#Football – D2F / Nicolas Castanier (Albi Marssac TFA) : «Il va falloir cravacher et batailler pour être le plus vite possible à l’abri!»

Ce dimanche au stade Rigaud l’AMTFA (Albi Marssac Tarn Foot ASPTT), va recevoir ce week-end un grand nom du foot français, l’OGC Nice. La volonté du côté de l’AMTF sera d’aller récupérer une dynamique positive et pour nous en parler, Nicolas Castanier, le coach des tarnaises nous a fait un point de la situation a quelques heures de recevoir une écurie pro qui ambitionne d’accéder en D1F

Albi Marssac VS OGC Nice une rencontre à suivre en direct multicam dès 14h15 via Le #MagSport by H2G en cliquant sur le lien suivant :

https://www.facebook.com/amtf.asptt/

Depuis quelques semaines et après un bel hiver avec une Coupe de France qui a fait vibrer tout le club, on est un peu plus dans le dur du côté de l’AMTF ? 

 

Oui, c’est ça, c’est une passe un peu plus difficile. C’est le lot des saisons, ça arrive parfois, il y a quelques fois des passes positives et d’autres, des passes négatives, il faut juste éviter que ça dure trop longtemps. 

 

Avec deux dernières défaites face au Puy-en-Velay et Izeure qui sont un peu des copié-collé avec des buts dans les dernières secondes ? 

 

C’est vrai que, sur ces deux matchs-là, on n’a pas vraiment de réussite sur les fins de rencontre. On a essayé de trouver des solutions et des réponses à pourquoi on craque deux fois sur le money-time. Je pense que c’est aussi dû un petit peu à la malchance, pas que mais aussi, c’est une mauvaise spirale et il faut tout faire pour se sortir de là. 

Pour un peu distinguer les deux matchs, face au Puy-en-Velay, il y a ce carton rouge qui a un peu sapé les espérances dès la 20e minute de jeu. Mais face à Izeure, il y avait peut-être autre chose à faire ? 

 

Sur le Puy-en-Velay, on a tendance à oublier qu’on était 10 pendant quasiment 1h15 et ce n’est pas simple de jouer et de tenir le score. On a bien tenu pendant 1h15 et c’est vrai qu’on craque à la fin donc c’est un peu dommageable. Contre Izeure, à 11 contre 11, la 1ère mi-temps nous a clairement été favorable, on mérite de rentrer en menant au score à la pause mais malheureusement, l’état du terrain sur un contre de Kim Cazeau fait que le ballon ne va pas au fond. Derrière, la seconde moitié de 2e mi-temps est un peu moins maîtrisée, les locaux ont poussé pour essayer de l’emporter et elles marquent sur une mésentente de notre part et non sur une action construite. C’est vrai que c’est un petit peu rageant de perdre comme ça car tout le match a été relativement maîtrisé, on a été en place tout le long de la rencontre. 

 

Dans le métier de coach, il y a du sportif, du technique mais également de la préparation mentale et du motivationnel. Comment as-tu remotivé tes troupes cette semaine ? 

 

Il n’y a pas 50 solutions. Déjà, pour les motiver, il faut qu’elles regardent le classement et si elles ne sont pas motivées avec ce dernier, on ne le sera jamais. Il n’y a pas encore le feu mais il va vite falloir se réveiller et recommencer à engranger des points car les autres gagnent derrière nous. Il ne faut pas qu’on se laisse distancer car on pourrait vivre une fin de saison un peu compliquée donc il faut vraiment engranger des points le plus vite possible. 

Je suppose qu’en début de saison, avec la qualité que tu as dans l’effectif, tu n’imaginais pas que le scénario de cette saison t’amène à jouer le maintien ? 

 

C’est vrai qu’on avait d’autres ambitions dès le départ mais les saisons ne sont jamais écrites à l’avance. Pour moi, encore une fois, le tournant reste ce match du Puy où on perd 1-0 car on aurait pu basculer sur la partie haute alors qu’on bascule sur la partie basse du classement avec derrière la petite suite que l’on connaît. Maintenant, on sait ce qu’on a à jouer, on sait qu’il va falloir cravacher et batailler pour être le plus vite possible à l’abri. J’ai envie de dire qu’avec les réceptions de Marseille, Arlac et Nîmes à Rigaud, c’est probablement là que se jouera le maintien. Il ne faudra évidemment pas négliger les matchs à l’extérieur mais être performant à domicile.

