#Rugby – Nationale / Sébastien Tillous-Borde (Bourgoin) : «On a un bloc de 5 matchs qui va être costaud!»

Retrouvez l’interview accordé par le manager du CSBJ, Sebastien Tillous Borde à notre consultant Rhonalpin, Fred Charvet, à quelques jours d’entamer la dernière ligne droite de ce championnat de nationale pour les Berjalliens. Le technicien originaire du Béarn est revenu sur la défaite à Chambéry (25-21) lors de la 21eme journée.

Crédit photo : Antonio Paulo Goncalves – CSBJ Rugby

Quel est le sentiment qui prédomine après cette courte défaite ? Ça a été un match très bizarre dans son scénario mais quel regard portes-tu ?

 

Il y a beaucoup de frustration parce qu’on aujourd’hui, je pense qu’on n’a pas joué à notre niveau. On a voulu développer du jeu mais le problème, c’est que sur les rucks, il y avait toujours des mecs qui traînaient et le ballon était ralenti donc on n’a pas pu s’exprimer comme on l’aurait dû. Et de la frustration aussi car on n’était pas loin, on a les balles de match, on en a même plusieurs, et contrairement aux trois autres matchs, on n’a pas été précis. Quand on a eu ces balles de match dans les rencontres précédentes, on a été précis et on a fait ce qu’il fallait mais là, on a perdu des ballons trop facilement. On se le perd tout seul, pour moi, ce n’est pas Chambéry qui le gagne mais on grandit et on fait quand même un bon bloc. Il faut retenir le positif mais c’est frustrant à cause de ça et il faut aller chercher autre chose sur les prochains matchs. 

 

En première mi-temps, vous avez des incursions mais qui se finissent très vite à chaque fois puisque vous prenez les points très rapidement. On sent que vous avez eu du mal à trouver la solution pour les embêter tout comme eux d’ailleurs, ça a été une première période assez stérile ? 

 

C’était un peu un derby et c’est vrai qu’il n’y a pas eu d’opportunité pour développer le jeu. Je pense vraiment que si on avait été un peu plus présent, un peu plus propre sur les rucks et si on avait eu plus de ballons sur les touches, on aurait pu jouer plus et mettre plus de volume de jeu ce qui aurait vraiment changé les choses mais là, on n’a pas pu le faire. 

Raconte-nous cette fin de match avec notamment ces deux pénaltouches que vous laissez échapper ? 

 

Oui, il y a eu ces deux pénaltouches mais aussi le moment où on n’a pas trouvé la touche à 5 mètres de la ligne avec Nico ou encore la pénalité sur le poteau. Il y a eu plusieurs moments dans le match où tu n’as plus le ballon pour faire tourner les choses et où tu te mets un peu à la faute derrière. C’est vraiment ça qui est frustrant aujourd’hui et je leur ai dit, je pense qu’eux aussi sont frustrés car autant quand on peut développer du jeu, se faire plaisir et mettre des choses en place, c’est génial autant quand ça siffle vite, c’est vraiment frustrant. Mais comme je l’ai dit, il faut quand même garder le positif et le positif, c’est notre bloc de 4 matchs où on prend 13 points sur 16 possibles et ça, c’est une bonne chose. Les mecs vont être en vacances une semaine, ils vont se reposer et il faut qu’ils reviennent avec une bonne énergie lundi car derrière, on a un bloc de 5 matchs et celui-là va être costaud.

 

Plus tôt dans la saison, avec ce genre de scénario de match, vous auriez peut-être pu complètement dévisser ? 

 

On n’a pas beaucoup dévissé dans la saison à part à Dax. On est plus souvent allé chercher des bonus défensifs à l’extérieur mais je pense vraiment qu’aujourd’hui, on avait l’opportunité pour aller chercher autre chose et pour produire autre chose. C’est ça qui est un peu frustrant, on savait qu’il fallait qu’on prenne un peu le jeu en main mais on a un peu manqué d’agressivité sur les rucks et de propreté pour, finalement, ne pas laisser l’arbitre prendre les décisions mais les prendre nous en faisant bien le job. On a laissé un peu trop d’opportunités et de place à l’arbitre. 

Bourgoin prend un point alors qu’Aubenas a perdu chez lui et que Dijon perd à Cognac. Donc, finalement, c’est déjà très bien dans l’optique maintien ? 

 

Oui, c’est une bonne opération au final mais on est frustré car je sais qu’on peut faire autre chose. Et moi, ça me frustre parce-que je sens que les joueurs en ont sous la pédale et quand tu as un caillou sous l’accélérateur, tu ne peux pas appuyer et c’est chiant et c’est ce qui s’est passé aujourd’hui. 

 

Certains supporters berjalliens se disaient qu’avec une victoire, il pouvait y avoir une dernière ligne droite extraordinaire et aller gratter pas mal de points et de place ? 

 

Il faut que ça n’enlève rien à notre objectif de gagner chaque match. On a un bloc de 5 où on doit bien sûr se remettre en question mais on doit surtout prendre les matchs de A à Z en mettant notre jeu en place et en étant acteurs mais aujourd’hui, on a manqué d’être un peu acteurs. 

Une question sur la compo : tu as mis Abongile Nokontwana en 3e ligne, c’est quelque chose que tu voulais faire depuis longtemps ? 

 

C’est quelque chose qu’on voulait faire plus tôt dans la saison, en Décembre, mais il s’est blessé. Son poste de formation est 3e ligne donc, quand il sera en pleine forme, il apportera vraiment beaucoup sur ce poste-là. Je pense que c’était bien de pouvoir le voir en 3e ligne, il y jouera d’autres fois tout comme il jouera 2e ligne, c’est intéressant de voir aussi des joueurs sur d’autres postes. 

 

Il y a suffisamment de renforts en 2e ligne pour  » se permettre  » de faire ça ? 

 

Exactement, on savait qu’on avait Leandre Cotte et Leroy Jack, Leroy revient bien et on savait qu’il tiendrait au moins 70 minutes, ce qu’il a fait aujourd’hui. Il y avait aussi Tasi Luafutu sur le banc qui amène sa puissance donc, au vu de ce qu’on voulait mettre en place aujourd’hui, c’est un peu frustrant mais c’est comme ça. 

 

Il y a eu quelques changements de dernière minute dans la compo avec peut-être quelques blessés lors de la mise en place ? 

 

Romain Sola a pris une béquille, ça allait très bien le mercredi mais plus le vendredi donc on a été obligé de le sortir. Bogdan Leonte a aussi eu une petite alerte donc on a préféré ne pas prendre de risque surtout que, comme je l’ai dit, on a besoin d’avoir les 40 mecs prêts pour ces 5 / 6 dernières semaines.

Propos recueillis par Fred Charvet

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s