#Rugby – Nationale / M.Bonello (Albi) : «Quand on regarde trop les autres, on se perd!»

Mathieu Bonello est venu en conférence de presse avec l’œil du technicien concentré et focus sur le redoutable défi qui attend les albigeois face à Soyaux Angoulême lors de la 11eme journée de Nationale. Le manager du SC Albi, a l’aube d’un choc entre anciens pensionnaires de Pro D2, nous a confié préférer actuellement se concentrer sur son groupe et son projet sportif, plutôt que de s’éparpiller en se focalisant sur les adversaires. Mais à 3 journées de la trêve, l’ex coach de Lavaur et Massy sait pertinemment que ce dernier bloc sera un révélateur pour ses troupes. Mathieu Bonello espère que ses troupes vont mouiller le maillot jusqu’à la dernière once de sueur samedi. , pour n’avoir aucun regret et faire honneur au public du Stadium Municipal. Conscient du fait que l’ombre du Covid repointe le bout de son museau en France,tout en ayant été marqué au fer rouge par l’arrêt des compétitions en 2020 et les huis clos en 2021 durant sa période massicoise, l’ex talon du Castres Olympique croise les doigts pour ne pas re-subir un débordement pandémique par les extérieurs. Une chose est sûre, comme à l’accoutumée, le patron du secteur sportif jaune et noir attend de ses hommes efficacité et investissement face au SA XV.

Albi Vs SAXV : Une rencontre à suivre en direct radio via « Le #MagSport WebTV / Radio » dès 18h45.

Crédit photo Jacques Massine

Maintenant que tu as pu analyser le bloc précédent, c’est quand même un bloc positif malgré la défaite face à VRDR ?

MB : J’ai envie de dire que c’est un bloc neutre car après la défaite que l’on a subie contre Valence-Romans, on est de suite allé gagner à Blagnac et je trouve que c’est neutre en termes de points. Par contre, il est ultra positif en termes d’esprit, d’envie et de vite basculer sur autre chose. L’esprit d’équipe est vraiment ultra positif sur ce bloc, il est montant de dimanche en dimanche et cet esprit doit être notre force et notre fond de commerce. L’équipe a su rebasculer derrière, a également validé le résultat de Blagnac en gagnant avec le bonus donc ça met aussi une dynamique positive. C’est bien, on continue à construire. 

 

Pas encore de bilan mais des certitudes, surtout autour de l’état d’esprit ?

 

MB : Je vais très peu en parler car, comme je l’ai dit, je ferai un bilan à la 13e journée, soyez patient, il en reste 3 et après, on pourra vraiment faire les bilans car on aura joué tout le monde. La certitude, c’est que nous sommes en train d’avoir un esprit fort dans notre équipe et ça, c’est une bonne chose. On perdra des matchs, c’est obligé, on ne peut pas faire que gagner par contre, il faut que l’esprit soit là dans la défaite comme dans la victoire. Les victoires nous ont aussi amené plus de certitudes, c’est à dire plus de confiance, et il faut que l’on continue dans ce sens-là. Je ferai le bilan de notre rugby à la 13e journée. 

https://debardautomobiles.com

En attendant le grand bilan de milieu de saison dont tu nous parles depuis le début, il y a un dernier bloc : réception de Soyaux-Angoulême, ex de Pro D2, déplacement à Bourgoin en plein hiver puis réception de Tarbes et on sait que les matchs entre Albi et Tarbes sont toujours serrés. C’est un bloc qui est très, très périlleux ? 

 

MB : Oui, c’est un bloc qui va être très difficile. Je crois que toutes les équipes que nous allons jouer sont dures à jouer mais c’est aussi ce pourquoi on fait cette Nationale et ce pourquoi elle existe, tous les matchs sont durs. On sait que le dernier match de l’année civile et le mois de Décembre sont toujours cruciaux pour la suite des événements. C’est vrai que je le dis depuis le début mais au bout de cette 13e journée, on en saura beaucoup plus sur notre équipe ainsi que sur le potentiel que l’on a ou qu’on n’a pas. On aura joué tous les adversaires et il est vrai que le menu qui arrive est copieux et difficile. 

