#Rugby – Nationale / Matthieu André (Albi) : «On va bien se resserrer et bien travailler pour bien préparer ce 1/4 finale à domicile!»

Mathieu André, le capitaine Albigeois, au 298 matches en professionnel, nous a livré ses impressions concernant la défaite à Tarbes (14-8) tout en se re mobilisant déjà sur le 1/4 de finale (barrage) de Nationale qui les attends face au SO Chambéry, ce dimanche au Stadium Municipal. Le SCA qui a loupé le coche de la qualification directe en 1/2 face aux bigourdans, va devoir se resserrer et retrouver son ADN guerrier pour arriver en ordre de marche face aux Savoyards. Conscient de l’attente populaire autour de cette rencontre, celui qui peut dépasser les 300 matchs dans sa carrière en tant que joueur (en cas de qualification en 1/2 finale) , compte bien poursuivre le plus longtemps possible ses derniers moments sur les pelouses et finir en apothéose.

Crédit photo Pierre Bras

On t’imagine déçu car Massy avait fait le taf face au VRDR, laissant à Albi la place d’aller chercher l’accessit direct en demi-finale mais, malheureusement, Albi n’a pas mis les ingrédients pour aller se chercher cette récompense ?

 

Oui, déçu du contenu qu’on y a mis ou plutôt de ce qu’on n’y a pas mis. Ça fait chier de jouer le dernier match de la saison et de le finir sur ce contenu mais ce n’est pas grave. On a une semaine de plus, on va bien se resserrer et bien travailler pour bien préparer ce quart de finale à domicile.

 

Albi est un peu passé à travers aujourd’hui et même sur ses fondamentaux comme la touche ? 

 

Ce match est très simple à analyser : pas de discipline, pas de conquête. Donc, à partir de ce moment-là, vous pouvez jouer à n’importe quel niveau, c’est compliqué de gagner le match et c’est ce qu’il s’est passé aujourd’hui. On a été sevré de ballons, on a défendu toute l’après-midi et face à une valeureuse équipe de Tarbes, c’est difficile de s’imposer.

Comment est-ce que tu analyses cette contre-performance ? Peut-être un coup de pioche mentalement ? 

 

Non, je ne pense pas qu’on a eu un coup de pioche mental. Ça arrive de louper des matchs, c’est comme ça et je ne suis pas sûr que ça serve à grand-chose de l’analyser. Ça nous servira plus de nous projeter très vite sur le match qui arrive pour bien le préparer. Il n’y a pas à s’alarmer, c’est un match loupé, on sait pourquoi et comment on l’a loupé donc, maintenant, à nous de bien travailler pour bien appréhender cette réception. 

 

Du coup, barrage face à Chambéry dimanche prochain au Stadium Municipal, un match couperet. Là, il va falloir ne rien calculer et tout envoyer ? 

 

C’est ça mais, de toute façon, on attaque un nouveau championnat de phases finales où tous les matchs vont être éliminatoires. Ça va être bien, j’espère que le Stadium sera plein, qu’il y aura beaucoup de public qui nous soutiendra et qu’on fasse un bon match pour passer ce barrage. 

Il va falloir avoir des ressources physiques car, maintenant, vous allez faire un petit marathon si vous voulez aller loin ? 

 

Ça reste un bloc de 5 matchs donc, un peu élargis, je pense qu’on n’aura pas de mal pour ça. 

 

Avec ce contexte, tu peux arriver à 300 matchs en professionnel et à être tricentenaire ? 

 

Tricentenaire, je ne sais pas (rires). J’en suis à 298 aujourd’hui, j’espère jouer le 300e même si ça n’apporte rien de plus mais j’espère le faire car ça voudra dire qu’on sera allé un peu plus loin dans ces phases finales.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s