#Football – CoupeDeFrance / N.Castanier (AMTFA): «Si elles veulent se créer une épopée, c’est à elles d’aller le chercher, personne ne leur donnera!»

Quelques secondes après une large victoire (8-1) des filles d’Albi-Marssac TFA face à Limoges Foot, le coach adjoint de Guillaume Balagué nous a livré son ressenti. Pour Nicolas Castanier, malgré un léger trou d’air un première période, la copie rendu dimanche au stade Rigaud était très satisfaisante. Déjà focus sur la prochaine journée de championnat D2F, le technicien tarnais ne compte pas galvaudé pour autant la coupe de France, épreuve dans laquelle les Albigeo-Marssacoises affronteront Montauban dans un derby toujours haletant. En clair même si la priorité reste au championnat, l’ex coach du TFC et du MFCTG ne s’interdit pas de rêver à une épopée dans cette coupe de France génératrice de passion et d’émotion.

Crédit photo Axelle Puechberty – AMTFA Officiel

Il y a eu 20 très bonnes premières minutes puis après, un trou d’air. Par contre, en 2e période, l’AMTF a été irréprochable, pragmatique et tueuse ?

 

On a fait une bonne entame, le premier quart d’heure était intéressant, on met deux buts très rapides mais je pense qu’on se voit un peu trop facile. Derrière, on joue un peu à la baballe sans mettre d’intensité, sans mouvement, sans intention donc, forcément, quand on joue comme ça, on est puni. C’est bien payé car on aurait pu tourner à 2-2 à la mi-temps parce qu’elles ont eu quelques occasions en 1ère période et heureusement qu’Eva a fait quelques bons arrêts. A la mi-temps, on leur a dit qu’on ne pouvait pas, que pendant 15 minutes, on a eu l’impression que c’était la D2 qui était en face et non pas nous donc, on a un peu piqué au niveau de l’orgueil et de la fierté. C’est vrai que les filles ont bien réagi, on est rentré avec d’autres intentions puisqu’on a marqué tout de suite et on voit que dès qu’on joue vers l’avant et dès qu’on met un peu plus de mouvement, ça paye tout de suite. 

 

On a vu aussi que vous aviez donné des cartes temps à des joueuses qui n’ont pas beaucoup de temps de jeu comme Ana De Ranchin, Julie Revelli, Eva Danjou ou Féline Cadot. Elles vous l’ont rendu au centuple ?

 

C’est important d’impliquer tout le monde. Cette année, on a vraiment un vrai groupe, uni et soudé, les filles vivent bien ensemble, ça se voit sur et en-dehors du terrain. C’est important pour nous de faire participer tout le monde et si ces joueuses-là sont dans les 16, 17 ou 18, c’est qu’on sait qu’elles sont capables de rentrer sur des matchs de Coupe de France ou même sur des matchs de D2. 

https://www.debardautomobiles.com

La Coupe de France est-elle un véritable objectif de l’AMTF pour aller faire une épopée ? C’est quelque chose qui vous tient à cœur pour avoir des souvenirs et une saison passionnante ? 

 

Ça peut justement être super intéressant de faire un petit parcours en Coupe de France. On a un beau morceau qui arrive avec Montauban qu’il faudra aller jouer chez elles et forcément, ça ne sera pas évident, ça sera un autre niveau. Ça crée des liens, cette Coupe de France est toujours un petit peu particulier et puis, c’est pour elles, c’est pour les filles. Comme on leur a dit, si elles veulent se créer quelque chose, se créer une épopée, c’est à elles d’aller le chercher, personne ne leur donnera. Mais j’aime bien ce genre de match où, effectivement, il n’y pas de juste milieu, c’est oui ou non.

 

Prochain match, Arlac-Mérignac. Il faut absolument aller chercher 3 points à l’extérieur pour arrêter de regarder dans le rétro mais plutôt vers l’horizon ? 

 

Ça, c’est une certitude, on ne va pas là-bas pour autre chose que gagner. Maintenant, il faut que l’on regarde vers l’avant, on connaît la capacité de ce groupe et on est un peu frustré depuis le début de la saison quand on voit le classement parce qu’on sait qu’on est capable de faire de très belles choses. Moi, je reste intimement persuadé qu’on sera dans les 6 à la trêve. 

https://www.eurinvest.fr/sites/prod/files/pdf/plaquette-WP-albi-web.pdf

On a une nouvelle consultante de luxe en tribune de presse, une certaine Valentine Kirbach. Tu as un petit mot pour elle ? 

 

Il faut qu’elle revienne vite parce qu’elle nous manque. Elle manque sur le terrain, elle manque par sa percussion, par sa bonne humeur, enfin, quand elle a envie d’être de bonne humeur (rires). C’est une belle personne donc il nous tarde qu’elle revienne vite sur le terrain pour justement pouvoir encore accentuer et élever le niveau de jeu de cette équipe

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

http://les-freres-lecointre.fr
https://www.eurinvest.fr/sites/prod/files/pdf/plaquette-WP-albi-web.pdf
https://www.roux-carrosserie.fr
https://www.debardautomobiles.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s