#Rugby – Fédérale 1 / Philippe Guicherd (Mazamet) : «On sanctionne parfois des entraîneurs parce qu’ils n’ont pas de résultat mais là, ils se séparent de nous peut-être parce qu’on avait trop de résultats!»

https://le-mag-sport.com/2022/04/10/directrugby-suivez-des-14h45-le-live-graulhet-vs-mazamet-federale1-j22/

Alors que Mazamet va affronter en terre Graulhetoise le SCG dans un derby bouillant et important pour les accessits en Nationale 2, le coach des sud-tarnais nous a accordé un entretien où il fait œuvre de son franc-parler caractéristique. Celui qui sur un terrain ne s’échappait pas, n’a pas lésiné dans cet entretien à dire ce qu’il avait sur le fond du cœur. Non conservé par ses dirigeants la saison prochaine, l’ex seconde ligne d’Albi et Carcassonne met en cause la volonté de ses dirigeants de monter en Nationale 2.  » La Guiche «  relève la mêlée et ouvre ce derby tarnais en soulevant une problématique : certains clubs de fédérale1 sont ils fin prêt pour accéder en Nationale 2?

Graulhet vs Mazamet J22 Fédérale 1 : Une rencontre à suivre en direct web radio dès 14h45 sur Le #MagSport et LFM81

Crédit photo Arnaud Bertrand

 

Ce derby face à Graulhet aurait pu être encore plus bouillant puisqu’à la mi-saison, on aurait pu penser que ce serait le match pour la qualification directe en Nationale 2. Ça pourrait être le cas pour Graulhet mais pour Mazamet, malheureusement, il faudra en passer par des barrages ? 

 

Il faudra en passer par des barrages dû à notre mauvais début de saison mais aussi à cause de la fameuse péréquation qui fait que notre championnat est faussé sur tout. En plus, avec les trois points qui viennent de nous être retirés, comme à six autres équipes, pour ne pas avoir formé d’arbitre cette année, cela fait qu’on revient 7es. On avait de grosses ambitions sur cette fin de saison pour aller chercher la 4e place à Graulhet et on est déçu pour nos joueurs de ne pas pouvoir aller chercher cette montée directe sur un seul match avec la possibilité d’avoir deux matchs de barrage derrière. Ça reste quand même un derby et un match important à jouer mais c’est vrai que ça aurait pu être encore un peu plus piquant et pimenté. 

 

Parle nous de ces trois points qui t’ont été retirés, quelle en est la raison ? 

 

En fait, chaque club a obligation de former un arbitre sur la saison avec un certain nombre de matchs à arbitrer au niveau des jeunes et des moins jeunes. Du coup, comme le club n’a pas tenu ses engagements par rapport à la Fédé, il y a 6 clubs de la poule qui ont 3 points retirés au classement final et d’ailleurs, Graulhet en fait aussi partie. 

Ces trois points retirés pourraient vraiment faire basculer la course à la Nationale 2 ? 

 

C’est ça oui. 

 

On va quand même parler de ce derby. Même si vous ne pouvez pas vous qualifier directement en Nationale 2, et même s’il y a moins d’enjeu que prévu, j’imagine que vous allez le jouer à fond pour essayer d’être le plus haut classé possible ? 

 

De toute façon, depuis le début de la saison, on a toujours pris les matchs à bras le cœur et on a toujours fait preuve d’humilité par rapport à nos adversaires donc on ne va pas commencer sur un derby. C’est le dernier match de la saison, l’aventure va se finir pour certains joueurs qui vont quitter le club, ça fait partie du lot de chaque équipe en fin de saison donc chacun a envie de finir de la meilleure des façons. De finir sur une montée, c’est encore mieux mais finir par une belle victoire à l’extérieur et être invaincu dans le derby du Tarn serait quand même un beau clin d’œil, ça serait sympa. 

On va aussi évoquer les barrages où vous risquez de croiser La Seyne sur Mer ou Bédarrides-Châteauneuf du Pape. Ça va être du lourd et de l’épais ? 

 

C’est du lourd et de l’épais depuis le début donc on s’y attend. On verra après si le club a vraiment des intentions de monter en Nationale 2 ou pas autrement on fera des matchs jambon / haricots sur les deux dernières rencontres. On jouera un peu à domicile, on fera du rugby universitaire parce qu’on ne va pas mettre beaucoup d’intensité et d’intentions si, à la fin, le club fait marche arrière et n’a pas envie de monter en Nationale 2. Donc, on va faire les choses dans les règles, on va profiter de la semaine de repos pour bien faire le point avec le club et les joueurs pour savoir où est-ce qu’ils veulent aller l’année prochaine et en fonction de ça, on mettra un plan pour les deux derniers matchs. 

