#Rugby – Nationale / Mathieu Bonello (Albi) : «VRDR est câblé Pro D2!»

Un peu à l’image de José Mourinho dans le football à l’aube des matches importants, Mathieu Bonello s’est présenté en solitaire en conférence de presse. Le manager des jaunes et noirs préférant absorber la pression médiatique qui pourrait disperser ses joueurs, c’est donc une partition solo que nous a joué l’ex coach de Lavaur et Massy. Dédramatisant l’enjeu de la rencontre du fait d’un bloc réussi (3 matches/3 victoires), mais pointant le contenu un brin poussif lors de la réception de Suresnes, l’homme fort du secteur sportif albigeois estime que quelque soit le résultat en terre drômoise, les voyants seront au vert pour appréhender la dernière ligne droite de Nationale. Mathieu Bonello ne fait donc pas publiquement de cette rencontre un impératif, même si beaucoup de suiveurs le suspectent d’opérer un grand bluff pour partir à l’assaut de l’antre Valentinoise. Le groupe amené dans ce déplacement composé de certains joueurs en manque de temps de jeu, fait donc penser que l’ex talon du Castres Olympique n’a pas totalement mystifié l’assistance médiatique lors du rendez-vous presse hebdomadaire, mais peut bel et bien s’apparenter à un grand poker-menteur brouillant allègrement les pistes. Autant dire que ce choc entre les seconds de Nationale (le SC Albi) et leur premier poursuivant (Valence Romans Drôme Rugby) risque d’être une opposition de styles sémantiques entre un club avançant masqué et une entité assumant ses ambitions. Sur le terrain, les différences tactiques et techniques apparues au match aller (Victoire 13-21 de VRDR) entre ces deux ex pensionnaires de Pro D2, pourraient, elles, ressembler à une partie d’échecs géante au pays des Damiers. Le technicien tarnais qui loue la qualité de ses adversaires du jour, les qualifiant de « câblé Pro D2» pourra faire ce samedi au Stade Pompidou, un sondage géant du comportement de son groupe à quelques encablures des playoffs. Les derniers strapontins en vus des phases finales seront sûrement distribués ce week-end dans le club de la cité épiscopale, un gage qui peut laisser espérer de voir une motivation certaine envahir l’équipe du président Roumegoux. Durant cette conférence de presse, Mathieu Bonello, n’a pu échapper aux sempiternelles questions de saison : les mouvements et le recrutement pour le prochain exercice. Le natif de Gaillac a été intraitable sur ce sujet, il ne se laissera pas parasiter par ce domaine épineux, car pour lui, seul compte le présent et les challenges qui attendent le Sporting Club Albigeois. En clair, Mathieu Bonello arrive bientôt à l’épilogue du 1er tome de son livre en jaune et noir, et rien ni personne ne semble le faire déroger à son précepte martelé depuis son arrivée : Step by Step.

Crédit photo Audrey Killarney – RCME Officiel

Chemin faisant, même si tu ne regardes pas beaucoup le classement, Albi se retrouve second de Nationale après un match un peu cahin-caha face à Suresnes. Mais, comme tu l’as dit, le plus important réside dans la prise de points et la progression linéaire du Sporting Club Albigeois ?

 

Je ne regarde pas trop le classement mais tout le monde me le dit, j’entends, je ne suis pas sourd. Le classement n’est pas totalement à jour, il y a des équipes qui ont encore un match en retard donc, on continue à gagner et c’est bien pour la dynamique du groupe. 

 

On peut d’ores et déjà dire que c’est un bloc réussi ? 

 

Oui, bien sûr, le bloc est réussi. On aurait tous signé pour avoir trois victoires avant le dernier match du bloc, je suis franchement très content de la progression et des résultats. C’est un bloc positif. 

Est-ce que la semaine d’entraînement a été plus intense que l’intensité développée contre Suresnes ? 

 

On a essayé de bien s’entraîner. On a fait un match non abouti, on le sait, les joueurs en ont conscience donc on a essayé d’y remédier mais on arrive en fin de bloc donc le match qui arrive ne sera pas une priorité. 

