#Rugby – Nationale / Matthieu André (Albi) : «Si on veut faire quelque chose, c’est pied au plancher jusqu’à la fin!»

Alors que son ancien club l’US Dacquoise débarquait au pied de la cathédrale Sainte Cécile (18ème journée), Matthieu André, « le papa » du groupe jaune et noir a fait sa réapparition au Stadium Municipal d’Albi. Entré sur la pelouse dès le début du second acte, le seconde ligne et capitaine de touche du SC Albi fut un des éléments déclencheurs de la remontada albigeoise. Après 3 mois ou ses apparitions se sont comptées sur les doigts d’une main, cet historique de la maison jaune et noire ne cachait pas son plaisir d’avoir retrouvé son jardin. Mené 15-20 à la pause les albigeois ont fait exploser les landais (44-27), dans une seconde période où le rouleau compresseur tarnais a su coupler sa densité physique à un jeu aéré et intuitif. Habitué aux petits tas et autres épreuves de forces répétées depuis quelques mois, le public du Stadium tout comme celui qui fut l’indéboulonnable capitaine durant de longues saisons, ont goûté et apprécié samedi soir, ce rugby un brin plus décomplexé. Pour Matthieu André, le salut des ambitions albigeoises passera donc par une philosophie moins calculatrice emplit de générosité dans le jeu. L’équipe de la préfecture tarnaise ne doit plus calculer dorénavant pour celui qui est le joueur le plus capé sous la tunique du SCA et doit croquer à pleines dents ce dernier tiers de saison en nationale.

Crédit photo Jacques Massine – Le #MagSport

J’imagine que ça t’a fait très plaisir de revenir au Stadium face à ton ancienne équipe de Dax avec une seconde période stratosphérique ?

 

J’avais hâte parce-que ça faisait un moment que je n’avais pas joué et puis revenir au Stadium, ça fait du bien. On a mal débuté ce match, ça a été compliqué, on savait que l’on jouait une belle équipe de Dax et ils nous l’ont montré d’entrée. Il a fallu relever la tête mais aussi les manches, se remettre au travail et c’est bien car l’équipe a bien réagi pour remporter ce match avec en plus une victoire bonifiée. 

 

Qu’est-ce que vous vous dites dans les vestiaires à la mi-temps ? Qu’il faut renverser la table et poser ses tripes dessus ?

 

A la mi-temps, c’est simple, il ne faut plus réfléchir (rires). Il faut envoyer pied au plancher et on voit ce que ça donne, on savait qu’il fallait que l’on insiste sur ces ballons portés car ça payait et mettre un peu plus de vitesse dans notre jeu. C’est ce qu’on a réussi à mieux faire en seconde mi-temps et là où on les a mis un peu plus en difficulté.

http://debardautomobiles.com

Comment est-ce que tu expliques ce manque d’agressivité dans les 20 premières minutes car on vous a vu quasiment amorphes ? Même si toi, tu n’étais pas sur le terrain à ce moment-là, ça devait quand même te ronger

 

On était un peu apathiques. Je ne sais pas si ça vient du fait de ne pas avoir joué pendant 15 jours, ce qui était un peu différent pour Dax puisqu’ils avaient joué et gagné à Chambéry le week-end dernier. Nous, en fait, on n’est pas sorti du vestiaire et c’était compliqué mais ce qui est très bien, c’est qu’on a su réagir derrière. Par contre, si on commence comme ça le week-end prochain à Chambéry, ça va être difficile. 

 

Est-ce que ce match peut être un déclic psychologique ? 

 

Je ne sais pas s’il y a un déclic psychologique. Après ce match, il reste 8 rencontres et si on veut faire quelque chose, c’est pied au plancher jusqu’à la fin. Il n’y a plus à réfléchir à grand-chose, c’est accélérer et on fera les comptes à la fin.

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Il y a un point positif, c’est que vous avez renoué la communion avec le public qui vous a poussés jusqu’au bout et qui ne vous a pas sifflés à la mi-temps car il y avait peut-être plus matière à siffler ce soir que sur d’autres matchs ? 

 

Je pense que le public est comme nous, il attend des victoires. Il faut gagner pour qu’il nous le rende et quand on a le public avec nous comme ce soir, ça fait plaisir. On a vu en plus une mêlée conquérante qui a eu son essai de pénalité et ça, ça fait du bien, c’est très bien pour les gros. C’est à nous de transformer pour que le public pousse derrière et j’espère que ça va continuer. 

 

Juste une question : tu en es à combien de matchs officiels sous le maillot jaune et noir maintenant ?

 

Je ne sais pas, tu vas peut-être me le dire (rires). 

 

236

 

Ah oui quand même (rires). Et bien c’est très bien. (Rires).

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

https://www.eurinvest.fr/wave-park
http://roux-carrosserie.fr
http://les-freres-lecointre.fr
http://debardautomobiles.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s