#Rugby – Nationale / Vincent Etcheto (SAXV) : «Je sentais qu’il y avait les bonnes ondes et les bonnes vibrations!»

Les charentais du SAXV ont réalisé la grosse opération de la 24eme journée en s’imposant avec le bonus offensif (30-9) face au Sporting Club Albigeois et en revenant à un tout petit point de leur adversaire du jour et à seulement 2 unité de la seconde place (VRDR, 83pts). Alors que les ex-pensionnaires de Pro D2 pensaient ne plus être en capacité d’accrocher les 2 premières places, le tassement en haut du classement laisse entrevoir de belles perspectives aux hommes de Vincent Etcheto. Ce dernier est revenu dans nos colonnes sur cette rencontre face au SC Albi et sur le sprint final de cette Nationale .

Crédit photo Jacques Massine – Le #MagSport

Belle petite victoire à la maison, victoire aboutie même si vous étiez menés d’un point à la mi-temps. Ton équipe a dû te faire plaisir ?

 

C’est ce que je leur ai dit à la mi-temps, on était mené mais le contenu me plaisait. Je leur dis souvent que, si on joue le rugby qu’on est capable de jouer, si on tient le ballon, ça passe. On a eu une conquête qui a été très propre, on a été solide dans les rucks car c’est une équipe très pénible sur toutes les zones plaqueur / plaqué. On a été assez propre et encore, je pense qu’on rate deux ou trois essais, il y a des passes qui n’arrivent pas et deux occasions manquées mais ce n’est pas grave. Le fait d’être mené à la mi-temps n’était pas grave car le contenu était bon et c’est ce que je leur ai dit. On n’a pas de pression, que l’on soit 4e ou 3e ne changera rien pour la qualif, il y a des équipes qu’il faudra battre donc le but d’aujourd’hui était de se faire plaisir et de retrouver le rugby qu’on aime, par séquences, c’est vrai. Je crois qu’on a 68% de possession à la mi-temps ce qui veut dire qu’on était dans le match. 

 

Est-ce qu’il y a une part de doute qui s’est distillée en première mi-temps ? 

 

Pas du tout ! Moi, j’étais très serein, on s’est un peu énervé après l’arbitre, pas moi d’ailleurs, parce-que sur les rucks et la zone plaqueur / plaqué, c’est toujours difficile. Comme on a beaucoup, beaucoup joué, il y a eu 4 ou 5 mêlées dans le match donc il y a eu des temps de jeu, je sentais qu’il y avait les bonnes ondes et les bonnes vibrations, qu’on était dans l’avancée et que les joueurs avaient envie de jouer et de se faire des passes. En plus, on gagnait les duels donc c’était important.

http://groupepeyrot.com

Jeudi, en conférence de presse, tu avais dit aux joueurs  » ce que je veux maintenant, ce sont des hommes « . Tu as vu et trouvé des hommes ? 

 

Oui, j’ai vu une équipe qui avait envie de se battre ensemble. Je sais que techniquement, sur la qualité, on sait qu’on a l’un des gros budgets de la division et des joueurs de qualité, c’est réapprendre à jouer ensemble. C’est ce qu’on a fait au creux de l’hiver puisqu’on a fait une série assez intéressante et il fallait qu’ils le retrouvent. Quand on fait des retours vidéo où les mecs baissent la tête ou regardent leurs chaussettes, personne n’assume. Ce soir, ils ont assumé, ils avaient un match important à jouer et ils l’ont fait. 

 

Les rendez-vous importants ont souvent fait l’objet de discussions. Ce soir, ça n’a pas été un problème ? 

 

On avait décidé et on savait comment on jouerait notre premier ballon : on a eu la conquête en touche, on a joué notre premier ballon, on a eu une première occasion d’essai et on marque, avec des temps de jeu. On marque vite et, ce qu’on n’arrivait pas à faire depuis longtemps, on a marqué en début de 1ère et en début de 2e mi-temps. C’est ce qui nous manquait donc cette entame de match a été importante, en se tenant au plein de jeu, en respectant ce qu’on avait fait et en retrouvant de la confiance grâce à une conquête qui a été plus que positive ce soir. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

En conférence de presse, tu disais aussi que tu voulais retrouver des convictions à défaut de certitudes. Est-ce le cas ce soir ? 

 

On aura des certitudes au soir de la demi-finale quand on sera certain de monter en Pro D2, c’est ça que j’attends. Au niveau des convictions, c’est comment on y va, on dit souvent qu’il y a le but mais moi, ce qui m’importe, c’est le chemin. On doit construire tout ce qu’on fait comme on a envie de le construire, car, je le répète, on a fait un début de saison très, très moyen voire médiocre avant de remonter en régime puis de redescendre entre la fin de l’hiver et le début du printemps, on a eu un coup de mou et, avec les beaux jours, c’est ce que j’attendais. Je pensais qu’on allait faire ce match-là contre Valence-Romans, on a attendu 15 jours / 3 semaines et on l’a fait là mais c’est tout ce que j’attends donc oui, nos convictions sont de bien jouer au rugby. A la mi-temps, des joueurs râlaient sur l’arbitrage et je leur ai dit  » non, les touches pas droites, c’est nous, la faute dans le déblayage où le joueur ne reste pas sur ses appuis, des pénalités à la con, c’est nous et ce n’est pas l’arbitre « . Il fallait corriger ça, être un peu plus discipliné et, même si la 2e mi-temps a été un peu moins enlevée, à chaque fois qu’on a eu le ballon, on a remonté, on fait 60 mètres, on a eu des occasions et je pense qu’on rate 4 ou 5 essais que, dans un jour de réussite, on peut rentrer. 