 

Comment analyses-tu ce match non abouti ? A cause du trajet à Chambéry ou peut-être aussi le relâchement d’avoir fait une nouvelle perf à l’extérieur ? 

 

Je pense que tu as bien résumé. Je crois que la première des choses est que tu fais un bon résultat à l’extérieur contre une très grosse équipe de Chambéry et derrière, on a fait des choix. On est rentré très tôt le lundi matin donc je pense que ça a pesé dans les guiboles car tu rejoues 6 jours après et il est sûr que ça compte. La deuxième des choses est un peu une forme de relâchement dans une Nationale où, comme je l’ai dit, tu remets les mains dans le cambouis tous les week-end et je pense qu’on n’a pas su le faire. Donc, ça nous met une piqûre de rappel dans le sens où il n’y a pas de marge. 

http://umanis.com

Tu dis que Valence-Romans n’est pas une priorité. On a vu que ces grosses écuries avaient eu des temps forts avec des périodes où elles étaient intouchables et d’autres un peu plus contraires. Samedi, VRDR ne sera pas dans le creux de la vague mais sera moins bien que pendant sa période euphorique juste après Soyaux-Angoulême. Même si ce n’est pas une priorité, est-ce que ce n’est pas l’occasion d’aller en profiter un petit peu ?

 

Non, moi je trouve que Valence-Romans s’est quand même bien repris depuis Janvier et qu’ils ont enchaîné beaucoup de bons résultats. On sait tous que c’est très dur d’aller gagner à Blagnac, ils y ont perdu le week-end dernier à l’extérieur mais je pense que c’est difficile d’y aller. Nous, on a réussi notre bloc donc il est certain qu’on ira pour faire un bon match de rugby mais en tous cas, il n’y a pas d’obligation de points. 

 

Il n’y a pas une petite revanche à prendre par rapport au match aller où c’était l’une des premières défaites à domicile ? 

 

Non, il n’y a pas de revanche. Ils nous ont battus, ils ont été meilleurs que nous, on a beaucoup eu le ballon, on n’a pas réussi à marquer à des moments clé comme, je me rappelle, en début de seconde mi-temps. Ils ont toujours eu le large donc on a toujours couru après le score et s’ils ont gagné, c’est qu’il n’y avait rien à dire et qu’ils ont été meilleurs ce jour-là. 

https://tradastra.com/religionrugby-albi

Lors du match aller, ils avaient été très forts dans la gestion de match, très pragmatiques. C’est peut-être là-aussi l’un des éléments pour le Sporting Club Albigeois et commencer à progresser là-dessus ? 

 

Je trouve qu’on est quand même assez efficace dans le pragmatisme. Pour le match qu’ils avaient fait ici, ils avaient très bien joué le coup du match à l’extérieur et ce jour-là, on n’avait pas été invité. 

 

Il va y avoir des déplacements difficiles à Valence-Romans et à Soyaux-Angoulême et on est maintenant dans la dernière ligne droite avec 2 réceptions pour 4 déplacements. Si celui de Valence-Romans n’est pas une priorité, est-ce qu’il y en a par contre d’autres que tu vas cibler ? 

 

Je crois que la dernière ligne se fera après ce dernier match du bloc puisqu’il en restera 5 derrière. Pour nous, ce bloc est abouti, on l’a réussi, il est positif avant même le dernier match donc c’est plutôt du confort et ça va nous permettre de faire tourner quelques joueurs pour ne pas les laisser de côté ni épuiser les autres non plus. Donc, il y aura sûrement une revue de quelques joueurs mais il est certain que dans la dernière ligne droite, on sera obligé d’aller chercher des points car il y en aura besoin étant donné que l’on se sortira plus que l’on ne recevra. Mais, encore une fois, on prend les matchs les uns après les autres. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Est-ce que tu peux avoir la tentation un peu  » coupable  » d’arriver un peu caché à VRDR ou à Soyaux-Angoulême en vue de les rencontrer plus tard ? 

