#Rugby – Nationale / Benoit Trey (Blagnac) : «On est le caméléon de la division!»

Retrouvez l’interview du Président du Blagnac Rugby à l’aube du dernier quart de championnat de nationale et du derby occitan de la 22eme journée contre Albi.

Albi Vs Blsgnac en direct web radio en cliquant ci dessus.

Pour les Caouecs, cette seconde saison en Nationale se passe plutôt bien malgré un petit trou d’air à Suresnes ?

 

Oui, on est très heureux, très content et très satisfait de cette saison de la part de nos joueurs et de notre staff. C’est positif sur tous les plans hormis ce petit passage à vide qui est un mauvais souvenir mais que je dirais effacé par les belles performances qui ont suivi ce match-là. C’est un incident de parcours, ça arrive, et le groupe a su se remobiliser de belle manière pour se remettre dans le droit chemin. Donc oui, on est très content de cette belle saison qui dépasse les objectifs. 

 

La victoire face à VRDR est un nouveau scalp ? 

 

On a un groupe qui est solidaire, qui joue bien au rugby, on le savait, mais qui a en plus un état d’esprit exemplaire et forcément, ils s’entraînent pour jouer des matchs de ce niveau-là. Ils l’ont pris comme il fallait avec aussi cette part de chance malgré les aléas qui font qu’on est capable de battre tout le monde. On est le caméléon de la division.

Et puis, vous n’avez plus aucune pression : le maintien est assuré et vous pouvez maintenant  » dérouler  » ? 

 

Selon les spécialistes, le maintien n’est pas encore assuré. Même si, en effet, il faudrait qu’il y ait une catastrophe ou un cataclysme, pour l’instant, oui, on va dire que nous sommes dans la sérénité puisqu’on a un matelas de points suffisamment grand pour jouer maintenant sans pression et libérés. Et les Caouecs sont dangereux quand ils sont libérés (rires) ! 

 

Ça veut dire que les Caouecs vont arriver à Albi, non pas avec les dents longues, mais avec quand même certaines ambitions pour ce derby occitan ? 

 

On reste quand même humble, il ne faut surtout pas se croire arriver surtout dans ce sport. On prépare le match, et les joueurs le préparent, comme il faut, ils ont fait une grosse semaine d’entraînement parce-que revanche et derby et parce qu’encore une fois, match de haut niveau. Donc, ils le préparent comme il se doit avec les entraîneurs mais rien n’est écrit dans le rugby et même si on est sur une bonne dynamique, on va quand même l’un des gros favoris et l’un des gros de cette division. Donc, on y va avec toute l’humilité qu’il faut mais aussi avec tout le sérieux et l’application qu’on a pu mettre sur toutes les autres rencontres. 

Le match face à Albi reste un bon souvenir l’année dernière puisque vous aviez fait tomber le SCA. Même cette année pour l’aller à Argelès, ça a été une belle partie de manivelles avec un match très, très serré ? 

 

A chaque fois, on a flirté avec ce qui se fait de mieux et les matchs les plus serrés ont eu lieu contre les grosses équipes de notre division. En effet, ce match reste dans les mémoires blagnacaises et, en tous cas, ils auront à cœur de se racheter ou de se rattraper par rapport au match aller et de mieux faire. 

 

On va aussi parler de la saison prochaine. Quels vont être les objectifs ? Est-ce que tu vas encore augmenter le curseur pour essayer de grappiller quelques ambitions de plus ? 

 

Nous faisons partie des clubs qui se structurent et qui continuent d’évoluer et d’avancer sereinement. On a des ambitions mesurées et les objectifs vont être revus à la hausse comme on le fait chaque fois chaque année, le palier supérieur est visé à chaque fois. Bien sûr qu’on fera en sorte de ne pas jouer le maintien chaque saison, avec le centenaire qui aura lieu en Septembre 22, on arrive au terme du cycle Cap 2022 « . On va se tourner vers un nouveau cycle et un nouveau projet dans la continuité du premier avec de nouveaux objectifs qu’on se fixera tous ensemble puisqu’on veut un projet structurant et fédérateur. Donc, on va se tourner vers  » Génération Caouec 2025  » qui est en préparation en coulisses de sorte qu’on est de nouveau des paliers à atteindre dans toutes les strates du club. 

Les objectifs de cette année étaient d’abord le maintien puis aller chasser le milieu de tableau. Si j’écoute tes propos, ça veut dire que l’année prochaine, tu viseras le milieu haut du tableau voire les qualifs ? 

 

Oui, bien sûr car, comme on dit, l’appétit vient en mangeant, c’est une phrase qui revient souvent. Bien sûr que les joueurs et le club ayant flirté quelques fois avec ces qualifs, on va viser le milieu de tableau et pourquoi pas à court terme une qualif dans les saisons futures. Mais étape par étape, pour l’instant, on finit cette saison comme il faut, on a de belles échéances à venir avec ces matchs contre Albi, Soyaux-Angoulême et Tarbes à la maison. On a deux joueurs qui vont arrêter et des joueurs emblématiques de notre club à fêter donc chaque chose en son temps. La saison prochaine se prépare en coulisses, c’est certain, mais les objectifs seront officiellement affichés un peu plus tard car place tout d’abord à cette belle fin de saison et au centenaire avant de parler de la saison suivante. 

 

Un petit coup d’œil dans le rétro : qu’est-ce que tu réponds maintenant aux cassandres qui disaient que Blagnac n’était pas invité en Nationale ou que c’était une hérésie d’avoir des pluriactifs en Nationale ? 

 

Je n’ai rien à leur dire si ce n’est simplement que cette division est compatible et qu’un double projet peut être possible dans une 3e division. Il est certain que nous avons des joueurs qui ont fait mentir toutes les prédictions, on savait que le groupe était capable d’exister et ils ont prouvé avec les bons résultats et les performances que c’était possible. Moi, je suis très fier de ça et on fait clairement une force de notre pluriactivité. Pour moi, à ce jour, la pluriactivité reste possible en Nationale et compatible avec l’exigence de cette division. 

Quel serait le plus beau cadeau pour les 100 ans des Caouecs ? 

 

Ça serait un titre chez les filles ou en tous cas une finale. Et pourquoi pas, mais ça, ça appartiendra au groupe d’aller se le chercher, peut-être une qualif ? Ce serait une cerise sur le gâteau car la belle saison des garçons et la belle saison des filles sont déjà une satisfaction. Et c’est une satisfaction pour un président une année de centenaire que d’avoir un club qui tourne aussi bien et deux équipes fanions qui brillent.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s