde ?

 

Ça fait râler parce qu’on y est, on s’accroche mais on est trop indiscipliné. On fait trop de petites fautes bêtes qui nous coûtent le match, on manque 8 points au pied qui pourraient nous faire passer devant mais c’est comme ça. Qu’est-ce que vous vous voulez qu’on reproche aux joueurs ? Rien. Ils sont là, ils s’accrochent mais, encore une fois, il faut qu’on grandisse sur la discipline et sur ces fameuses phases de rucks où on est souvent en retard et où on perd pas mal de ballons. On a encore je ne sais pas combien de pénalités mais on prend encore un point. Point après point, peut-être qu’ils vont compter en fin de saison et c’est mieux que zéro mais on râle car c’était un match sur lequel, encore une fois, on avait misé et qu’il y avait la place. 

Il faut peut-être être un peu plus tueur du côté de Graulhet ? 

 

Oui, tueurs. On n’a pas non plus 50 ballons, on en perd encore pas mal en conquête, j’ai trouvé un arbitre assez pointilleux. Il nous met 2 ou 3 touches pas droites, 2 ou 3 introductions dans l’axe où il met un bras cassé, des petits détails. Mais, encore une fois, nous aussi on fait des fautes qui sont stupides et on a qu’à s’en prendre qu’à nous-mêmes.

Quelle est la suite des opérations avec cette grande pause d’un mois ? Régénérer les joueurs et les esprits pour repartir à la guerre pour la fin de cette grande ligne droite en Nationale 2 ? 

 

Tout à fait. On a un mois de coupure, on a mis les joueurs en vacances pendant quelques jours, on se retrouvera le 2 ou le 3 Janvier avec bien évidemment un programme que, j’espère, ils vont suivre. On va surtout se laver les têtes mais on est encore dans les clous, on sait que le championnat sera difficile jusqu’à la fin, on joue le maintien et on le sait, même si on est de temps en temps 5e ou 6e. On sait où on va, on sait où on veut aller et à nous de faire le job jusqu’à la fin.

Surtout que le prochain match le 15 Janvier à Pélissou, c’est du dur et de l’épais. C’est Dijon, ancien pensionnaire de Nationale donc là, il va falloir rembrayer plein fer dès la reprise ? 

 

Oui, c’est pour ça qu’il ne faut pas trop se reposer car les matchs de reprise après un mois d’arrêt sont compliqués, on le voit à haut niveau donc ce sera pareil voire pire pour nous qui avons moins d’entraînements. On sait ce qui nous attend, à nous de nous préparer. 

Merci et encore félicitations pour ce début de saison

 

Merci.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s