 

Je ne sais pas car la possibilité de se jouer les uns, les autres est encore loin. Il est certain que ces clubs-là seront dans les 6 qualifiés et si nous, on a la chance d’en faire partie, ce sera déjà une belle chose. Le jour où ce sera validé comptablement, on pourra dire qu’on y est et on verra ensuite dans quelle position on sera. Je crois qu’on en est quand même loin, on est que mi-Mars et c’est juste que je vais avoir besoin de renouveler mais aussi de bouger l’effectif pour avoir de la fraîcheur sur ce 4e match du bloc. Sur celui-là, je vais essayer de relancer des joueurs qui ont besoin de jouer et qu’on n’a pas vu depuis un moment. Il va falloir de la fraîcheur, on en est au 4e match du bloc et on a eu de gros déplacements, si on jouait à la maison, ce serait peut-être différent mais là on a quand même encore un gros déplacement devant nous donc je pense que je vais ramener de la fraîcheur. Je le vois chez les joueurs, je sens que certains commencent à fatiguer. 

 

Par contre, tu resserreras après ? 

Oui, c’est la dernière ligne droite après. J’ai déjà commencé, je ne sais pas si vous avez vu la différence mais je pense que oui mais je l’avais dit, l’objectif était de resserrer le groupe car on avait fait une large revue d’effectif, ce qui était normal à mes yeux. Certains ne l’ont pas compris mais mon objectif avec Alex était de faire tourner et de voir tout le monde pour ensuite resserrer dans la 2e partie. On y est mais la dernière ligne droite va être encore plus importante en termes d’effectif à savoir que là, pour aller chercher ce maillot, il va falloir se le gagner, il y a des joueurs qui ont eu des matchs pour nous le montrer. Je ne dis pas qu’on mettra les 15 mêmes tous les dimanches mais à chaque dimanche, on va se rapprocher de la même équipe surtout que ce ne sont pas 5 matchs de rang mais des matchs entrecoupés, on va jouer, pas jouer, rejouer. C’est parti pour quelques semaines où ça va être entrecoupé donc on va vraiment avoir besoin de continuité et il est sûr qu’on ne fera plus du turn-over pour faire du turn-over. 

http://abformationpro.fr

Selon toi, quelles sont les forces et les faiblesses de VRDR ? 

 

Pour moi, c’est une équipe complète. Franchement, ils m’avaient impressionné à l’aller, peut-être pas foncièrement que sur notre match mais sur tout ce que je vois et que j’ai vu. Elle est câblée pour la Pro D2 et elle n’a pas de domaine négatif, ce sont des équipes taillées pour le très haut niveau. Ils ont l’habitude d’y être, ça se sent, ça se voit et ça ne pardonne pas c’est à dire qu’il n’y a pas véritablement de failles chez eux. En tous cas, c’est une belle équipe de la poule qui, je pense, sera pas loin de la montée. 

 

Faire un bon match là-bas signifie travailler quel secteur en particulier et qu’allez-vous particulièrement regarder avec Alex ? 

 

Je vais surtout regarder les joueurs que je vais relancer sur leur comportement et leur investissement et si on a pu un peu grandir ou s’appuyer sur des secteurs qu’on a améliorés depuis Janvier. En tous cas, on va y aller avec beaucoup de légèreté c’est à dire faire un bon match de rugby en y mettant aussi les ingrédients de solidarité car ça sera primordial à l’extérieur face à cette équipe. 

http://bipbip-pizza-marssac.com

Est-ce que tu penses que le fait qu’ils soient sur la continuité avec le staff et Johann Authier participe au fait qu’ils soient encore câblés Pro D2 et qu’ils n’aient pas tout perdu car c’est rare dans le rugby moderne ? 

 

Oui, bien sûr. Je pense que quand tu gardes un staff, ça te fait quand même gagner du temps dans la mise en place du projet et l’habitude de travail et ce, même s’ils ont changé des joueurs. Il est certain que ça se voit que pas beaucoup de choses ont changé, ils ont quand même un très gros budget avec un très gros club pour y revenir. C’est une belle machine et là, on se déplace en petit poucet. 

 

Tu nous parlais des déplacements qui commençaient à peser sur le physique des joueurs. Est-ce qu’il est envisageable de voir le Sporting partir deux, trois jours faire une mise au vert quand vous irez à Aubenas ou ailleurs pour arriver à emmagasiner de la fraîcheur, de la cohésion et ne pas trop s’éreinter ? 

