#Football – Régional 1 / Mickaël Bertrand (Albi Marssac TFA) : «Il va falloir cravacher jusqu’au bout pour se maintenir!»

Mickaël Bertrand nous a accordé un entretien suite au match nul (3-3) arraché dans le money time, face au FC Lourdais, ce samedi au stade Maurice Rigaud. Le coach des tarnais de l’AMTFA, avait un sentiment mitigé et emplit de frustration, en rapport à un résultat qui selon lui, ne récompensait pas le contenu proposé par ses hommes. Malgré deux comeback (à 0-2 et 2-3), Albi Marssac TFA via un penalty et une multitude d’occasions, a eu la possibilité de remporter le gain d’un match face à un prétendant à l’accession. Constatant des fébrilités passagères de sa défense, mais se félicitant de la production de ses joueurs, tout comme de leur état d’esprit, coach Bertrand veut entamer le sprint pour le maintien avec détermination. Car joueur comme staff sont conscients qu’il faudra cravacher jusqu’à la dernière minute, pour aller chercher leur survie en R1 lors des 4 dernières rencontres. Une dernière ligne droite, où le technicien des albigeo-marssacois va attendre ses hommes au tournant.

Crédit photo Axelle Puechberty

un match nul 3-3, à domicile, face à l’un des prétendants à la montée, mais il y a quand même de la frustration qui domine car il y avait la place de faire autre chose ce soir ?

 

Oui, il y a vraiment de la frustration. On attaque bien le match dans le contenu, on se fait punir sur la seule incursion de Lourdes dans notre surface, on est mené 2-0, on continue à bien jouer et on revient à 2-1. Après la mi-temps, on revient même à 2-2, on se crée un pénalty qu’on loupe et on a pris un petit coup derrière la tête. On prend un 3e but qui fait qu’on est mené, on a les ressources mentales pour revenir à 3-3 et on se crée beaucoup, beaucoup de situations et d’occasions mais, malheureusement, on ne les met pas au fond. On a encore manqué d’efficacité, je pense que c’est le mot d’ordre de cette année et il va falloir cravacher jusqu’au bout pour aller se maintenir.

Manque d’efficacité mais aussi de concentration car on a quelquefois l’impression que vous tenez le match mais que vous n’arrivez pas à rester linéaires dans la concentration ? 

 

C’est ça et c’est dommageable car on est rarement  » mis en danger  » et à chaque fois, on prend un but sur l’une des seules incursions de l’équipe adverse. C’est dommageable, on va essayer de gommer ça sur les derniers matchs mais, en-dehors de ça, c’est quand même un point pris contre le second et c’est un point qui comptera pour la fin de saison. 

C’est aussi là que l’on voit qu’Albi Marssac avait sûrement autre chose à faire en début de saison, peut-être pas la montée mais au moins la première partie de tableau vu les résultats que vous avez eu contre les prétendants à la montée ? 

 

Ce qui est sûr, c’est qu’on joue et qu’on développe du jeu, il y a du contenu et c’est vrai que la frustration du résultat est souvent là. Donc, il y a des choses à gommer et des choses sur lesquelles on doit travailler mais aujourd’hui, on n’est pas là pour faire le bilan, on est juste là pour se maintenir et essayer de prendre les points qu’il nous faut pour avoir le Graal à savoir le maintien à la fin de la saison. 

 

On sait que tu as fait une grosse causerie à tes joueurs pour les motiver. Est-ce que certains t’ont satisfait dans l’état d’esprit et l’engagement ? 

 

Là, je pense que c’était dans un match d’hommes mais qu’en 1ère mi-temps, on était un peu trop gentil et du coup, j’ai été un peu dur avec eux à la pause. Mais quand on voit la réaction et la grosse 2e période que mes joueurs font, je me dis que j’ai une équipe qui, en plus d’être cohérente footballistiquement,a des ressources mentales et c’est plutôt positif pour la fin de saison. 

Pour avoir une réaction, tu as dû faire de gros choix tactiques : tu sors ton buteur Brandon Marianella à la mi-temps pour le mettre sur la touche avant de le faire re-rentrer dans le dernier quart d’heure où il marque. C’est un choix payant puisque ça a l’air de l’avoir piqué au vif ? 

 

Oui (rires). Je suis là pour que l’équipe tourne, je n’étais pas satisfait de sa première mi-temps et je lui ai dit mais il nous met des buts depuis le début de saison. C’est quand même un élément décisif pour nous donc, bien sûr que dans le dernier quart d’heure, quand on poussait pour revenir, c’était important de l’avoir sur le terrain. Je pense aussi qu’il a eu une dure semaine car malade donc, tout ça mis bout à bout, il a quand même fait le job en fin de match. 

Pour finir, on va parler de toi, tu as signé pour une année de plus voire plus si affinités à l’AMTFA. Malheureusement, tu ne peux pas encore travailler sur l’avenir car il te faut te maintenir avant de commencer à préparer ton effectif pour la prochaine saison ? 

 

Exactement, il faut se maintenir. On a envie, j’ai envie, d’avancer sur la saison prochaine mais malheureusement, comme tu le dis, on ne peut pas se projeter quand on ne sait pas le niveau dans lequel on va évoluer l’an prochain. Donc, on attend, on patiente et j’espère le faire le plus vite possible avec les joueurs.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s