#Rugby – Nationale / Grégoire Pintiaux (Bourgoin) : «On est fier des joueurs!»

Le coach des avants du CSBJ est revenu sur la courte défaite (14-9) des Isérois en terre tarnaise, et loue le comportement combatif et ambitieux de ses hommes lors de cette rencontre de l’avant dernière journée de Nationale. Sauvés depuis quelques semaines, Bourgoin et sont staff préparent d’ores et déjà le prochain exercice, et veulent terminer en boulet de canon cette saison qui les a vu faire un finish dantesque. En clair il faudra compter avec les Berjalliens dans l’avenir.

Crédit photo Jacques Massine – Le #MagSport

Une équipe remaniée qui a tenu la dragée haute à Albi ?

Avoir osé lancer des jeunes comme ça, face à une équipe d’Albi qui a une grosse mêlée, c’était un pari, on l’a fait et on n’est pas loin de s’imposer.

 

C’est quelque part un joli match pour Bourgoin qui n’a pas eu un seul carton. C’est rare ? 

 

C’est rare, il y a encore de l’indiscipline mais c’est rare. Sincèrement, on a fait ce qu’il fallait, on ne score pas à la fin par manque de réalisme mais si on gagne là, je pense qu’on nous dit  » bravo  » parce qu’on serait allé se chercher quelque chose. 

On vous a souvent vu pester contre l’arbitrage. Qu’est-ce qui vous a chagriné ? 

 

Ce n’est pas que je peste mais on est tellement dedans qu’il y a des décisions que je trouve un peu dures contre nous. J’avais l’impression de ne pas être arbitré de la même façon mais après, je me trompe, les arbitres se trompent, on se trompe tous. Ce sont des faits de jeu. 

 

Deux défaites face à Albi, une à l’aller, une au retour mais pas du tout le même contexte ni le même contenu ? 

 

Deux défaites mais oui, rien à voir avec la première 9 – 23 à la maison qui nous avait mis dedans au mois de Décembre. Là, on a fait tout autre chose, il y a du contenu, de la consistance et, ce que je disais un peu plus tôt, il y a vraiment du caractère. On est un groupe avec du caractère et c’est très encourageant pour notre construction. 

Vous avez posé des plots et des fondations pour l’avenir ? 

 

Oui, c’était l’objectif du jour. 

 

Dans cette optique, il y a peut-être la conquête en touche à améliorer ? 

 

On joue le meilleur contre, on le sait. Albi, c’est très aérien avec des profils très grands donc on savait qu’on allait avoir une grosse partie sur ce secteur. Sur 4 lancers en touche en première mi-temps, on se fait contester les 4, on a ensuite trouvé des solutions en étant un peu malin mais ça n’a pas suffi. Il est sûr qu’on aurait aimé avoir un peu plus de ballons pour pouvoir, peut-être, développer un peu plus sur les ballons portés. 

Vous recevez Soyaux-Angoulême à Rajon et vous allez être l’un des arbitres pour la qualification aux demi-finales directes ? J’imagine que vous n’allez pas ‘ tricher ‘ dans cet arbitrage ? 

 

Il n’y a aucune raison, on n’a jamais lâché un match ! Certains disaient en roue libre mais ça n’a jamais été le cas. Aujourd’hui, on a la 7e place comme objectif donc hors de question de lâcher un match et encore moins à Rajon. On a déjà assez fait souffrir nos supporters, on ne va pas les faire souffrir une nouvelle fois pour le dernier match à domicile. 

 

Dans tous les cas, vous partez d’Albi la tête haute ?

 

Oui, je pense qu’on peut et qu’on est être fier des joueurs.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s