 

Globalement, tu es quand même satisfait de cette saison ? 

 

Je suis très satisfait de cette saison car, malgré les difficultés que l’on a eu au début, à partir du match de Castelsarrasin, on a pris les choses en main sportivement avec les joueurs, on s’est resserré. Du match de Castelsarrasin à celui avant Graulhet, on est 2e au niveau des points marqués sur la phase retour donc ça montre la qualité du groupe et la qualité de tout le travail qui a été fait par le staff sportif. Cette année est une belle aventure humaine, c’est vrai que ça aurait pu être un peu mieux et j’ai un peu d’amertume sur cette fin car elle aurait pu être beaucoup mieux gérée sur l’extra-sportif et sur tout l’environnement qui pollue un peu cette fin de saison. Ça aurait pu être la cerise sur le gâteau et c’est vrai que c’est un peu dommage mais j’ai été très fier de l’aventure que j’ai eue. 

On t’entend parler un peu au passé, est-ce que ça veut dire que tu ne seras plus l’entraîneur de Mazamet l’année prochaine ? 

 

Les dirigeants ont pris la décision de choisir une autre voie et d’aller vers un autre projet et nous, nous ne correspondons plus à l’avenir de Mazamet à court terme. C’est leur choix et leur décision, on sanctionne parfois des entraîneurs parce qu’ils n’ont pas de résultat mais ils ont décidé de se séparer de nous peut-être parce qu’on avait trop de résultats (rires). Ça les emmerde un peu, il y a peut-être un manque d’ambition mais en tous cas, c’est leur choix et ça leur appartient, ça n’empêche pas tout ce que l’on a fait de bien au club ni tout ce qu’on a vécu de bien aussi. Je n’ai pas tendance à m’apitoyer sur mon sort, on est très fier et très content et on va basculer sur autre chose sans doute dès l’année prochaine. Il y aura un nouveau challenge sportif à relever puisque nous sommes des hommes de challenges donc, c’est comme ça qu’on avance.

 

En Fédérale 1 ou en Nationale 2 ? 

 

Je ne sais pas encore (rires). Honnêtement, je n’avais pas prévu ça parce-que le projet était super intéressant, on faisait du bon boulot avec Mazamet, il y avait quelque chose à construire sur au moins deux ans de plus avec le jeu des allers et retours des joueurs. Donc, je ne m’étais pas projeté sur un autre projet mais on va prendre le temps de la réflexion et écouter ce qui nous est proposé. 

Quel va être le souvenir le plus marquant que tu vas garder de cette aventure avec Mazamet ? 

 

Paradoxalement, c’est le Covid et les branlées que l’on prenait la première année (rires). 

 

Et les voyages ! 

 

Et les voyages à Bourg-en-Bresse à 5h du matin et le speaker de Bourg-en-Bresse qui nous félicitait d’être partis à 5h du matin de chez nous le dimanche pour reprendre le boulot le lundi matin. Ça, c’était marquant ! Pour le reste, c’est toujours pareil, ce sont les moments super sympas. Et cette année, paradoxalement encore une fois, ce qui m’a le plus marqué, c’est notre match contre Nîmes qui est une défaite, c’est un peu contradictoire car on dit qu’on se construit dans la victoire, mais il est vrai que cette défaite contre Nîmes nous a fait prendre conscience du niveau qu’on avait. Je pense que ça a marqué le début d’une prise de conscience collective dans le groupe et, à partir de là, ça a été un gros déclencheur pour cette saison et tant humainement que rugbystiquement, c’était intéressant. 

Quel va être désormais le mot d’ordre pour la fin de saison et pour ce derby ?

 

Du plaisir et finir la tête haute, sortir du terrain avec de la fierté, en étant fier de ce qu’on a fait, joueurs comme entraîneurs mais aussi rendre la tâche difficile à Graulhet car ça fait partie du jeu. 

 

Merci pour ce point de passage avant le derby et on te donne rendez-vous dimanche pour un beau derby tarnais mais surtout pour une belle partie et une belle 3e mi-temps

 

Avec plaisir, merci à toi.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s