 

Et que dire de l’ambiance ? 

 

Il faut faire un petit clin d’œil : avant de rentrer dans les vestiaires, juste avant de commencer le match, il y a eu l’ovation de ce public, de cette tribune, c’est extra et j’ai dit aux joueurs  » profitez de ça ! « . On est en Nationale, il y avait peut-être 3 ou 4 000 personnes ce soir, il y a de l’ambiance et des gens qui, malgré nos résultats en dents de scie, nous poussent, sont enthousiastes et nous attendent avant les matchs. J’en parle avec des frissons car je vis le rugby pour ça, c’est important et je leur ai dit avant le match  » prenez du plaisir ! « . Avec mon petit anglais, j’ai dit à Ole Avei, que je connais par cœur car ça fait 10 ou 12 ans que je le pratique,  » enjoy, profite, régale toi  » et il s’est régalé, on l’a vu, il y avait longtemps qu’on ne l’avait pas vu prendre des ballons, repartir. On s’est libéré, ça n’est pas parfait et on sait que ce n’est pas parfait, qu’il y a eu des temps faibles et qu’on a dû résister mais, à l’arrivée, la victoire est belle. 

http://umanis.com

On ne peut pas passer à côté de l’exemple de Ben Pehau qui se bat, qui n’a pas toujours été titulaire et qui est parfois rentré sur très peu de temps de jeu mais qui est resté disponible pour l’équipe avec toujours de l’envie et la banane. Ça doit être le genre de joueur que tu affectionnes particulièrement ?

 

C’est ma tête de turc mais il sait que je l’aime bien, on a de bons rapports. Pour moi, Ben est plutôt un demi d’ouverture qu’un centre, même s’il a fait un très bon match ce soir, mais il y a Matthieu Ugalde qui fait quasiment tous les matchs avec 80 minutes à chaque fois. Donc, c’est dur de lui laisser du temps de jeu car on n’a pas mal maîtrisé notre rugby mais Ben le sait et je ne le lâche pas. Nas Naquiri, on peut le dire, ne m’a pas donné satisfaction ni en matchs ni à l’entraînement et au dernier moment, j’ai mis Ben car il sait qu’il a ma confiance même s’il sait que j’attends plus de lui. Je pense qu’on est honnête, il n’est parfois pas d’accord avec moi et parfois, il est déçu mais on essaye de trouver ce compromis. C’est mon rôle, il n’est pas toujours évident mais quand on le fait avec honnêteté, on a toujours un coup à jouer ensemble.

 

La bataille des rucks a été prépondérante et vous l’avez gagné haut la main ? 

 

Oui, on l’a gagné mais elle a été compliquée. Je sais que c’est difficile, il n’y a pas la vidéo dans la zone arbitre, auprès des rucks et dans la zone plaqueur / plaqué. Pour moi, il y a une règle qui est simple au rugby, c’est  » je plaque, je lève les mains et je gratte  » et ça, je ne le vois jamais et ça fait râler. On prend une pénalité sur un coup de pied où notre ailier se fait plaquer, le plaqueur gratte le ballon et on se fait pénaliser. C’est agaçant mais c’est dur à arbitrer car ça va vite et ça peut être frustrant, c’est pour ça que j’ai dit aux joueurs  » il faut que l’on soit encore plus propre « . Le porteur de balle doit être plus net, le  » premier nettoyeur  » doit vraiment nettoyer, c’est juste être un peu plus précis et ne pas s’en prendre à l’arbitre. Je crois qu’il y a eu 5 mêlées et 14 touches et au moins 90 rucks ce soir. 

https://tradastra.com/religionrugby-albi

Tu n’aimes pas vraiment le mot de  » match référence  » mais on peut considérer que ce match en est quand même un avant les phases finales ? 

 

En tous cas, c’est le match qui nous fait du bien. Guillaume Laforgue, qui est à la fois joueur et entraîneur, ainsi que Pierre Lafitte qui était dans les tribunes ce soir à cause d’un petit souci, disaient que les joueurs pensent que c’est leur meilleur match. On le reverra mais moi, je pense que c’était un très bon match dans le contexte actuel mais je pense aussi qu’on peut faire beaucoup mieux. 

 

Vous avez lâché le frein à main comme on dit ? 

 

Il faut. On sait très bien qu’on veut monter comme Albi veut monter ou comme Massy mais qu’il n’y aura que deux élus et il faut qu’on se lâche. J’ai eu la chance de jouer et d’entraîner tout en faisant des accessions et on l’a fait à chaque fois parce qu’on a joué au rugby et qu’on s’est libéré. Chacun a joué à sa façon, je n’impose à personne sa façon de jouer au rugby mais à un moment donné, on est allé au bout de nos intentions. Depuis quelque temps, on n’allait pas au bout de nos intentions, là, on va y aller et je crois que les joueurs ont pris conscience qu’en faisant ce rugby-là, on pouvait se faire plaisir et en plus être efficace.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

http://les-freres-lecointre.fr
http://roux-carrosserie.fr
https://www.eurinvest.fr/wave-park
http://bipbip-pizza-marssac.com
http://footpy.fr
http://immo-solo.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s