#Rugby – Nationale / Sebastien Tillous Borde (Bourgoin) : «Faire un gros match pour bien finir ce bloc et partir en vacances sereinement!»

Après la victoire 21-3 face à Rennes, le manager du CSBJ était déjà focus sur la seconde réception de rang à Rajon d’un promu le RC Hyères Carqueiranne. Pour cette dernière levée de 2022 et cette première rencontre de la phase retour, Bourgoin aura à cœur de finir en beauté devant le peuple ciel et grenat et de rester dans le Top 6.

Quand je suis arrivé au match, beaucoup parlaient du bonus offensif. Finalement, c’est certes une victoire mais compliquée car cette équipe de Rennes a offert une très belle opposition ?

 

On savait que c’était une équipe joueuse et costaud devant avec de grosses 1ères lignes et des centres costauds, qu’ils allaient jouer au rugby et nous, on s’était préparé à jouer et à faire un bon match. Bien sûr qu’on voulait aller chercher le bonus offensif et sincèrement, on se met en bonne position en 1ère mi-temps, on construit le match pour aller le chercher et on a des occasions en 2e mi-temps mais on ne va pas le chercher. Ça, c’est toute la frustration que l’on peut avoir à la fin du match, il manque un essai, je pense qu’il y a eu à  un moment donné un maul porté de 25 mètres avec pénalité et carton jaune mais pas d’essai. Derrière, Rokua se fait prendre, on fait une belle attaque, il y a carton jaune et pénalité mais il n’y a personne derrière donc, à un moment donné, ça fait chier parce qu’on perd ce point-là mais on est dans l’objectif, on est toujours dans les 6. Il faut se servir la semaine prochaine de cette frustration que les joueurs ont un petit peu. 

Y compris quand vous prenez les points au pied alors qu’on aurait peut-être pu prendre la pénaltouche ? 

 

Oui, il est sûr qu’on peut toujours faire autrement mais on aurait aussi pu perdre la touche donc, sincèrement, je n’ai pas une boule de cristal. Il restait 25 minutes après les 3 points donc, quand il te reste 25 minutes, tu dois être capable de revenir et de marquer. On a eu les occasions pour revenir donc c’est un peu de frustration par rapport à ça mais, dans le contenu, on a joué au rugby, on a passé le ballon, on a réussi à percer, on a vu de belles choses. Il faut continuer à bosser et déjà se tourner vers la semaine prochaine. 

Cette équipe de Rennes vous aussi pas mal embêté dans la circulation, le replacement et les sorties de balles ? 

 

Dans les rucks, ils sortaient toujours dans notre camp avec des mecs qui ralentissaient les ballons alors que nous, on voulait jouer vite mais ils n’ont pas été sanctionnés. Apparemment, les règles changent de week-end en week-end, ça fait chier mais, à un moment, quand un mec sort par ta porte tout le temps, ça veut dire qu’il empêche le 9 de jouer le ballon vite et jouer vite, c’est ce qu’on voulait aujourd’hui. Ça nous a empêché de la faire par moment donc il est sûr qu’on aurait pu avoir plus d’opportunités. 

Qu’est-ce qu’il aurait fallu faire pour contrer ça ? 

 

C’était d’avoir de bons rucks mais quand le mec sort dans ton camp, c’est sanctionnable. Tu dois sortir par ton camp, soit par ton camp soit sur le côté donc il faut sanctionner mais nous, on n’est pas arbitre et c’était comme ça sur ce match-là. 

Il y a une frustration de ta part par rapport à l’arbitrage ? 

 

Frustration oui parce-que tu mets un maul porté écroulé à 5 mètres de la ligne, derrière tu en remets un de 25 mètres, pareil, Rokua se fait plaquer sans ballon, même chose donc, à un moment donné, il y a des cartons jaunes. Déjà, ils arrivent tard et ensuite, c’est le dernier défenseur, c’est pénalité, c’est comme ça donc fait chier mais même sans ça, on a les occasions de pouvoir marquer. On se précipite sur le dernier petit détail alors qu’il nous reste du temps pour le faire donc il faut surtout rester sur les bases qu’on a mis aujourd’hui dans le jeu mais il faut être plus efficace, c’est tout. 

