#Rugby – Fédérale1 / Pierre Portes (Graulhet) : «C’était vraiment un match d’hommes!»

Le 3/4 centre originaire de Lautrec, Pierre Portes, est revenu sur la défaite des mégissiers du SCG (13/23) face à l’armada du RC Heyres Carqueiranne La Crau, lors du 8eme de finale aller de fédérale1. Ce pur produit de la formation tarnaise, n’était pas du tout abattu après la rencontre, à l’image de nombre de ses coéquipiers graulhetois qui ont livré une belle et rude bataille face au RCHCC. Les varois, 1er inter-poules des phases régulières, faisaient office de grandissime favori pour ce déplacement dans le centre Tarn. Mais les rouges et noirs du SCG ont fait honneur à leur réputation séculaire de dur au mal, en faisant œuvre d’une défense de fer durant 55 minutes, menant même à l’approche du money time (13-9). Même s’ils n’ont pas réussit à endiguer devant leur public de Pelissou, le rouleau compresseur RCHCC , les graulhetois, en particulier Pierre Portes, comptent bien s’accrocher jusqu’au au bout et appréhendent avec un esprit revanchard la rencontre retour à Hyères. Réponse ce dimanche 1er mai 2022.

Crédit photo Maeva Franco – SC Graulhet

Malgré cette défaite 23 à 13, vous vous êtes battus comme des braves et comme des hommes ?

 

C’était vraiment un match d’hommes. On l’attendait sans complexe, on avait bien étudié l’adversaire, on l’a préparé comme un match de phase régulière, il y avait un surplus de motivation avant le match et tous les mecs ont répondu présents. Les faits de jeu ont fait qu’on prend deux essais que je dirai casquette mais on a tenu dans l’adversité et dans ce qu’on s’était dit, à savoir l’engagement. Ça promet pour le match retour, on ne va pas se laisser abattre, loin de là, vraiment pas.

 

La première mi-temps est quasiment parfaite puisque vous sortez avec un +1 à la pause. Quand vous revenez, vous creusez un peu l’écart et vous étiez bien dans le match jusqu’à la 50e ? 

 

On était bien dans le match et vraiment, on était serein à la mi-temps. Il y avait de la fraîcheur, on sort bien de la 1ère période, prêt à réattaquer et, comme je l’ai dit, ce sont ces deux essais casquette qui nous font un petit peu mal à la tête. Mais on a ce qu’il faut, on a les ressources pour aller chercher le match au retour. 

S’il y a un peu moins de blessés et avec un peu plus de profondeur de banc, ça peut être intéressant pour le match retour ? 

 

Oui, il y a des espaces et des coups à jouer. On a un petit peu vu leurs faiblesses et on va bien étudier le match à la vidéo pour voir où appuyer, là où ça fera mal et, connaissant Florian Gimbergues, ça va bien le faire sur leurs points faibles pour le match retour. On va bien leur faire mal. 

 

C’étaient tes premières phases finales, ici, à Pélissou et malgré la défaite, c’est quand même bon de vivre ce genre de moments ? 

 

C’est extraordinaire. On se l’était tous dit, c’était le pari en début d’année et on pense aussi à Guy, notre président qui nous a quittés et qui lui aussi aurait aimé voir ça. Ça fait plaisir de voir tout ce monde ici car, franchement, Graulhet en avait besoin et on a envie de leur redonner la pareille au match retour en faisant un coup à Hyères.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s