#Rugby – Fédérale1 / Florian Gimbergues (Graulhet) : «On va y aller avec de l’ambition, on va tout donner!»

Florian Gimbergues, le coach de la défense des Graulhetois est revenu sur la défaite 13-23 en match aller des 1/8 de finales de Fédérale1. Les mégissiers qui retrouvent après de longues saisons de disettes le goût des playoffs, ne comptent pas à l’image de leur coach appréhender le match retour en terre varoise sans ambitions. Le SC Graulhet veut tout donner face à cette redoutable équipe de Fédérale 1 qu’est Hyères-Carqueiranne la Crau et défendre les couleurs rouges et noires jusqu’à la dernière seconde. Une chose est sure, Florian Gimbergues, et l’ensemble du club sont déjà heureux d’avoir rendu ses lettres de noblesse rugbystique à la ville de graulhet au gré d’une saison qui m’es a vu acquérir le droit d’évoluer en Nationale 2 la saison prochaine.

Crédit photo Maeva Franco

J’imagine qu’il y a un peu de déception car, en première mi-temps, vous pensiez peut-être tenir le bon bout ?

 

Oui, il y a pas mal de déception car on a l’impression de vraiment rivaliser pendant 55 / 60 minutes. A la mi-temps, on est devant alors qu’on avait le vent contre et on fait une belle partie pendant 55 / 60 minutes mais, à l’image aussi des gros clubs de leur poule, les Rumilly, Vienne et consorts, on a craqué à partir de la 60e car, quand ils font rentrer leur banc, ils ont quelque chose en plus que les autres n’ont pas. Mais on est très fier d’avoir tenu quasiment une heure, très fier de n’avoir pas vraiment lâché non plus les 20 dernières minutes, il n’y a que 10 points d’écart à la fin et, si on veut vraiment, on peut prendre plusieurs fois les points et réduire mais on veut jouer le jeu jusqu’au bout et on va en touche. On assume, on ne score pas mais ce n’est pas grave et, du coup, il y a 10 points d’écart à la fin mais ça aurait pu être moins que ça à la fin. Très fiers aussi de l’intensité, de la rigueur et de la maîtrise car on n’a pas été dans l’émotion, on n’a pas versé dans le côté intensité à tout prix, on a été structuré et maître de ce qu’on faisait pendant 60 bonnes minutes et ça, c’est très bien pour l’avenir.

Toi qui es le spécialiste de la défense à Graulhet, tu dois être fier de tes hommes car il y a eu une défense de fer. Vous aviez sorti les barbelés aujourd’hui ? 

 

Oui, on a très bien défendu et je suis très content. Après, il y a de petits détails, comme aux alentours de la 55e / 60e minute en seconde mi-temps avec un petit moment où on lâche, on est dans la fatigue et on lâche sur 2 / 3 points clé de notre système défensif ce qui fait qu’on prend deux essais pratiquement coup sur coup. A côté de ça, on fait un super match défensivement, très bien structuré et ce que je disais tout à l’heure, c’est ce que ce qui me plaît, c’est qu’on ne s’est pas simplement envoyé, on s’est structuré et on a réfléchi à ce qu’on a fait. On était vraiment dans la réflexion et la maîtrise de notre projet et c’est quand même plaisant en fin d’année de voir qu’on a avancé. 

Et vous allez aller à Hyères avec de l’ambition ? 

 

On va bien entendu y aller avec de l’ambition, on va tout donner. Ce sont les matchs de haut niveau qui font progresser une équipe et là, on a envie d’acquérir de l’expérience collective sur 2 / 3 ans pour voir ce que ça va nous amener et ce sont ces matchs de haut niveau qui nous font progresser. Quel que soit le score là-bas, on y va pour jouer un match de haut niveau et tout donner pour progresser.

Votre plus grande joie en tant que staff est vraiment d’avoir redonné de la fierté à cette ville de Graulhet par rapport à son équipe de rugby ? 

 

Bien sûr ! Quand on voit le stade aujourd’hui nous encourager, quand on voit tout le monde heureux et le stade plein, ça fait 2 / 3 week-end d’affilée, FCTT, Mazamet et maintenant Hyères, que le stade est plein et c’est une grande fierté. Quand on voit les anciens acclamés, les centurions, Olivier Régnier pour son 200e match aujourd’hui, quelle fierté que de voir le stade comme ça ! Je pense que ça faisait un petit moment que tout le peuple graulhétois attendait ça.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s