#Rugby – Fed1 / Jean Philippe Sannac (Pamiers) : «On veut être l’équipe centrale du département!»

Jean-Philippe Sannac, le président du Sporting Club Appaméen est revenu dans nos colonnes sur ses ambitions et ses objectifs pour la fin de saison. Mais celui qui préside les destinées du club apaméén nous a aussi dévoilé sa volonté de fédérer le territoire ariégeois autour de son club. À Pamiers on espère que cette saison de fédérale1 qui malgré les reports de match les voit occuper continuellement les 4 premières places de la poule 3 de fédérale1 , soit celle de l’accession en Nationale 2. Le président Sannac comptant sur ce virage d’un rugby semi Pro se structurant, pour servir de catalyseur à l’ensemble du rugby ariégeois.

 

Crédit photo SCA

 

Pour le Sporting Club Appaméen, cette saison de Fédérale 1 se déroule quasiment au mieux pour le moment puisque vous êtes dans les clous sportifs pour tendre à accéder à la Nationale 2 ? 

 

Tout à fait. C’est ce qu’on voulait en début de saison, être dans les 4 pour être tranquilles et pouvoir monter dans cette Nationale 2 qu’on voulait à tout prix. On est content car on est en train de de prendre un peu le pas et de s’éloigner de la 5e place, ce qu’on voulait.

 

Il y aurait dû avoir le week-end dernier un match entre prétendants puisque vous deviez affronter les Mégissiers tarnais du club graulhetois. Ce match, que vous abordiez sûrement avec beaucoup de sérieux, était un petit tournant de votre saison ? 

 

Oui, tout à fait, on se méfiait énormément de Graulhet qui a une très, très belle équipe et on avait eu une chance phénoménale de gagner là-bas. On savait qu’ils allaient arriver le couteau entre les dents et on se méfiait énormément de ce match et de cette équipe qui, je le répète, est une très belle équipe avec un très gros pack et des arrières qui vont très vite. On se méfiait donc à 200% de cette équipe et c’est vrai que, si on avait eu la chance de gagner, on les aurait mis un peu plus loin de nous ce qui aurait été une belle opportunité. 

https://debardautomobiles.com

Pour toutes les équipes qui ont l’ambition de monter en Nationale 2, cette saison va se faire en deux temps. Il va tout d’abord falloir finir dans les 4 pour avoir le billet pour la Nationale 2 dans la poche pour ensuite jouer les play-off qui, on le sait, sont des aventures humaines qui peuvent emmener loin voire, au bout du bout, à la timbale de la Nationale. Si Pamiers parvenait à décrocher cette finale, synonyme de montée en Nationale, est-ce que vous accepteriez cette dernière ? 

 

On a toujours de l’ambition mais il faut être réaliste. La Nationale, ce sont de gros budgets mais aussi un changement d’entraînement à savoir qu’il faut s’entraîner tous les jours mais moi, je suis toujours ambitieux donc, pourquoi pas ? Le seul souci que l’on aura, ce sera le budget qu’il faudra aller chercher. On a des rencontres qui sont programmées avec le Département, la Région et la Ville et s’ils sont vraiment prêts à nous suivre et à nous aider, c’est avec mille plaisirs que je suis prêt à monter en Nationale. Mais le chemin est long et il y a de belles équipes, j’ai vu le tableau où on prend la poule deux et où, en quart de finale, on prendrait Hyères-Carqueiranne qui n’a pas perdu un seul match, ça me fait un peu peur. Mais tu sais, le groupe est sympa, il y a de supers joueurs et un super état d’esprit donc, pourquoi pas ? Moi, je suis prêt à tout accepter. 

 

Si d’aventure vous montiez en Nationale 2 voire en Nationale, il faudrait que la ville de Pamiers devienne un véritable acteur budgétaire du club, le premier partenaire du SCA, un peu comme ça se fait à Albi, Montauban, Béziers ou dans d’autres clubs ? 

 

On est en discussion avec la Ville mais surtout avec le Département car on a quand même la chance d’être à peu près le seul club semi-pro sur l’Ariège, avec bien sûr Saint-Girons mais qui est plus sur Couserans. Les deux clubs ariégeois sont Saint-Girons et Pamiers mais c’est vrai que le département a quelque chose à jouer, ils le savent et des rencontres sont programmées. On est en train de travailler le budget de l’année prochaine déjà pour essayer de monter en Nationale 2 et, si on y arrive, faire un budget conséquent pour essayer d’y jouer les premiers rôles. On y travaille mais ça ne se fait pas en claquant des doigts donc, il faut être sérieux, on a lancé beaucoup de nouveaux projets avec le centre d’entraînement qui va être labellisé, avec un sport-études au collège Bayle. On travaille beaucoup sur les jeunes, on a également les équipes féminines, qui existent depuis deux ans mais qui ont véritablement pris leur envol cette année. Donc, on est en train de travailler sur le rugby ariégeois car on ne veut pas que ce ne soit que Pamiers mais la chance que l’on a, c’est que Pamiers soit l’équipe centrale du département.

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Avec les grandes oreilles que j’ai en Ariège, j’ai entendu dire qu’il n’était pas inenvisageable qu’un match du Sporting Club Appaméen se fasse à Foix pour pérenniser ce côté SCA / Sporting Club Appaméen, porte-drapeau du rugby ariégeois ? 