 

L’un des prémices de ce tournant, même si celui du Puy en est un indéniable, est peut-être ce match contre Montauban à Rigaud où en supériorité numérique, à 11 contre 10, vous menez et que, pareil, les filles de Montauban reviennent à 2-2 à la dernière seconde ? 

 

C’est ça, tu as raison. On a eu des petits problèmes sur les fins de matchs, pas sur tous, mais il faut que l’on arrive à gérer la pression, le résultat et le scénario d’un match beaucoup plus sereinement. Il faut que l’on apprenne à être peut-être un peu plus calme dans les fins de matchs pour justement éviter soit d’être rejoint soit de perdre le match du jour. Encore une fois, ça reste de l’expérience et les filles sont en train d’en engranger donc je ne doute pas qu’elles vont apprendre et très vite. 

On ne va pas se le cacher, et sans leur faire offense, Le Puy et Izeure ne sont pas les équipes qui jouent le plus beau football ni le football le plus offensif. Par contre, avec l’OGC Nice qui arrive, c’est un festival de jeu offensif avec un trio offensif qui est redoutable ? 

 

Exactement. On passe un peu du coq à l’âne avec une équipe d’Izeure qui est assez bloc bas, qui défend assez bas et qui joue les contres puis avec une équipe de Nice qui se projette beaucoup et qui aime avoir le ballon. Donc, c’est vrai qu’on a deux styles complètement différents sur une semaine mais je pense que le style de Nice nous correspond un peu mieux, on aime les équipes qui jouent. Nous, on a clairement envie de jouer au foot et de développer du beau jeu, ce n’est pas tout le temps bien fait mais on s’y attèle. Je sais que Nice, justement avec cette attaque, ont à cœur de produire du beau jeu et s’il leur reste encore un espoir de monter, ça passera par une victoire chez nous mais évidemment qu’on fera tout pour les en empêcher. 

 

J’imagine que tu es déjà en train de réfléchir à la saison prochaine. Il y a peut-être des strapontins ou des places à gagner pour des filles l’année prochaine en faisant de belles prestations ? 

 

Absolument, c’est tout à fait ça. Il y a déjà eu quelques petits turn-over sur les derniers matchs justement parce qu’on a des filles qui travaillent beaucoup donc l’étau se resserre pour certaines. C’est comme ça, ça s’appelle la concurrence et il y a des filles qui montrent de belles choses à l’entraînement et il faut aussi qu’elles en soient récompensées. Je suis partisan du travail et si les filles travaillent fort, elles seront récompensées.

Concernant la promotion du foot féminin, le match va être filmé en multi-cams avec une grande visibilité sur les réseaux sociaux. De voir le foot féminin commencer à être diffusé un peu à l’instar du foot masculin, c’est quelque chose qui te plaît ? 

 

Bien sûr. Ça fait 11 ans, bientôt 12, que je suis dans le foot féminin et c’est vrai qu’il y a un bond en avant qui est en train de se faire. Sincèrement, je trouve ça très bien, il faut que ce football-là soit mis en avant parce qu’elles s’investissent énormément, que ce soit personnellement ou dans les clubs, pour pouvoir  » profiter  » de leur passion et faire vibrer les gens et tout ça pour très peu d’argent comparé au foot masculin. C’est une très bonne chose que ce soit filmé et ça va mettre un petit coup d’éclairage sur le foot féminin mais aussi sur le club. 

 

Question joker : il faut un stade Rigaud en fusion pour cette opération commando face à Nice ? 

 

Ah oui, c’est un véritable appel que je fais aux Albigeois. Jusqu’à la fin, il faudra que l’on ait beaucoup, beaucoup de monde lors des matchs à domicile car comme je l’ai dit un peu plus tôt, ces matchs-là seront primordiaux pour le maintien. Clairement, on a besoin d’eux, on a besoin de retrouver la ferveur de Rigaud et les filles ont besoin d ‘être poussées pour justement aller chercher ce maintien le plus vite possible et je compte vraiment sur les Albigeois pour répondre à cet appel.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Albi Marssac VS OGC Nice une rencontre à suivre en direct multicam dès 14h15 via Le #MagSport by H2G en cliquant sur le lien suivant

https://www.facebook.com/amtf.asptt/

https://www.facebook.com/amtf.asptt/

Article en partenariat avec :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s