#Rugby – Nationale / J.Russell (Albi) : «On a montré qu’on pouvait aussi marquer des essais derrière!»

L’ouvreur du Sporting Club Albigeois, Jeremy Russell après de longues semaines sans temps de jeu, fait depuis deux rencontres un retour tonitruant sous les couleurs jaunes et noires. Après une entrée décisive face à Blagnac où sa longueur de pied a permis au SCA de gagner la partie de gagne terrain face aux Caouecs (14-6), celui qui entame sa 4eme saison en terre tarnaise a réussi une prestation aboutie dans l’animation du jeu lors de la réception d’Aubenas-Vals (33-6). À la finition d’un magnifique essai,ce samedi , où les lignes arrières du club de la cité épiscopale ont fait virevolter le ballon et au passage déboussolé La défense ardéchoise, l’ex Joueur d’agen et du Stade Montois ne boudait pas sa joie après match en zone mixte.

Crédit photo Pierre Bras

On est avec Jérémy Russel qui était titulaire pour ce match face à Aubenas au Stadium. Déjà, de retrouver le Stadium, ce tunnel et cette pelouse qui te tient à cœur, ça a dû te faire du bien ?

 

Oui, vraiment, parce-que cela faisait 2 / 3 petits matchs que j’attendais de refouler la pelouse. Je l’ai fait la semaine dernière, ça s’était bien passé et là, les coachs ont décidé de me faire commencer donc j’ai essayé de montrer ce que je savais faire mais aussi d’apporter à l’équipe ce que je pouvais. 

 

On a l’impression que ton entrée face à Blagnac t’a fait du bien car on a senti beaucoup de sérénité en toi aujourd’hui ? 

 

Exactement, c’est vrai. Il y a aussi les coachs qui nous parlent beaucoup, surtout à nos postes, et ils cherchent également à trouver ça chez nous car, comme je l’ai dit la semaine dernière, la maîtrise est quelque chose que, du coup, il faut que l’on maîtrise. C’est vrai qu’à ce poste, c’est important et avec des coachs qui nous le font travailler, je me suis senti très à l’aise aujourd’hui. 

https://www.debardautomobiles.com

Tu as deux registres, buteur et botteur. Le jeu au pied d’occupation était la semaine dernière, même s’il y en a eu un peu aujourd’hui, mais tu as aussi découvert l’animation du jeu et sur ce secteur, tu as dû te régaler dans ce match ? 

 

Il y avait en effet beaucoup d’espaces et j’aime beaucoup attaquer la ligne. Je trouve aussi que derrière, on s’est vachement trouvé et même devant, on a réussi à alterner et on quand même vu quelques beaux essais que ce soit devant ou derrière, on en marque un très joli derrière. Comme je le disais, j’aime beaucoup attaquer la ligne et faire jouer derrière moi, j’ai essayé de le faire et ça a marché donc tant mieux. J’espère que ça va continuer. 

 

Sur les réseaux sociaux, les supporters disaient que, pour l’instant, beaucoup d’essais étaient des exploits personnels et que peu d’essais étaient construits par les lignes arrières. Là, ils en ont eu pour leur argent ? 

 

Absolument. On en marque un de sûr puis on en marque d’autres qui passent un peu par toutes les étapes mais je peux comprendre. A Albi, on a ce registre d’être très fort sur notre conquête et de s’en servir mais on a quand même montré qu’on pouvait marquer des essais derrière. Les coachs essaient de travailler sur ça car on veut aussi aérer notre jeu et c’est important. Le rugby de défi, c’est bien et peut-être qu’avec l’hiver, ça va plus être un jeu comme ça mais on a montré qu’avec un temps assez humide, on savait aussi se faire des passes.

https://www.eurinvest.fr/wave-park

A la fin, on était un peu plus sur du  » hourra rugby « , un rugby décousu avec Aubenas qui jouait à la landaise ou à la basque. C’est bien également car ça permet d’appréhender d’autres choses ? 

 

C’est surtout, comme vous l’avez bien vu, qu’Aubenas n’a rien lâché jusqu’à la 80e minute même si le score était fait. On n’a pas non plus été surpris qu’ils soient comme ça et, comme je le disais tout à l’heure, on a fait une bonne première mi-temps même s’il y a des choses à revoir. La seconde était moins bien parce qu’au lieu justement de terminer et de valider le match, on s’est un peu embêtés tout seul, vraiment nous tout seul peut-être en jouant un peu à l’envers. On a des choses à travailler et c’est tant mieux car on a trois matchs très importants qui nous attendent dans 15 jours et comme le coach le dit, on fera le bilan le 19 Décembre. 

 

On dit souvent dans le jargon  » aide-toi et le bon Dieu t’aidera « . Vous vous êtes aidés sur le terrain en allant chercher une victoire bonifiée et le destin vous a aidés puisque Bourgoin a fait trébucher VRDR. C’est une bonne opération comptable ? 

 

Tout à fait. C’est vrai qu’on ne regarde pas forcément le tableau mais bien sûr que, quand on est joueur, on veut gagner tous les matchs, on ne va pas non plus se le cacher. On est quand même dans la même physionomie que les coachs à savoir qu’on fera le bilan à la fin de l’année et une fois que l’année sera finie, on pourra voir où on en est et ce qu’il y aura à faire sur la 2e partie de saison.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

https://www.debardautomobiles.com
https://www.eurinvest.fr/wave-park
https://www.les-freres-lecointre.fr
http://roux-carrosserie.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s