 

Ça serait avec plaisir que je ferai ça, je suis preneur de tous les sponsors qui pourraient m’aider à partir dans de meilleures conditions (rires). Non, je plaisante, on va sûrement rester comme ça sur les matchs de poule mais il va aussi falloir régénérer et tout aura son importance dans la dernière ligne droite. Il va falloir bien récupérer, on quantifie déjà beaucoup les entraînements mais il va falloir que nous aussi, le staff, redoublions de vigilance pour qu’on ait beaucoup d’énergie le samedi. On passe une période où on bosse beaucoup à l’entraînement, c’est voulu et, à un moment donné, il y aura forcément un relâchement puisqu’on planifie sur le reste de la saison qui va se dérouler et sur les 6 derniers matchs. On a besoin d’arriver au bout de ce bloc et de faire le bilan à la fin de ce dernier. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Mathieu André est sorti suite à un problème au dos samedi soir. C’est juste un petit blocage ? 

 

C’est un blocage mais il est incertain, on verra en fin de semaine comment il est mais comme je vous l’ai dit tout à l’heure, je ne prendrai aucun risque avec personne. Tous les petits bobos resteront à Albi. 

 

Et au niveau des autres blessés ? 

 

Bastien va sûrement revenir. On a des petits soucis de gastro et de grippe par ci, par là mais niveau blessure, je touche du bois, on est un peu épargné. Il y a des joueurs qui vont revenir et d’autres qui sortent pour de petits pépins pas bien méchants à l’heure d’aujourd’hui. Benoit Sicart va totalement revenir à la fin de ce bloc donc c’est aussi une bonne chose, ça fait une recrue de plus. 

http://roux-carrosserie.fr

Et concernant Reinach Venter ? 

 

Il revient, on va voir si on le prend ou pas avec nous. 

 

Benoit Sicart est un profil  » couteau suisse « , il peut quasiment jouer tous les postes derrière. C’est quand même un luxe de l’avoir ? 

 

Oui, c’est du luxe mais c’est aussi quelqu’un qui a de l’expérience et un bon niveau. Moi, je le prends comme une recrue et c’est top, top pour lui qu’il puisse rejouer d’ici la fin. Quel match il fera ? On verra, il faut aussi être patient quand tu reviens d’une grande blessure comme ça. Il va vraiment postuler à partir du prochain bloc, il a repris le rugby à 100% aujourd’hui donc c’est top, pour lui et pour nous aussi. 

 

Est-ce que Nika Gvaladze a commencé les entraînements ? 

 

Oui, il a commencé depuis une semaine. Il faut aussi être précautionneux, qu’il rentre un peu dans le groupe ce week-end pour apprendre à connaître l’équipe. Ce sera sûrement pour le prochain bloc, c’est difficile d’arriver comme ça et puis, c’est la fin, on n’a pas le temps d’expliquer. 

http://immo-solo.com

Parlons effectif et recrues. Au niveau de ton effectif actuel, tout le monde est fixé sur son avenir puisque tu avais dit que vous vous laissiez encore un peu de temps ? 

 

Il y en a encore 7 / 8 qui sont en attente à qui j’ai dit que j’attendais de voir les prochains matchs et les gros matchs que nous allons jouer car je ne suis pas encore totalement fixé dans mon esprit. Pour la plupart, ils savent ce qu’il en est puisqu’ils ont aussi besoin de préparer la suite dans un sens comme dans l’autre ainsi que nous. 

 

Y a-t-il des joueurs qui sont annoncés comme non renouvelés à l’instar de Gaëtan Bertrand dont le fait que tu ne le garderas pas est un secret de polichinelle ou de Damien Nevers qui est annoncé à Mâcon. C’est quand même une grosse page du Sporting qui s’en va, est-ce quelque chose qui t’inquiète ? 