 

C’est ça, on est en train d’y travailler. J’ai une rencontre avec la Présidente du Département, Mme Christine Téqui, ainsi qu’avec Mr Francis Dejean, du Conseil Départemental, qui connaît très bien le rugby puisque c’est un ancien joueur de haut niveau. On est en train de mettre tout ça en place, de préparer la saison prochaine, on veut passer une étape dans le sportif avec un côté plus professionnel. Je suis très proche d’Albi et c’est un peu mon exemple et je parle souvent avec le directeur général (Jean Jacques Veyrac). Ce sont des clubs qui me font rêver, qui y sont arrivés, qui ont été repris, donc je tendrai à partir comme Albi qui fait son chemin tranquillement et qui, je l’espère de tout cœur, arrivera à monter en Pro D2.

 

Un peu plus à l’est d’Albi et en Fédérale 1, dans la fameuse poule 2 de la mort, il y a un club qui s’appelle l’AS Bédarrides-Châteauneuf du Pape et qui est en train de faire une association de tous les clubs du Vaucluse pour vraiment devenir la locomotive locale et départementale. Est-ce que là aussi, c’est un exemple qui vous cause ? 

 

Oui, ça nous cause mais en Ariège, c’est déjà un peu plus compliqué car nous sommes le club qui évolue au plus haut niveau et moi, ce que je voudrai faire, ce sont de belles équipes de jeunes et qu’on arrive à s’entendre sur les jeunes. Quand je vois que plein de clubs de série, des Lavelanet, des Foix, des Saverdun (qui n’est pas en série), des Tarascon souffrent à avoir des jeunes et des équipes qui tiennent la route alors qu’on pourrait tellement bien s’entendre, je me dis que ce serait bien que les jeunes qui n’arrivent pas à percer à haut niveau aillent dans ces clubs-là. C’est mon rêve mais il est compliqué car il faut passer les guerres de clochers et s’entendre avec les dirigeants mais je pense que tout le monde devient intelligent et de se mettre au diapason pour essayer d’avancer pour les jeunes. Donc, j’espère de tout cœur que ça va marcher, ça ne se fera pas du jour au lendemain et j’essaye d’y travailler depuis que je suis là mais je pense que, si on y arrive, on aura réussi quelque chose de grand. 

https://www.roux-carrosserie.fr

Patrice Padroni, le président de Bagnères nous disait que, si d’aventure, son club montait en Nationale 2, il faudrait au moins 1M / 1M2 de budget pour exister dans ce championnat. Vous allez dans le même sens à Pamiers ? 

 

Tout à fait. Je pense que cette année, nous serons dans les 1M de budget, ce qui est déjà considérable, on a quand même 500 licenciés. L’année prochaine, il va y avoir deux poules de 12 avec des déplacements qui se feront peut-être à Rennes, Niort, Saint-Jean de Luz et qui vont peser dans la balance donc moi, je pense qu’il faudra un budget d’1M5 pour être à l’aise, faire une politique sur les jeunes ainsi que notre centre d’entraînement et pour finir de tout mettre en place. 

 

Avec en plus les restrictions sanitaires actuelles qui privent Balussou de buvettes qui ne rendent pas service car on le sait, dans votre stade, on en consomme des fûts ! 

 

Oui, on en consomme (rires). Graulhet aurait dû être notre 1er match à Balussou depuis Novembre, il en restera un derrière sans buvette mais on va se plier à ce que dit la réglementation et essayer d’avancer comme ça. On a quand même des partenaires qui nous suivent et nous rachètent le match donc c’est important pour le club. Même si on ne peut pas mettre tout en œuvre, ce n’est pas grave. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Est-ce que vous pouvez espérer avoir des aides compensatrices de l’Etat pour ces pertes de recettes en buvettes ou est-ce une chimère ? 

 

Je ne te cache pas qu’on y travaille (rires). On a renvoyé tous les budgets pour la DNACG avec une situation au 31.12 et une situation prévisionnelle au 30.06. On est en train de voir avec l’expert-comptable ce qu’on peut avoir ou ne pas avoir, on sait qu’il y a des aides qui n’étaient pas demandées avant le 31.01. Donc, on y travaille, on sait qu’on devrait normalement avoir quelque chose mais pour le moment, on ne sait pas quoi. 

 

On peut compter sur Pamiers pour faire un beau match devant ses supporters face à une équipe présidée par une ancienne légende du rugby, Guy Laporte (Itw réalisé avant son décès )? J’imagine que ça doit aussi être un plaisir de le recevoir à Balussou

 

C’est un plaisir et un honneur de le recevoir. C’est vrai que je suis content pour Graulhet car personne ne les attendait à ce niveau, je suis content pour eux car ils font taire beaucoup de mauvaises langues et je suis fier du travail qu’ils ont fait en peu de temps. Ils ont été un peu comme nous donc je me compare un peu à eux, il y a deux ans, on était au fond du seau, on ne gagnait pas un match. Aujourd’hui, ils jouent les premiers rôles donc je suis fière de ma réussite mais aussi de leur réussite à eux, je suis content quand un club peut réussir, surtout quand il n’est pas attendu et ça fait plaisir qu’ils fassent à nouveau fermer la gueule à beaucoup de monde. 

 

Merci pour cette interview, toujours avec le franc-parler

 

Je te remercie (rires)

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec

http://www.les-freres-lecointre.fr
http://debardautomobiles.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s