Malgré le froid et quelques en-avants, vous avez quand même réussi à jouer au ballon et ça, c’est positif ? 

 

C’est très positif d’ailleurs, à part à Blagnac où le terrain n’était pas top et où ils n’ont pas joué plus que nous, on joue, on a des repères, on a été gagner à Chambéry, on a aussi battu Cognac-Saint Jean d’Angély avec le bonus offensif, on a marqué des essais. On est capable de faire et de rééditer des performances donc, dès la semaine prochaine, il faut faire un gros match pour bien finir ce bloc et partir en vacances sereinement.

Un petit mot sur les nouveaux entrants, Rokua et Morton car le fait que l’effectif s’enrichisse peut aussi faire du bien ? 

 

Bien sûr car si on regarde depuis le début de saison, les nouveaux arrivants n’ont pas beaucoup joué ou sont blessés en ce moment donc on a un peu un moins eu toute la plus-value qu’on aurait pu avoir depuis 6 mois. Il est certain que, quand tu as un joueur comme Rokua qui rentre, qui est un peu félin, qui est capable de gagner son duel en un contre un et d’amener de la vitesse, ça fait toujours du bien, ça amène du dynamisme. Pieter a ses qualités aussi, plus de percussions, mais ça lui fait également du bien à la tête car ça fait 7 mois qu’il n’a pas joué au rugby et 3 ou 4 mois que Rokua n’avait pas joué à 15 donc c’est bien pour eux et pour l’équipe. Si je prends un peu la même situation aujourd’hui par rapport à l’an dernier, on avait aussi beaucoup de blessés et qu’on avait retrouvé ces mecs-là à partir du mois de Janvier et on avait vraiment réussi à décoller donc je ne suis pas du tout inquiet. Il faut faire ce bon match contre Hyères-Carqueiranne La Crau derrière et après, on a 6 mois pour aller là où on veut aller. En ayant eu la chance de connaître ces moments-là, je sais qu’il faut être prêt au bon moment, ce n’est pas aux mois d’Octobre / Novembre / Décembre mais en Février / Mars / Avril où là, ça va être important. Normalement, on aura aussi retrouvé toutes nos forces vives donc il y aura vraiment de la concurrence. 

Où en est Rokua physiquement, il est à 100% ? 

 

Oui, il est bien revenu. Il était au 7 depuis pratiquement deux mois quand il est revenu donc il avait perdu beaucoup de poids, pratiquement 10 kilos, sachant que sur le 7, il ne font pas de muscu donc c’était beaucoup mais là, il a repris 4 / 5 kilos. Il s’entraîne maintenant tous les jours avec nous par contre le froid lui fait bizarre, c’est vraiment un gros changement pour lui. Il faut qu’il s’adapte à l’équipe, à notre façon de jouer mais il amène aussi sa fraîcheur et sa joie de vivre mais surtout ses qualités de bases fidjiennes, c’est un félin donc un style de joueur qu’on n’a pas forcément, c’est une bonne chose. 

Vous finissez la phase aller bien installé dans le Top 6. C’est aussi une satisfaction ? 

 

C’est très bien, c’était l’objectif. Je crois que Greg a dit en conférence de presse que l’objectif était d’être dans les 6 premiers mais maintenant, on est en mode chasseur car on est 5e ou 6e et c’est très bien comme ça. Si on regarde à la même période l’an dernier, on était 14es donc l’évolution est très bonne et, comme je l’ai dit avant, je sais où ça va se jouer. C’est dans les mois qui arrivent qu’il va falloir être vraiment présent et continuer à évoluer, on a une marge de progression qui est encore grande donc il me tarde d’être en Janvier / Février / Mars et tous ces mois qui arrivent pour aller jouer les phases finales, c’est certain. 

