#Football – D2F / Le Puy officialise l’arrivée de 3 joueuses de l’AMTFA.

Comme annoncé en exclusivité dans nos colonnes, fin juin, 3 joueuses de l’AMTFA viennent de quitter la cité épiscopale direction l’Auvergne. En effet Le Puy Foot 43 vient d’officialiser, ce lundi 25 juillet, les arrivées de Marie Chirat, Ophélie Cordier et Fanny Thouvenot .

Les 3 ex tarnaises vont relever un nouveau défi, sur les contreforts du Massif Central après avoir claqué la porte du club occitan après 2 saisons sur les bords du Tarn pour Chirat et Thouvenot et 3 ans pour Cordier. Chez les altiligeriennes ce trio affrontera leurs ex partenaires albigeos -marssacoises dans la poule B de D2F.

Le coach du Puy Foot, Pierre-Yves Thomas voit troisrenforts aux profils différents qui, ne seront pas de trop dans l’objectif maintien du club de la Haute-Loire. Car cette saison avec 6 descentes par poule dans la renaissante D3F, les bleus ciels, blancs et noirs auront mailles à partir pour intégrer la future seconde division à poule unique de 12 participantes.

Avec la joueuse de 24 ans formée au FC Pays Minier, ensuite passée par Vesoul, le FC Metz, l’Esap Metz et Albi Marssac TFA, c’est une joueuse expérimentée de D2F que récupère le Puy Foot. Ophélie Cordier (3 matchs en D1 Arkema et 85 rencontres en D2F) avec sa propension à pouvoir jouer tant en défense centrale en position de libero à l’ancienne, qu’en numéro 10 ou encore en sentinelle de l’entrejeu, voire en milieu relayeur, apportera de nombreuses cordes à l’arc du staff altiligerien.

Pour Marie Chirat (25 ans) qui est passée par l’olympique lyonnais dans sa jeunesse avant de débarquer au Toulouse FC durant 4 saisons puis à Albi, son registre se cantonne au cœur du milieu de terrain mais elle partage une qualité en commun avec Ophélie Cordier : une très grande dextérité sur les coups de pied arrêtés. Après une grave blessure à la cheville au printemps 2021 (dorénavant bien digéré), cette Gone pur sucre, va pouvoir donner la pleinitude de ses moyens et faire étalage de son expérience de la division (82 matchs).

La dernière recrue tarnaise du Puy Foot, évolue, elle, dans un tout autre registre bien plus offensif en tant que piston/joueuse de couloirs, où sa propension à venir percuter devra être utilisée à bon escient. Cette originaire de Cannes au caractère bien trempé, a effectué une partie de sa formation à Nîmes puis à Montpellier avant de traverser la France, pour sauter dans le grand bain de la D2F à Brest. A 23 ans et avec 29 rencontres dans l’antichambre de l’élite féminine, Fanny Thouvenot dispose encore d’une marge de progression que son nouveau club tentera de mettre en œuvre.

Le Puy Foot va donc pouvoir débuter la reprise de ses entraînements et sa pré-saison avec ses 3 nouvelles recrues, en ayant l’objectif de se focaliser sur le périlleux maintien en D2F. Car avec une poule lui offrant des derbys avec l’AS Saint Etienne, Yzeure et Clermont, 4 déplacements en occitanie face à Albi-Marssac, Montauban, Toulouse et Nîmes mais aussi des joutes avec Grenoble, Evian, Nice et Marseille, les filles de Pierre-Yves Thomas savent qu’elles auront du pain sur la planche cette saison.

Article rédigé par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s