 

Non, pas du tout, ça fait partie du rugby professionnel. En tant qu’entraîneurs avec Alex, on a des choix à faire et on les fait. Tu me parles de Gaëtan, c’est une belle personne, quelqu’un que j’apprécie et que j’ai connu à Lavaur donc je peux bien en parler. Ce sont des choix mais le joueur sait aussi pourquoi, il n’a pas eu de chance et en tous cas, je lui souhaite de la réussite pour la suite de sa carrière. On est aussi dans des choix pour l’avenir et on a besoin de renouveler à certains postes pour amener de la fraîcheur puisque nous sommes arrivés très tardivement mais j’ai trouvé qu’on avait fait un bon recrutement dans l’ensemble. On a un très bon groupe mais il va aussi falloir renouveler, continuer avec des joueurs avec qui on veut continuer parce qu’ils le méritent et qu’ils se le gagnent sur le terrain. En tous cas, il n’y a zéro malentendu avec personne car je suis très clair et transparent avec eux et quand on ne sait pas comment se positionner et qu’on attend les matchs, il est normal que les joueurs soient contactés par d’autres. Tout le mérite leur en revient car ça veut dire qu’ils performent mais en tous cas, on est tous convaincu qu’on est là pour aider l’équipe jusqu’au bout. Les joueurs font preuve d’unité, le collectif passe avant tout et ça se voit aujourd’hui. 

http://footpy.fr

Dans l’autre sens, est-ce qu’il y a des dossiers chauds bouillants qui sont prêts à être signés par le Sporting Club Albigeois ? 

 

Bien sûr qu’on valide des recrues. Pour l’instant, on est quand même assez précautionneux de faire des choix, on se laisse du temps et on regarde ce qui peut se faire, quand on est sur un profil, on essaye d’aller au bout pour ne pas avoir 20 joueurs à recruter au mois de Juin. Mais, comme je l’avais dit il y a deux mois, je m’aperçois que c’est  » attention  » car ça prend du temps et de l’énergie dans un club comme le nôtre et il ne faut pas oublier la saison en cours. Pour l’instant, ça n’est pas le cas, j’y fais attention et j’y veille mais attention car c’est très énergisant et ça prend du temps donc il faut faire gaffe car c’est la saison en cours qui compte. C’est celle-là la plus importante, ce n’est pas la prochaine et le plus important est de bien finir. On fera les comptes le 8 Mai comme je l’ai dit et on verra où on en est. 

 

La difficulté également pour les joueurs, en tous cas pour les potentielles recrues, c’est le niveau auquel vous allez jouer ? 

 

Oui, c’est le plus dur, je l’ai aussi vécu à Massy. Quand tu es entre les deux divisions, c’est terrible parce qu’il y a des joueurs qui veulent s’engager avec toi et qui veulent venir mais uniquement si c’est en Pro D2, d’autres veulent faire les deux divisions, d’autres que tu peux contacter mais qui n’ont que le niveau en Nationale pour t’aider à monter et où tu sais que ça va être un peu juste. C’est vraiment difficile d’être entre les deux mais c’est le jeu, c’est comme ça pour tous les clubs qui montent à l’étage supérieur. Tu es toujours entre deux mais nous, on a décidé de partir sur quelque chose à savoir mettre beaucoup de transparence et préparer l’avenir en Nationale aujourd’hui. Je vous l’ai dit en début de saison, l’objectif était d’être très précautionneux, on est dans l’objectif de se qualifier donc je préfère prévoir en Nationale et après on verra. 

http://les-freres-lecointre.fr

Tu es en pleine bataille entre soit Albi reste en Nationale soit Albi monte en Pro D2. Tu as deux plans de bataille au cas où pour ne pas non plus occulter l’avenir ? 

 

Bien sûr mais pour l’instant, je n’en ai qu’un. Je travaille sur la Nationale même si on regarde ce qui peut se faire ou ce qu’on peut rentrer sur l’autre division mais on en est très, très, très loin. 

 

Concernant le recrutement et la fin de saison qui approche beaucoup, est-ce qu’on ne pourrait pas voir avec les instances comment raccourcir cette fin de saison pour mettre les équipes de Nationale qui montent en meilleure posture par rapport au projet ? On le voit, quand tu arrives dans la division supérieure, tu es en vacances quand les autres reprennent le terrain. Donc, est-ce que vous, en tant qu’entraîneurs, vous n’avez pas une voix au chapitre pour essayer d’exprimer des desiderata ? 