Est-ce qu’on peut dire qu’il n’y a pas de petites ni de grosses équipes dans cette Nationale ? On a vu que Chambéry est allé gagner à Valence-Romans ce qui est quand même synonyme de quelque chose

 

On le dit depuis maintenant un an mais ça s’est vraiment densifié dans cette poule. Il y a des équipes comme Bourg-en-Bresse qui sont descendues avec beaucoup de joueurs de Pro D2, Valence-Romans a vraiment aussi un effectif de qualité et ils mettent les moyens pour avoir cet effectif-là et il y a des équipes comme Chambéry dont on aurait pu se dire  » c’est bon, ils vont lâcher, Bourgoin est allé gagner là-bas « . Derrière, ils ont perdu contre Albi à la dernière minute avant d’aller gagner à Valence-Romans donc ça veut dire qu’il n’y a rien de facile dans cette poule mais ça montre aussi la performance qu’on a pu faire à Chambéry. C’est une bonne chose et c’est pour cela qu’il faut être humble et préparer les matchs, on a préparé Rennes comme on le devait et je leur ai dit qu’il faudrait préparer Hyères-Carqueiranne La Crau encore plus sérieusement. Le RCHCC est une équipe qui est costaud, ils ont des joueurs de qualité qui étaient en Pro D2 l’année dernière, ils ont de bonnes, bonnes individualités, je l’avais déjà dit au match aller, c’est une équipe qui est costaud et qui sera dure à jouer. Il faut donc qu’on prépare ce match, qu’on le prépare pour le gagner et on verra après. 

Et Bourgoin peut gagner sans Nicolas Cachet, ça aussi, c’est quand même une bonne nouvelle ? 

 

Nico a eu quelques soucis sur cette fin de semaine, c’était comme ça. On a des joueurs qui sont capables d’être polyvalents comme Romain Sola qui peut jouer 10 / 12 / 15, il a fait ses preuves en 12, là, il a joué 15. 

C’est également bien d’avoir cette  » chance-là  » pour le sprint final ? 

 

Bien sûr mais si on regarde, Pablo Patilla peut jouer centre ou ailier, Matthieu Nicolas peut pratiquement jouer partout derrière. Aujourd’hui, grâce ou à cause de ce qui s’est passé depuis un an, tous les joueurs ont pu être testés à tous les postes et ça amène aussi de la facilité quand on a des blessés comme on en a aujourd’hui. On peut replacer les mecs derrière, ils sont performants et ils amènent quelque chose à l’équipe, c’est important. 

Est-ce que c’est grave pour Nico Cachet ? 

 

Non, rien de grave. Avec les terrains en ce moment, c’est mou sur l’annexe et derrière, quand tu vas sur le synthétique, c’est dur donc il a une grosse périostite qui s’est déclenchée. On ne peut pas mettre un joueur quand il n’est pas à 100%, je préfère que ce soit un mec à 100% qui amène quelque chose, même si c’est Nico Cachet qui met 20 points par match. Il faut aussi le préserver car la saison est longue et qu’il sera important pour tout le reste de la saison. 

Même s’il n’avait pas été blessé, est-ce que tu avais eu dans l’idée de le préserver vu justement son importance dans les matchs comme ça ? 

 

Non, il était prévu qu’il joue et il était sur la compo donc on l’a sorti. C’est aussi pour ça que je l’avais préservé une fois à l’extérieur tout comme on en a préservé un autre qui avait beaucoup joué, c’est important qu’il y ait des rotations car le plus important sera le sprint final. Il reste 6 mois avant ce sprint-là donc il faut que tous nos joueurs soient au bon niveau au bon moment. 

Est-ce qu’il sera là à la semaine prochaine ou pas encore ? 

On verra. Sincèrement, on va prendre le temps cette semaine de voir comment il est, s’il n’est pas à 100%, il ne jouera pas, s’il est à 100%, il postulera pour être sélectionné.

Propos recueillis par Fred Charvet

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s