#Rugby – Nationale / Hugo Boutin (Albi) : «Le minimum du rugby c’est le combat, l’énergie et une grosse paire de couilles!»

Le charentais Hugo Boutin jouait quasiment à domicile ce dimanche face à l’Union Cognac Saint Jean d’Angely. Lors de cette 17ème journée de Nationale, le natif d’ Angoulême, s’est employé et fut ultra combatif dans une rencontre face à des Unionistes batailleurs, remportée par sa nouvelle équipe : Le Sporting Club Albigeois. Avec cette victoire 22-16 en terre cognaçaise, les jaunes et noirs de la préfecture tarnaise se sont rapprochés du SAXV (lourdement défait à Nice) et ont marqué des points précieux dans la bataille pour les 6 premières places. Entretien avec un 3eme ligne qui, sur comme en dehors du terrain est un homme entier, ne transigeant pas avec les valeurs de combativité essentielle dans la pratique du rugby.

Crédit photo Jacques Massine

 

Aujourd’hui, vous vous êtes donnés comme des chiens ?

C’est un peu notre credo depuis le début de cette saison à savoir que c’est le mot d’ordre qu’on s’est donné depuis Juillet. L’objectif, c’est le minimum du rugby à savoir : le combat, l’énergie et une grosse paire de couilles. Ça a été le cas ce dimanche contre une belle équipe qui est dans le doute et qui a besoin de points donc on savait qu’ils n’allaient rien lâcher et ça a été un match très, très compliqué. Aujourd’hui, on l’a emporté à l’énergie.

 

La semaine dernière, vous avez buté dans les dernières secondes pour aller chercher la victoire et là, toujours dans les dernières secondes, vous pouviez perdre le gain du match. Ce supplément d’âme dont tu parles et dont ton coach parle souvent, c’est ce qui a fait la différence ? 

 

Oui mais on apprend chaque week-end, chaque week-end est différent et Mathieu l’a dit dans la presse, si tu vis avec, tu n’avances pas donc, on a appris cette semaine, on apprend depuis début Juillet. Ça aurait pu tourner en notre défaveur aujourd’hui comme ça aurait pu tourner en notre faveur la semaine dernière. Là, la pièce est tombée du bon côté donc tant mieux. 

http://debardautomobiles.com

Dans les 20 premières minutes, on vous a quand même sentis avec encore un peu de doutes. Vous avez eu du mal à rentrer dans le match mais après, quel a été le déclic pour changer la chose avec ce magnifique essai d’Enzo Marzocca ? 

 

Je pense qu’on a eu l’énergie et l’investissement pendant 80 minutes. Ce qui a manqué au début du match, c’est la maîtrise, les sorties de camp, ce sur quoi on fait des fautes depuis le début de l’année et ce sur quoi on perd face à Nice à la maison mais aussi contre Massy il y a deux semaines parce qu’en fait, on ne maîtrise pas notre jeu et notre système. En fait, on s’est rendu compte que si on maîtrisait le système, si on était rigoureux dans ce qu’on faisait et qu’on appliquait à la lettre, on pouvait notamment sortir du camp tranquillement et après, jouer notre jeu. 

 

On a perdu un grand personnage du Tarn ce vendredi, Guy Laporte, qui avait participé à ce que l’on appelle  » l’essai aux 1 000 passes  » de l’équipe de France. L’essai que vous avez marqué, même si vous n’avez pas fait 1 000 passes, était un petit hommage car c’est un bel essai ? Vous avez balayé le terrain d’un côté et de l’autre, c’est un bel essai bien construit et ça fait longtemps qu’on n’en avait pas vu un comme ça ? 

 

C’est sûr, je pense qu’on a rendu un bel hommage. Et puis c’est bien car c’est Sandrick qui initie le mouvement, lui qui s’est blessé en début d’année, qui était en manque de temps de jeu et qui s’est re-blessé au dos. Là, pour la première fois qu’il est titulaire, il fait une super prestation, il travaille comme un chien pour revenir de sa blessure et je trouve que tout le mérite lui revient, il a su sentir le jeu, il a su jouer sans complexe et les gars ont suivi. Je crois qu’il n’y avait aucun ruck dans l’action mais que de la continuité et on s’est fait plaisir. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Maintenant, un peu de vacances mais déjà la réception de Dax en point de mire avant un déplacement à Chambéry, deux équipes qui ne sont pas si loin que ça du Sporting ? 

 

C’est certain mais déjà, on va faire chaque chose en son temps et profiter de la semaine de vacances obligatoire. Ensuite, on va se concentrer sur la réception de Dax et remettre les pendules à l’heure au Stadium car c’est déjà la 3e défaite à la piaule depuis le début de la saison et c’est trois de trop. 

 

Merci et on imagine que pour toi, ce match dans tes terres charentaises avait une saveur particulière

 

Toutes les victoires ont des saveurs particulières. Je te l’ai toujours dit, je ne m’attache pas vraiment à tout ça ni à tout ce contexte de nos émotions donc, le principal, c’est que l’on ait gagné et que l’on sorte avec les 4 points.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

http://roux-carrosserie.fr
https://www.eurinvest.fr/wave-park
http://les-freres-lecointre.fr
http://debardautomobiles.com

Un commentaire sur “#Rugby – Nationale / Hugo Boutin (Albi) : «Le minimum du rugby c’est le combat, l’énergie et une grosse paire de couilles!»

  1. oui super match de nos joueurs car en face ils jouent leur maintien , surtout pour les matchs à domicile à ne pas perdre, alors nous bénévoles et supporters qui avons fait le déplacement, on s’est régalé , merci aux joueurs, et à la fin du match on trainait tous et toutes sur la pelouse et personne n’avait envie de rejoindre nos navettes, c’est bon signe!!!
    par contre hier soir à la réunion des bénévoles et abonnés avec Mathieu Bonello, toujours franc et direct, j’ai oublié tellement la discussion était interessante, d’essayer de donner mon explication aux derniers désagréments dans les tribunes (à savoir les quelques « innocents » qui sifflent à tort et à travers) , voila ma vision de cela:
    je pense que les quelques siffleurs ont un petit problème avec le temps et l’espace, à savoir qu’ils confondent la Nationale et le TOP 14, le stadium d’Albi et Ernest Wallon, Albi et Toulouse, Charlie et Antoine, , c’est pas le même jeu ni le même niveau, il y a trois niveaux d’écart, alors restons à notre place, jouons avec nos moyens, et si on peut se rapprocher du premier niveau, tant mieux pour tout le monde,et surtout continuons à encourager nos joueurs, ils ne pourront que progresser, on dit bien qu’une équipe compte et a besoin du 16 ème homme sur le terrain, alors montrons nous solidaires et à la hauteur. « Allez Albi , tes supporters sont là »

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s