 

Est-ce qu’on peut parler d’un bloc révélateur pour voir ce que vous avez vraiment au fond des tripes avec ces matchs hivernaux face à de grosses équipes ? 

 

MB : Bien sûr. C’est dur de jouer dans ces périodes-là, les terrains ne sont pas hyper bons mais c’est normal, c’est le rugby d’hiver comme on dit. Il faut en passer par là et si on fait ce sport, c’est aussi pour passer parfois des périodes un peu compliquées et je crois qu’on en saura plus à la 13e journée. 

https://www.eurinvest.fr/sites/prod/files/pdf/plaquette-WP-albi-web.pdf

Soyaux-Angoulême un ex-club de Pro D2 qui rend visite à Albi, la méfiance est de mise face à cette équipe ?

 

MB : Il est certain que c’est un gros de la poule, ils ont affiché leurs ambitions tout en haut et ce sont de grosses ambitions, ils veulent remonter tout de suite, comme Valence. Je crois qu’ils ont fait un résultat ultra-positif à Valence derrière nous et c’est une grosse équipe donc on est éveil dans le sens où c’est un gros morceau qui vient au Stadium. Mais dans cette Nationale, il y a de gros morceaux tous les week-ends et c’est aussi pour cela que je disais que nous prenions du plaisir à préparer les matchs et à prendre ces derniers les uns après les autres avec de gros adversaires. Je crois que samedi, on en a un très gros et, honnêtement, c’est une très belle équipe. 

 

L’une des donnes de ce premier bloc est la notion de reprise et on sait que ce n’est jamais simple à appréhender. Certains coupent, d’autres continuent un petit peu, comment fait-on pour trouver la bonne jauge ?

 

MB : C’est sûr qu’il est toujours difficile pour un staff de faire les plannings c’est à dire de couper parce-que les joueurs en ont besoin mentalement et physiquement mais aussi de continuer une dynamique car on sait très bien que quand on donne une semaine pleine, la machine est dure à relancer après, on l’a vu. J’espère que les joueurs ont eu du repos, que l’on a fait ce qu’il faut faire cette semaine pour au moins ne pas avoir perdu du rythme. En tous cas, nous, on ne l’appréhende pas comme une reprise mais comme une suite du dernier bloc et vraiment un challenge qui se dresse devant nous. 

https://www.eurinvest.fr/sites/prod/files/pdf/plaquette-WP-albi-web.pdf

Vous aviez lancé des chantiers de long terme sur le travail cette semaine. Vous fonctionnez toujours ainsi mais sur quoi allez-vous mettre l’accent pour la réception de Soyaux-Angoulême ?

 

MB : A propos des chantiers de long terme, on y travaille toutes les semaines et on passe un temps fou. On s’est aussi beaucoup cantonné à notre rugby à nous, on avait également besoin de passer du temps sur nous. On s’est beaucoup plus regardé nous que les autres car on s’aperçoit que, quand on regarde trop les autres, on se perd nous un peu dans là où on veut aller avec Alex. Ensuite, il y a des domaines où on est obligé de travailler toutes les semaines et, en tous cas, on garde toujours un fil conducteur de semaine en semaine pour progresser et être mieux sur cette 2e partie de saison après les Fêtes.

 

Même si Soyaux-Angoulême est dans un style différent de VRDR, qui était arrivé en plein envol et en pleine grâce, le SA XV est en train de monter en puissance. Ils sont de plus en plus redoutables ? 

