#Cyclisme / La très grande forme des occitans !

Malgré des championnats de France de l’Avenir décevants pour les jeunes cyclistes occitans, ni titre, ni médaille, le cyclisme handisports, BMX, route, piste, professionnel et amateur, tient la grande forme. Des courses du calendrier international jusqu’aux grands championnats, les Sang et Or brillent de mille feux… Le#magsports vous présente un tour d’horizon des dernières performances.

(crédit photos RTL Infos)

Para-Cyclisme : Dorian Foulon en argent massif.

Membre de l’Occitane Cyclisme Formation depuis le début de saison 2022, et sociétaire d’Albi Vélo Sports, le natif de la Chapelle-Caro (Morbihan) n’en finit pas de surprendre en Handisports, comme dans le cyclisme élite au sein de la N1. Champion paralympique de la poursuite individuelle en catégorie C5, il vient encore de prouver qu’il était à 24 ans un candidat sérieux à l’or paralympique pour Paris 2024.

Lors des championnats d’Europe qui se déroulaient en Autriche en mai dernier, le protégé de Christophe Dizy récolte de l’argent à la pelle sur le chrono individuel et dans l’épreuve en ligne.

Lors des derniers Championnats du Monde de Baie-Comeau (Canada), qui se sont déroulés du 11 au 14 août, Dorian Foulon récidive en obtenant encore l’argent dans le contre la montre individuel. Il devance son compatriote Kevin le Cunff (ex pro de St Michel-Auber). Le vainqueur est le néerlandais Daniel Abraham Gebru.

Free Style : les héraultais Anthony Jeanjean et Laury Pérez au sommet !

On ne présente plus Anthony Jeanjean dans la discipline du BMX. Le Biterrois a décroché à 24 ans son troisième titre européen en BMX freestyle, samedi en début de soirée à Munich, sur la colline du parc olympique. Il réalise un second run de 93,60 points, devançant le Britannique Kieran Reilly (92,10) et le Croate Marin Rantes (88,80). L’école héraultaise fait des émules. Chez les filles, Laury Pérez est sur les traces de son aîné. Tout juste âgée de 18 ans, elle fait déjà figure d’épouvantail.

En freestyle elle obtient un médaille de bronze à Munich, et confirme ainsi ses titres de championne de France 2021 et 2022. Une nouvelle marche qui devrait conduire la résidente de Sauvian (34)  parmi les favorites des prochains championnats du Monde et … des Jeux Olympiques de Paris 2024.

Piste : Benjamin Thomas sur le toit de l’Europe.

(crédit photo France Bleue)

Les superlatifs concernant Benjamin Thomas sont épuisés. Pistard de formation aux nombreux titres nationaux, européens et mondiaux, la saison 2022 aura marqué une véritable consécration pour le champion tarnais sous ses nouvelles couleurs de la Team Cofidis.

Vainqueur sur route des classements généraux de l’Etoile de Bessèges et des Boucles de la Mayenne sur route, toutefois, il perd son titre de champion de France du contre la montre individuel au profit de son ex-coéquipier le bigourdan Bruno Armirail. Pour son premier Tour de France, il aura crevé l’écran notamment sur la 17ème étape qui empruntait les routes du Tarn et du Lauragais. Il lui aura manqué moins de 500 mètres pour rejoindre ses illustres prédécesseurs, Jacques Esclassan, Laurent Jalabert, Lilian Calmejane et ainsi inscrire une victoire d’étape sur la Grande Boucle.

Benjamin Thomas a délaissé le dérailleur et la route pour reprendre le pignon fixe et la piste lors des championnats d’Europe en Allemagne (11 au 16 août) . Un premier titre dans la poursuite par équipe avec ses compères Boudat, Tabellion, Denis et Lafargue, il enchaîne par un deuxième succès dans la même journée dans l’épreuve de la course aux points obtenant un 3ème titre européen dans cette discipline. Il devient par la même occasion, le premier coureur de l’histoire à être triplement titré dans cette épreuve.

Tour de Burgos : Pavel Sivakov en taille patron.

Pavel Sivakov et Julian Alaphilippe complices dans l’intérêt de la sélection nationale ? (crédit photo La Voix du Nord)

Une fois sa non sélection pour le dernier Tour de France digérée, Pavel Sivakov a remis le bleu de chauffe. Deuxième de la Clasica San Sébastian derrière le belge Remco Evenepoel (Quick Step-Alpha Vinyl), le Tour de Burgos a permis à l’homme de Soueich (31) de lever les bras en signe de victoire. 9ème de la première étape, il s’empare du maillot de leader de l’épreuve, en terminant 2éme lors de la troisième étape derrière l’espoir tricolore Bastien Trochon (AG2R-Citroën).

La technique Sivakov est connue depuis ses victoires dans le Baby Giro, la Ronde de l’Isard et le Tour du Val d’Aoste en 2017. Il s’empare du maillot de leader et gère son avance avec ses qualités de grimpeur et de rouleur. 3éme de la dernière levée, Pavel Sivakov remporte une nouvelle course par étapes après ses victoires au Tour des Alpes et au Tour de Pologne en 2019.

Une fin de saison prolifique qui pourrait lui permettre de connaître une première sélection avec le maillot tricolore sur les épaules pour les Mondiaux, consacrant ainsi ses qualités sportives et un choix politique assumé de délaisser sa nationalité russe, pour devenir  français.  

Elite amateur: Une Estivale Bretonne aux accents occitans !

Créée en 2016 par la fusion du Circuit du Viaduc et le Grand Prix de la Mine, l’Estivale Bretonne est devenue en seulement quelques saisons une épreuve majeure du calendrier cycliste élite. Son premier vainqueur en 2016 est David Gaudu (4éme du dernier Tour de France) et le dernier vainqueur en 2021 est Johan Le Bon (ex pro, ancien champion d’Europe et du Monde juniors).

L’Estivale Bretonne est une épreuve par étapes de 4 jours qui a été courue du 05/08 au 08/08 inclus et rassemblait les meilleures écuries N1, mais aussi des équipes néerlandaises. Le GSC Blagnac et l’Occitane Cyclisme Formation étaient présents au milieu des CC Etupes, Guidon Chalettois, AC Bisontine, Saur Sojasun Espoirs, Océane Top 16, AG2R-Citroen Espoirs, Vendée U…

Actuellement sur un nuage après ses titres de champion de France Masters 30/35 ans du CLM et sur route, le tarnais Romain Campistrous prend la 3éme place du classement général final de l’épreuve derrière Jean Louis Le Ny et Mickaël Guichard, tous deux du WB Fybolia. 6éme lors de la première étape, 5éme lors de la deuxième étape, 4éme lors de la troisième étape, cette régularité permet au jeune trentenaire de monter sur le podium.

En outre l’Aveyronnais, Thibaud Saint-Guilhem (AVC Aix en Provence) termine 4éme du général après avoir remporté la 3éme étape ( 9éme le premier jour, 6éme le deuxième jour)).

Le narbonnais Corentin Navarro (SCO Dijon) récent vainqueur de la semi-nocturne de Mâcon prend la 2éme place lors de la dernière étape. A noter la performance du haut-garonnais Nicola Marcerou, tout juste âgé de 19 ans (Vendée U), ex pensionnaire du  Culture Vélo Look Racing Team U19,  7ème des Boucles de la Loire en avril , il obtient une nouvelle 7éme place lors de la première journée.

Le Borgne.

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s