#Rugby – Nationale / Cyril Villain (Chambéry) : «On ne peut pas avoir tant de ballons et laisser tant de déchets!»

Le manager du SOC Rugby est revenu dans nos colonnes sur la défaite domicile (10-16), face au Sporting Club Albigeois lors de la 19eme journée de Nationale. Cyril Villain pointe le déchet et les impressions Chambériennes pour expliquer l’incapacité des éléphants de remporter la rencontre, tout en regrettant la gestion de la fin de match. Le technicien savoyard espère donc voir ses joueurs réenclencher très rapidement malgré le calendrier difficile, la marche en avant du SO Chambéry pour espérer rester dans les qualifiables aux playoffs et voir son groupe recouvrer le sourire.

Crédit photo Philippe Gervasoni

Ton analyse de cette défaite face à Albi ?

Ce n’est jamais bon face à ce genre d’équipe car on reste au coude à coude, ça se joue sur pas grand-chose. Je pense qu’on a eu pas mal de touches mais, malheureusement, on perd trop de ballons, on n’a pas pu lancer le jeu ni mettre de volume comme c’était prévu même si on a réussi à le faire en première mi-temps. On a des mecs qui sont courageux, on voit qu’ils ne lâchent rien et même dans les moments difficiles, on a quand même cherché les ressources pour ne pas lâcher et, encore une fois, avoir des situations énormes en fin de match pour aller chercher la victoire à 15 contre 14. Malheureusement, c’est la lucidité qui nous manque, être capable de garder notre rugby sur 80 minutes et quand on le fait, ça réussit. Il faut que l’on soit plus constant, comme je le dis et le répète puisque je leur dis chaque semaine, ce sont des matchs de haut niveau contre ce genre d’équipes et ce sera le cas jusqu’à la fin de l’année. On ne peut pas avoir tant de ballons et laisser tant de déchets.

 

Vous allez enchaîner avec Soyaux-Angoulême et Bourgoin. Je sais qu’on ne se projette jamais sur les autres matchs mais Soyaux-Angoulême est un gros client qui, en plus, a perdu contre Dax ce qui fait qu’ils auront une obligation et il y a ensuite le derby contre Bourgoin

 

Ce sera la même chose à Soyaux-Angoulême et contre Bourgoin, si on laisse 10 occasions pour marquer un essai, on sera forcément sanctionné. Moi, je n’ai pas à rougir de mon équipe ni de mes joueurs, ils finissent en étant sur les rotules et c’est aussi difficile avec les mecs d’en face. On va déjà essayer de digérer cette défaite car c’est dur de perdre comme ça, sur pas grand-chose, sur un ballon quand on met l’investissement qu’on y met. C’est dur à digérer mais on n’a pas le choix, il faut que l’on continue à avancer et aujourd’hui, on ne joue pas le maintien mais la qualif donc on va essayer de positiver. A 8 journées de la fin, c’est quand même un challenge intéressant mais ça fait beaucoup d’occasions qu’on laisse passer depuis le début 2022. Maintenant, on ne va pas baisser les bras, il y a encore quelque chose d’intéressant à aller chercher et surtout, finir la saison sur une dynamique positive, que l’on soit 6e ou 7e, que l’on retrouve le goût de la victoire et qu’on soit récompensé de nos efforts mais en jouant mieux. 

https://tradastra.com/religionrugby-albi

La mêlée a peut-être été rédhibitoire pour essayer d’emmagasiner une victoire ? 

 

Non, ce n’est pas rédhibitoire. En seconde mi-temps, Albi a pris l’ascendant dans ce secteur mais ce n’est pas rédhibitoire car, malgré cette domination sur la mêlée et la supériorité d’Albi, dont on connaît la puissance et la qualité sur les ballons portés, sur les phases de conquête, on a quand même plein d’occasions pour faire autre chose. On sait que, face à ce genre d’équipe, il faut rivaliser dans ce domaine-là mais je pense qu’on a aussi plein d’autres arguments et qu’on l’a montré sur la fin de match. Si on joue, on a des ballons donc on ne va pas s’arrêter à la mêlée même si, effectivement, je préfère avancer en mêlée que reculer mais il y a eu plein, plein d’autres occasions qui auraient dû nous permettre d’aller chercher un résultat positif. 

 

Au début du match, vous jouez beaucoup sur la largeur ce qui amène le premier essai. Mais ensuite, on a eu l’impression qu’Albi avait trouvé la clé pour vous contrer sur ces phases de jeu ? 

 

Je ne pense pas que ce soit Albi qui ait trouvé la clé mais plutôt que c’est nous qui avons été moins précis. On n’a pas réussi à bien véhiculer les ballons sur l’extérieur comme on l’avait fait en première mi-temps, nos ailiers, nos 3e lignes, dans le couloir du 15, on n’était pas très performant sur le premier acte et on n’a pas du tout retrouvé ça en 2e mi-temps. On savait qu’Albi était une équipe qu’il fallait faire courir, déplacer le ballon et je pense que si on l’avait fait tout simplement en 2e période, on aurait pu trouver les solutions. Si on tombe sur un petit rugby, ce ne sont pas nos qualités ni notre jeu, on est plus perfectibles et Albi en a profité. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Dax revient très, très fort dans les rétros. Il faut absolument maintenant que Chambéry emmagasine des victoires et réenclenche une dynamique, déjà pour la vie de groupe mais aussi pour les play-off ? 

 

On s’est fixé l’objectif des play-off en début de saison, il est toujours réalisable mais on ne va pas non plus s’arrêter à ça. L’objectif est de retrouver le chemin de la victoire et de retrouver un rugby plus complet donc on va arrêter de regarder le classement et de se focaliser sur cette qualif qui, aujourd’hui, est encore jouable. Mais elle ne sera jouable que si on est capable de s’améliorer dans tous les secteurs que l’on a identifiés mais il y a quand même de bonnes choses, on a fait un bon match face à une équipe qui venait aussi avec de l’ambition et qui était sur une bonne dynamique. Ce qui est frustrant, c’est qu’avec toute l’énergie qu’on y met, on n’est pas allé chercher le résultat alors qu’on a des solutions. Si on était dominé et pris dans tous les secteurs, on s’avouerait vaincus mais là, c’est quand même dommage, encore une fois avec le même scénario à domicile et encore une fois sur la fin de match de ne pas avoir la lucidité pour aller chercher l’action qui nous permet de renverser et d’aller chercher la victoire. 

 

Souvent, contre Albi, c’est la pièce qui retombe du bon ou du mauvais côté car à Albi, c’était une feuille de cigarette qu’il y avait entre les deux équipes ? 

 

L’analyse est très bonne, c’est représentatif de notre saison et de tous les matchs qui ont été accrochés, sur les fins de matchs, à l’extérieur, à domicile. A l’extérieur, à Albi et Bourgoin, on a les ballons pour pouvoir gagner mais il ne suffit pas de le dire, il faut maintenant trouver les solutions pour nous améliorer. Ce sont sur les fins de matchs que se jouent les résultats donc il faut que l’on s’améliore et très rapidement car la saison avance et, pour l’instant, on n’a pas trouvé les solutions pour aller chercher ces victoires comme ça a été le cas en début de saison à Albi et comme c’est encore malheureusement le cas sur le match retour.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

http://roux-carrosserie.fr
https://www.eurinvest.fr/wave-park
http://les-freres-lecointre.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s