 

C’est vrai qu’on en parle parfois. Moi, je trouve qu’il faudrait déjà qu’on se rapproche du format de la Pro D2 en termes de JIFF, non JIFF, aujourd’hui, en Nationale, tu es licence A, B ou C comme en Fédérale 1 et je ne trouve pas ça bien. La Nationale a été créée pour faire la passerelle entre les deux et il faut qu’elle se rapproche totalement de ce qui se fait en Pro D2. Donc, pour moi, la Nationale doit être JIFF ou non JIFF ce qui te permet déjà de ne pas te faire de nœuds au cerveau puisque tu gères les deux divisions pareil. Ça, ce serait déjà la grosse, grosse avancée et très sincèrement, je suis ouvert pour discuter avec les instances de notre ressenti général et pas qu’en mon nom mais au nom de la Nationale. Si on pouvait harmoniser les jokers médicaux et tout ce genre de choses avec la Pro D2, si on arrivait à se mettre sur le format de la Pro D2, ce serait le top et je le pense vraiment. Ça nous ferait gagner un temps fou, de l’efficacité et ça préparerait encore plus les clubs pour la Pro D2. On voit aujourd’hui la difficulté des clubs qui sont montés et pourtant, ils étaient armés, ils avaient des structures mais c’est dur, tu n’obtiens pas le niveau comme ça. Je pense qu’il y a des aménagements à faire qui ne coûtent pas forcément et qui permettent de s’habituer, je pense aussi à d’autres choses que je vois. Je ne veux pas offenser les clubs qui n’ont pas d’éclairage mais je crois que cette division a besoin de jouer à des horaires différents que le rugby  » amateur ou semi-amateur  » comme la Fédérale 1 ou la Fédérale 2 pour ne pas être en concurrence avec eux et qu’on ne leur apporte pas de la concurrence le dimanche après-midi. Je le pense vraiment, je pense que c’est une division qui devrait se jouer le samedi la plupart du temps même s’il n’y a pas de diffuseur aujourd’hui pour ce championnat mais je crois qu’il faut changer les horaires pour ne pas faire concurrence aux clubs des alentours. C’est aussi quelque chose que j’aimerai faire entendre. 

Ce serait bien également que le premier monte automatiquement. Si on prend Massy cette année, ils caracolent en tête mais peuvent se vautrer en phases finales donc, s’ils montaient automatiquement, ils auraient le temps de se préparer et seraient récompensés. Est-ce que tu es pour ou au contraire, est-ce que tu défends la magie des phases finales ? 

 

Moi, je suis pour la magie des phases finales, forcément car je l’ai vécue de nombreuses fois et c’est ce qu’il y a de plus beau dans le rugby, si on nous enlève ça, on est foutu. Je partage aussi le fait que, lorsque tu es premier et que tu as joué 26 matchs, tu es légitime pour monter mais moi, la magie des phases finales me plaît et j’aimerai qu’elle soit gardée dans le rugby.

 

Selon les informations que l’on a auprès de la Fédé, il y aura l’année prochaine un access-match et le premier qui montera. Il y aurait peut-être aussi un calendrier plus resserré puisque le Covid est en train de s’en aller. Qu’est-ce que tu en penses ? 

 

Je trouve que c’est bien, ce sont des formules mais j’aimerai vraiment qu’on se rapproche de la Pro D2 sur des choses  » assez simples  » à mettre en place. Je pense vraiment aussi que la saison se termine trop tard pour bien se préparer. 

Pour revenir sur VRDR, quel est le mot d’ordre ? Aller prendre du plaisir et essayer de faire un petit coup ? 

 

Non, je crois qu’il faut bien finir le bloc. On va y aller sans pression, ce sera ça le mot d’ordre. 

 

Est-ce qu’un point de bonus défensif te satisferait déjà ? 

 

Ah oui, on est preneur de tous les points (rires). Donc même un, c’est très bien mais on sait où on va et on est pas fou, on n’a pas tablé sur grand-chose.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s