#Rugby – Nationale / Nicolas Tachat (Nice) : «On arrive en outsiders, motivés comme jamais!»

Nicolas Tachat, le capitaine du Stade Niçois avant ce barrage / 1/4 de finale entre Nice et Valence-Romans Drôme Rugby nous a accordé un entretien.

Crédit photo Stade Niçois

 

Ça fait quelques saisons que tu es au Stade Niçois, vous avez vécu pas mal de péripéties et pour la seconde année consécutive, vous êtes qualifiés en play-off. J’imagine que ça doit déjà être une satisfaction car en début de saison et vu le départ que vous aviez pris, ce n’était pas gagné ? 

 

On perdure puisque ça fait trois saisons qu’on arrive à jouer le haut de tableau et c’est déjà bien. On va positiver en disant qu’on aurait pu ne pas se relever de la demi-finale de l’année dernière, chose qui finalement est acquise donc c’est très bien. Ce n’est pas la place espérée en début de saison mais on s’en contente et on arrive en outsiders, motivés comme jamais.

Cette saison l’année dernière avait quasiment été idyllique jusqu’au mois d’Avril puisque, sans exagération, vous aviez roulé sur la Nationale. Entre l’accident de James Lassis, les vagues de Covid et la déception de cette défaite face à Narbonne, il y a eu une fin de saison dont on a l’impression, quand on entend tes propos, qui a laissé beaucoup de séquelles surtout au début de cette saison ?

 

Il y a eu pas mal de séquelles mais, au final, il y a aussi eu une grosse rotation des joueurs donc il y en plein qui n’avaient pas conscience de ce qui s’était passé car ils ne l’avaient pas vécu. Ça nous a forcé à faire un  » deuil  » plus rapide, même si ce n’est pas le cas, et on s’est vite projeté sur ce qu’il y avait comme échéances à venir. 

Lors de la défaite face à Narbonne, il y a sûrement eu de petites erreurs faites par ci, par là pour perdre à domicile contre le RCN. J’imagine que vous allez utiliser toutes ces petites erreurs et petites scories pour ne pas les rééditer ce dimanche face à VRDR ? 

 

Déjà, on a un minimum d’expérience collective en plus pour les joueurs qui sont restés et on va essayer de l’apporter. Après, de toute façon, c’est un match de phase finale donc ça va être du 50 / 50 et il va falloir que l’on œuvre à faire peu de fautes, ce qu’on n’avait pas fait l’année dernière. 

 

Toi qui joues devant, il y a du taf quand on se prend VRDR ? 

 

Ah oui, il y a du boulot mais comme toutes les équipes à partir de la 6e place. Je pense que tout le monde est bien structuré, c’est costaud et ça court quand même un minimum donc, franchement, ça va être un gros match mais comme il faudrait avoir en demi si on gagne et comme on aurait eu si on était dans les deux. 

Comment est-ce que tu assimiles cette équipe de Valence-Romans Drôme Rugby ? 

 

Comme tout le monde le sait, c’est une équipe qui descend donc ils ont encore la structure Pro D2 et ça se voit. Ils ont une base sur les fondamentaux qui est assez forte et, dans un premier temps, il faudra arriver à les faire déjouer là-dessus. Si on arrive à ne pas faire trop de fautes, je pense que derrière, on ne sera pas loin de la vérité. 

Le voyage entre Nice et la Drôme n’est pas le plus long de la saison. Est-ce que des supporters niçois vont vous suivre, est-ce que des bus ont été mis en place pour venir vous supporter et vous soutenir dans ce match qui va être  » à la vie, à la mort  » ? 

 

Oui, le club se bouge derrière pour essayer de faire venir du monde. On ne sait pas combien mais il y aura du monde. 

On a demandé à Hugo Verdu si la victoire à l’extérieur à Albi n’avait peut-être pas été le déclencheur de votre fin de saison à un moment où vous étiez au bord du précipice. Peut-être que ce bel exploit à Albi vous a relancé ? 

 

Ça nous a totalement relancé même si ça s’est peu vu dans le classement. Dans nos têtes, on a finalement vu qu’on était capables d’aller battre les meilleurs chez eux donc on est reparti de plus belle et encore plus motivés. C’est vrai qu’on était au pied du mur, on a su se racheter par rapport à ça et comme ce week-end, on va encore être au pied du mur, je pense que c’est là qu’on est les meilleurs donc, espérons que ça continue. 

Est-ce qu’on peut parler de Nice outsider ou est-ce du 50 / 50 ? 

 

Sur le match, c’est du 50 / 50 mais au vu des résultats et de ce qui s’est passé sur la saison, on est clairement outsider, il est sûr qu’on ne sera pas favori. On a perdu nos deux matchs donc on vient pour gagner mais, si je suis supporter, ce n’est pas sur Nice que je mise. 

Quels vont être l’état d’esprit et le mot d’ordre pour ce match ? 

 

Il faut que l’on soit mort de faim, qu’on soit à 200% et ne rien lâcher. Un match, c’est 80 minutes, on verra ce qui se passe après et on fera les comptes à la fin. 

 

Merci pour ce tour d’horizon à quelques heures de ce barrage entre Nice et Valence-Romans Drôme Rugby

 

Merci beaucoup.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s