#Cyclisme/ Alexandre Geniez et Anthony Pérez montrent la voie.

Notre rédaction mettait en valeur la bonne santé du cyclisme amateur occitan en ce début de saison lors de sa dernière édition. Force est de constater que les cyclistes professionnels ne sont pas en reste. Le tarnais Benjamin Thomas a écrasé l’Etoile de Bessèges, mais l’aveyronnais Alexandre Geniez et le toulousain Anthony Pérez performent.

(crédit photo vélo-club)

Alexandre Geniez, une fin de carrière maitrisée.

Avant de quitter définitivement le peloton, le ruthénois Alexandre Geniez (Total Énergies) avait à cœur de prouver que sa fin de carrière était choisie et pas subie. Sa dernière saison a été lancée au Tour d’Arabie Saoudite (1 au 5 février), épreuve dans laquelle il obtient au terme des 5 étapes une 8ème place au classement général (victoire du Belge Maxime Van Gils). Après l’Asie, l’Aveyronnais est embarqué sur le continent africain pour le Tour du Rwanda (20 au 27 février). Cette épreuve de début de saison propose des parcours accidentés, voire très montagneux avec des conditions climatiques bien différentes de celles du Haut-Ségala, du Lévezou ou de l’Aubrac.

(crédit photo today Cycling)

Alexandre Geniez a remporté le prologue de 4 Km avec une moyenne de 51,246 Km/h, et devient le premier leader de l’épreuve. Il remporte un nouveau succès au terme de la 5ème étape devant Pierre Rolland (B&B Hôtels). Lors de la 7ème et dernière étape avec arrivée au sommet du Canal Olympia Kigali, Alexandre Geniez échoue par le « Hat Trick », repris à quelques mètres du sommet. Il termine 3ème de l’étape devancé par Moise Mugisha (ProTouch) et son coéquipier Sandy Dujardin. Le ruthénois obtient la 19ème du classement général final du Tour du Rwanda, une épreuve qui n’a jamais été remportée par un coureur tricolore.

Anthony Pérez dans la spirale du succès.

(crédit photo actu.fr)

L’équipe Cofidis est actuellement sur un nuage. Victoires d’étapes au sprint à l’Étoile de Bessèges et au Tour La Provence pour un Bryan Coquard retrouvé, classement général et victoire d’étape pour Benjamin Thomas dans l’épreuve gardoise inscrivant son nom au palmarès aux cotés des autres tarnais Jacques Esclassan et Lilian Calmejane. Le 17 mars, c’est l’allemand Maximilan Walsheid qui remporte le Grand Prix de Denain dans un sprint massif devant une forte concurrence.

Deux jours après ce succès la Cofidis de Cédric Vasseur enchaine avec Anthony Pérez au terme des 182 km de la Classic Loire Atlantique, épreuve comptant pour le classement général de la Coupe de France. Au terme d’un sprint haletant et indécis jusque dans les derniers mètres le toulousain, devance l’américain Lewis Askey (Groupama-FDJ) et Mathis Louvel (Arkea-Samsic). Le dernier succès du résident de Tournefeuille remontait à la 1ère étape du Tour du Var et des Alpes Maritimes en 2020. Il rejoint au palmarès Nicolas Jalabert vainqueur en 2007.

Cette victoire de rang conforte sa position au sein de l’effectif de l’équipe nordiste. A savoir, un équipier modèle, dévoué et protecteur pour son leader Guillaume Martin, dans les grands rendez-vous, mais qui sait aussi saisir sa chance, et gagner des courses. Un atout majeur dans le cyclisme moderne, et dans un collectif Cofidis épanoui.

Le Borgne.

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s