#Rugby – Nationale / Simon Andreu (Albi) : «C’est avec des matchs comme ça que l’on grandit et qu’on crée un groupe!»

Le 3/4 centre du Sporting Club Albigeois a fait son apparition samedi sur la pelouse du Stadium, au cœur de la guerre de tranchées que se livraient Albigeois et Dacquois. Alors que les landais étaient revenus à 23-22, Simon Andreu et l’ensemble du banc jaune et noir, ont grandement participé à la belle victoire (37-22) des tarnais acquise en fin de rencontre. Après 8 journées le SC Albi est désormais 5eme au classement du championnat de Nationale, et voit pas à pas un groupe se dessiner.

Crédit photo Jacques Massine

Quand on rentre dans un match comme ça, où c’est quand même une partie haletante, ça ne doit pas être simple ?

 

Non, ce n’est pas simple mais il faut rester concentré jusqu’à la dernière seconde. Il faut faire le boulot comme les autres l’ont fait pendant tout le match et vraiment rester concentré jusqu’à la fin car là, ça pouvait encore se jouer dans les dernières minutes. 

Au rugby, on ne parle pas de remplaçants mais d’impact players. Ce sont dans des matchs comme ça que l’on voit que le terme n’est pas galvaudé ? 

 

Oui, parce qu’on gagne à 23 avec tous les mecs qui sont sur la feuille de match, même le mec qui rentre une ou deux minutes est important à la fin. Il faut donner de l’énergie et suppléer les mecs qui étaient sur le terrain. 

Il y a aussi beaucoup d’émotions quand tu vis ce genre de match ? 

 

Ça, ce sont de bons matchs à jouer. Il y avait une très belle équipe de Dax qui envoyait beaucoup de jeu, il y avait du monde, du public. Franchement, ce sont de bons matchs à jouer et ça fait plaisir. 

Et c’est avec des scénarios comme ça que le jeune groupe que vous êtes va se construire et se cimenter ? 

 

C’est clair, comme on le dit, c’est dans la difficulté que l’on construit les groupes, je pense que ça a été le cas ce soir. Match après match, semaine après semaine, on travaille bien et c’est avec des matchs comme ça que l’on grandit et qu’on crée un groupe.

Surtout que la prochaine équipe qui arrive est du lourd et de l’épais, c’est VRDR ? 

C’est épais tous les week-end (rires). Rien n’est jamais acquis, il faut se remettre au boulot toutes les semaines. On ne va pas les prendre en victimes, on ne va pas se poser en victimes, on va essayer de faire un gros match et on verra samedi prochain.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s