#Rugby – Nationale / Mathieu Billou (UCS) : «Un match très alléchant localement»

A l’aube d’un derby entre Soyaux-Angoulême et Cognac Saint Jean d’Angély, on va faire un tour dans les Charentes avec le capitaine Mathieu Billou qui nous présente ce match à la saveur particulière. Les Cognaçais qui jouent le maintien vont défier Soyaux Angoulême une ex écurie de Pro D2 qui occupe le trio de tête de la nationale.

Crédit photo UCS Officiel

Ce derby est quelque chose que toute la Charente attend, on se souvient de celui de l’aller qui avait été très serré à Cognac. J’imagine qu’il va y avoir une ferveur populaire ce vendredi soir pour un derby charentais qui risque d’être explosif ? 

 

Forcément, ça va amener un petit peu de monde. Tout le monde en parle, que ce soit dans la ville de Cognac ou celle d’Angoulême depuis le début de la semaine, c’est évidemment un événement pour les deux départements et même si ce ne sont pas deux équipes qui jouent le même championnat, ça reste un match très alléchant localement et ça va en plus nous permettre à nous de nous étalonner face à une équipe du haut de tableau.

 

On va parler de ce bloc pour l’Union Cognac Saint-Jean d’Angély, un bloc qui est totalement déterminant ? 

 

C’est clairement un bloc qui va nous permettre de nous situer à la fin puisqu’on va jouer trois équipes qui jouent notre championnat, à savoir celui du maintien. On va jouer ce match de gala contre Soyaux-Angoulême d’entrée de jeu et ensuite, ce seront trois rencontres un peu plus du bas de tableau pour espérer se sauver. Là, ce ne seront très clairement que des finales pour nous. 

http://debardautomobiles.com

Dans ce championnat de Nationale, on voit que cette année, que ce soit pour le maintien ou la qualification aux 6 premières places, il est très, très serré et très, très homogène ? 

 

C’est un championnat très serré, on l’avait déjà vu l’an dernière. Il y a vraiment des équipes du haut de tableau qui se cassent la gueule chez des équipes du bas de classement. Il y a quand même des équipes qui sont dans le haut du panier qui arrivent à maintenir le cap, les Massy et autres, mais malgré tout, c’est un championnat très homogène. D’aller gagner chez des petits n’est pas forcément facile et il y a quand même pas mal de surprises, rien que nous, à l’image de Cognac sur le dernier bloc, je crois que sur tous les scores, il y a eu 3 ou 4 points d’écart maximum. On perd trois matchs à 22-17, 23-20, 23-19 et on en gagne un à Blagnac 22-18 ou quelque chose comme ça donc c’est tout le temps, tout le temps serré. 

 

Après le match face à Albi, on vous avait sentis un peu frustrés car il y avait peut-être la place de faire autre chose ? 

 

C’est ça et c’est un sentiment qui perdure depuis le début de la saison c’est à dire que face à de grosses équipes, on est tout proche à chaque fois. On arrive à lutter, à avoir une défense bien organisée et puis, de par des erreurs un petit peu récurrentes depuis le début de la saison, on n’arrive pas à passer le cap et à sortir victorieux de ces matchs-là. C’est d’autant plus frustrant car on a l’impression qu’on est dans le coup une bonne partie du match et finalement, on doit se contenter d’un point de bonus. Donc c’est forcément frustrant, surtout dans la position dans laquelle on se trouve. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

On ne va pas se mentir, l’un des gros handicaps de l’UCS est l’indiscipline ? 

 

Oui, c’est ça. Depuis le début de la saison, si on fait un ratio sur le pourcentage de temps que l’on a passé en infériorité numérique, je pense que c’est colossal. Ça a clairement un impact sur la qualité des matchs et sur le fait que, parfois, on termine sur une action en lâchant défensivement ce qui ne nous permet pas de passer devant au niveau des matchs donc, c’est quelque chose qu’il faut essayer de régler. La preuve en est, sur la dernière victoire à l’extérieur à Blagnac, on a joué tout le match à 15 donc c’est forcément un facteur qui est important dans la performance, surtout dans cette poule. 

 

Contre Albi, on a eu l’impression que vous usiez beaucoup du jeu au pied et qu’en fin de match, vous avez commencé à vous lâcher pour jouer derrière. C’est là où vous avez fait la différence et c’est peut-être l’enseignement à en tirer ? 

 

Albi est quand même une équipe supérieure à nous physiquement donc, on savait que dès le début du match, où ils allaient être frais, il faudrait passer outre ce premier rideau et ça passe forcément par le jeu au pied, que ce soit de pression ou d’occupation. De par les différences physiques, on a vu que sur la fin de match, on était peut-être un peu plus frais qu’eux et c’est là que ça a commencé à se lâcher. Il y a des portes qui ont commencé à s’ouvrir avec l’enchaînement des phases de jeu et on a un petit peu commencé à se mettre en marche. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Lotawa était à quelques encablures de délivrer le Parc des Sports. La bonne voie se trouve dans l’initiative qu’il a prise ? 