 

MB : Oui, ils sont dans une dynamique positive. Ils ont eu de petits soucis en début de saison mais c’est normal au démarrage et là, ils sont en pleine confiance et en pleine dynamique. Mais, comme je le disais tout à l’heure, c’est à nous de nous regarder en premier et de travailler sur nous par contre, il est certain que lorsque les dynamiques sont positives, comme c’est le cas pour cette équipe, ça va être un très gros morceau et une grosse partie samedi.

https://www.roux-carrosserie.fr

Dans quels secteurs sont-ils dangereux ? 

 

MB : Comme je l’ai dit, on n’a pas trop regardé de vidéo parce-que je me cantonne à moi, ça nous permet aussi de travailler sur nous. Je crois qu’ils ont quand même une équipe assez complète qui aime proposer du jeu mais aussi jouer au ballon. On va approfondir l’analyse dans les jours qui arrivent mais je le dis et le redis, on a aussi décidé de laisser l’adversaire un peu de côté. 

 

Lors du dernier bloc, tu as récupéré Mohsen Essid comme cartouche. Est-ce que la pause t’a permis de récupérer d’autres joueurs ? 

 

MB : Non, on a récupéré Mohsen et Sandrick en même temps. On est toujours entre 4 et 5 blessés, on n’est pas mal, on n’est pas bien, c’est le lot de toutes les équipes d’avoir 5 / 6 joueurs blessés mais nous avons un effectif assez conséquent donc on alignera 23 joueurs qui ont envie de jouer. La blessure fait aussi partie de notre quotidien en tant que staff et c’est à nous de nous adapter pour faire des feuilles de match qui tiennent la route. 

https://www.les-freres-lecointre.fr

L’ombre du Covid revient sur la France et, bien sûr, sur le rugby. Adaptation, craintes, où en es-tu par rapport à ça ? 

 

MB : Moi, j’ai une crainte. On redevient un peu plus précautionneux donc on remet les choses élémentaires comme les gestes barrières, on essaie de faire le maximum pour ne pas être touché ni impacté mais on n’est à l’abri de rien, personne n’est à l’abri de rien. Ça m’inquiète parce qu’on pensait tous qu’on en était plus ou moins débarrassé et là, ça revient à vitesse grand V. Oui, j’ai peur pour le sport en général, pour le rugby, pour nous en Nationale, oui, on continuera à jouer mais si on doit jouer à nouveau dans des stades vides, ça va être très dur pour les staffs et pour les joueurs. J’espère vraiment qu’avec le vaccin, on n’en arrivera pas là parce qu’un match avec des supporters et un match sans, ça n’a rien à voir et si on venait à changer en cours de saison, ce ne serait quand même pas les mêmes choses et franchement, ça bousculerait aussi le championnat. On n’y pense pas mais sans supporter, c’est difficile, on a eu la joie de rejouer devant des supporters qui étaient contents de revenir au stade et j’espère que ça va rester grâce au vaccin. En tous cas, je dis juste  » protégeons nous tous  » pour essayer qu’elle ne revienne plus. 

 

Il y a eu des cas cette semaine ? 

 

MB : Non, on n’a pas eu de cas. On touche du bois et on espère que ça ira mais on est à l’abri de rien, surtout qu’en plus, il va y avoir les fêtes où tout le monde va partir un peu à droite et à gauche et j’ai très peur au retour de Janvier.

Le mot d’ordre pour ce choc?

 

MB : Efficacité et investissement mais on peut aussi les mettre dans l’autre ordre soit investissement et efficacité. Je crois que les deux sont liés et j’espère qu’on mettra ça samedi juste pour qu’on ne soit pas déçu à la fin du match. Peu importe le résultat, il ne faudra pas que l’on soit déçu. 

 

Du moment que le maillot soit mouillé, ça ira

Exactement, c’est ça le concept.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Albi Vs SAXV : Une rencontre à suivre en direct radio via « Le #MagSport WebTV / Radio » dès 18h45.

https://le-mag-sport.com/2021/12/03/directrugby-suivez-des-18h45-le-live-albi-vs-soyaux-angouleme-nationale-j11/

En partenariat avec :

https://debardautomobiles.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s