 

Oui, Eneri fait partie des joueurs qui nous font avancer cette saison et on a vraiment besoin de s’appuyer sur eux pour trouver l’avancée et débloquer des situations. Notre équipe est très forte dans le jeu désorganisé et dans le dos de la défense mais on est obligé de s’appuyer sur des joueurs comme lui pour faire  » péter le verrou  » comme on dit et passer outre les premiers rideaux défensifs qui sont forcément très denses dans la poule. 

 

L’année dernière, vous marquiez des essais de quasiment 80 mètres. Il vous manque peut-être ce grain de folie par rapport à la saison passée ? 

 

Il y a peut-être aussi le spectre de la descente qui fait qu’on est peut-être un petit moins libéré que l’an dernier. La saison passée, on savait qu’il n’y aurait pas de descente et on était quand même dans une situation plus confortable au niveau du classement donc je pense qu’on jouait forcément plus libéré et ça a aidé. Malgré tout, on voit que sur des matchs comme Albi, justement, on est quand même capable à la fin de trouver des ressources pour remonter le terrain et pour ne pas lâcher. Il faut absolument que l’on garde cet état d’esprit car, même si défaite il y a, ça nous permet de ne pas être distancé et de quand même grappiller des points par-ci, par-là. On a su le faire plusieurs fois dans la saison et là, même si on n’est pas dans la même posture mentalement que l’an dernier, il faut qu’on garde ces ressources et cette folie qui ont souvent fait de petites performances. 

http://roux-carrosserie.fr

Le week-end dernier, il y avait un match en retard entre Soyaux-Angoulême, votre adversaire de ce soir, et Dijon, l’un de vos concurrents au maintien. Quel a été ton regard sur ce match ? 

 

C’était forcément un match qui nous intéressait puisque Dijon lutte clairement avec nous pour le maintien donc on a été très attentif à ce résultat-là. De toute façon, le résultat nous arrange quelque part puisqu’ Angoulême joue clairement la montée et le haut de tableau et si Dijon les avait battus, ils auraient pris des points. Les points pris par Dijon nous seront obligatoirement préjudiciables donc, il valait mieux dans notre situation que Soyaux-Angoulême l’emporte. 

 

On va te poser une question un peu décalée : malgré ton grand âge, on voit que tu joues beaucoup, beaucoup de minutes dans un championnat qui, comme tu le disais, est homogène. Tu n’as pas un peu les rotules qui sifflent ? 

 

Non, honnêtement, ça va. Ce n’est évidemment pas une saison qui est hyper facile mais c’est malgré tout excitant de relever ce challenge et de se retrouver un petit peu dans la peau des  » petits clubs  » qui vont lutter les anciennes gloires qu’on a connues en Pro D2 car, si on prend le championnat cette année, j’ai l’impression que c’est la Pro D2 d’il y a 10 ans voire moins. Je prends énormément de plaisir à jouer, je suis content, je me sens très, très bien au niveau du club et, pour l’instant, je n’ai pas les rotules qui sifflent, je touche du bois. Je n’ai que 28 ans, ça va peut-être arriver un petit peu plus tard (rires). 

http://les-freres-lecointre.fr

Je plaisantais en faisant référence à ton grand âge

 

Écoute, pour l’instant, je touche du bois, mon corps est en pleine forme donc, à part quelques points de suture, justement contre Albi à l’aller. D’ailleurs merci à votre médecin car c’est lui qui m’avait recousu, très gentil, j’en garde trois points sur le front, ça me fera un petit souvenir de ce match au Stadium. Mes rotules vont bien, je touche du bois et j’espère que ça va continuer. 

 

Quel est l’axe de progression de l’UCS pour s’installer dans le milieu de tableau de Nationale dans les années futures ? 

 

Il faudra forcément régler ce problème de discipline. Quand il y a beaucoup de matchs serrés, que ce soit par le fait de jouer à 15 contre 15 et non pas à 14 voire 13, ou alors le fait de prendre une pénalité dans des moments cruciaux du match et de se voir passer devant, la discipline sera un gros problème qu’il faut régler. Ensuite, il faudra obligatoirement que le groupe gagne en maturité, qu’on prenne la mesure des matchs, les attaquer correctement, les finir correctement et essayer de faire des matchs disons pleins, sans passage à vide car on voit que dans cette poule-là, chaque passage à vide peut-être complètement préjudiciable. 

http://debardautomobiles.com

Par quel levier passe cette opération  » commando maintien  » ? 

 

Ça passera déjà par un gros mental et de l’enthousiasme. Même si on lutte pour le maintien, je sais que tous les meilleurs matchs que l’on a fait, c’est quand nous étions enthousiastes à jouer, à se passer le ballon, à défendre ensemble. Je pense qu’il faudra énormément de positivisme pour justement s’en sortir, ne pas baisser la tête, garder le cap du maintien que l’on s’est fixé. Et puis, continuer à travailler car notre salut passera forcément par le travail sur les petits détails, on a peut-être manqué de précision dans les matchs importants et ça va être l’élément clé des matchs qui vont rester. Ça va être ça, être discipliné, être précis et surtout, rester positif, garder le cap du maintien en vue et qu’on soit tous dans un seul et même bateau pour un seul objectif à savoir sauver le club. 

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

http://debardautomobiles.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s