#Rugby – Nationale / C.Andreu (Aubenas) : «Défendre les valeurs ardéchoises!»

En amont de ce match de la 10e journée de Nationale entre Albi et le RC Aubenas Vals, le plus tarnais des albenassiens, Cyrille Andreu, nous a éclairé sur les intentions ardéchoises et le début de saison des pensionnaires de Dugradus.

Suivez Albi Vs Aubenas en direct radio des 18h45

Crédit photo Christophe Mouton

 

Pour toi, ce match face à Albi a toujours une saveur particulière puisque tu reviens un peu à tes premières amours ? 

 

Oui, c’est clair. Je reviens dans un club où j’ai passé de très bons moments, je ne garde que de bons souvenirs de la région et ça fait plaisir de retrouver le Stadium même s’il est vrai qu’il n’y a plus vraiment de joueurs que je connais du passé, il reste Mathieu André, Bastien Dedieu et Vincent Calas. 

 

Cette équipe d’Albi est actuellement 4e tandis que vous, vous jouez la course au maintien. Un résultat à Albi vous ferait beaucoup, beaucoup de bien que ce soit au moral ou comptablement ? 

 

On joue le maintien, depuis le 1er jour, le seul objectif affiché est de se maintenir dans cette très relevée Nationale. On prend les matchs les uns après les autres mais on sait qu’on se déplace chez un gros de la poule qui ne joue pas le même championnat que nous. Comme tu le dis, s’il y a des points à prendre, ça nous ferait énormément de bien mais on sait que la tâche sera très difficile à Albi. 

Comment analyses-tu cette équipe d’Albi qui est new look avec un nouveau manager et un nouveau projet de jeu ? Comment est-ce que tu la vois de l’extérieur ? 

 

On sait qu’Albi est très fort en conquête et ça, ça perdure au fil des années. Il y a des individualités derrière qui font la différence, pour moi, c’est une très bonne équipe. Ils se sont fait surprendre à la maison par VRDR et je pense qu’ils ne voudront pas renouveler ce genre d’accident. 

 

Ce championnat de Nationale est quand même en train de monter en puissance à vitesse grand V ?

 

La Nationale est géniale à jouer. Chaque week-end, tu rencontres de grosses équipes, il n’y a pas de petites équipes, c’est super intéressant. Le niveau s’élève d’année en année, on avait une saison très compliquée l’année dernière où on a été sauvé par le Covid et cette année, on fait tout pour s’en sortir. On prend les matchs les uns après les autres et, comme je te l’ai dit, notre objectif est d’en laisser deux derrière nous mais on sait que ce n’est pas évident. 

L’an dernier, dans cette course au maintien fictif, puisqu’on savait tous que les clubs seraient sauvés mais les équipes voulaient l’être à l’honneur, sur le terrain et non administrativement, il y avait une équipe qui s’appelait Chambéry. Cette année, elle est dans le quatuor de tête et ça peut donner des idées à Aubenas pour le futur ?

 

Donner des idées, oui et non. Chambéry, c’est autre chose et je pense que l’an dernier, la saison a été faussée par le manque de monde au stade mais aussi par le fait qu’on savait que tout le monde était maintenu, même si, comme tu le dis, il y avait une question d’honneur. Nous, on essaye de se structurer et d’évoluer, il faut savoir que le bassin ardéchois est quand même petit et la ville d’Aubenas compte seulement 12 000 habitants donc, on ne peut pas se comparer avec des villes comme Chambéry. On essaye de faire quelque chose de différent, on sait qu’ici, on est plutôt un petit club avec de modestes moyens et des structures qui évoluent de manière positive mais doucement. Donc, notre objectif est de nous maintenir sportivement pour pouvoir évoluer administrativement et structurellement. Se comparer à Chambéry me paraît compliqué, on n’est pas la même ville, c’est différent. 

 

La nouveauté aussi à Aubenas cette saison, c’est la nouvelle paire de coachs et le nouveau staff. Qu’est-ce qui a changé et évolué ? 

 

Ce sont deux coachs qui s’entendaient bien et qui avaient bossé ensemble par le passé, Ousmane Touré qui arrive du LOU et Yoann Cuscusa qui arrive de Valence. La manière de travailler est bien différente cette année, l’effectif est aussi un petit peu plus important. Aujourd’hui, on travaille dur pour se maintenir, la ligne de conduite que l’on a, c’est vraiment de se maintenir. On a un groupe jeune, il y a beaucoup d’arrivées et de départs et l’objectif est de courir après chaque point pour se maintenir le plus vite possible. 

Beaucoup de jeunes sont arrivés mais il y a également de vieux grognards qui sont revenus au bercail ? 

 

Il y a l’ancien albigeois Loïc Mondoulet qui nous a rejoint, Nico Helmer, l’enfant du pays revenu au club donc ça fait plaisir car, en plus, c’est un ami. Ils ont essayé de faire un mix entre des jeunes un petit peu issus de la région et quelques vieux briscards qui viennent un peu encadrer tous ces jeunes. Pour l’instant, on est dans nos objectifs puisqu’on n’est pas dans les dernières places mais les deux dernières sont quand même très proches et c’est pour ça qu’il faut se remettre en question chaque week-end et bosser. 

 

On a vu quelque chose qui là-aussi a dû vous faire beaucoup de bien et redonner un peu de piment à ce club, le retour du fabuleux et bouillant public de Dugradus ? 

 

Ça fait super plaisir de les retrouver mais pas qu’à Dugradus. On sait qu’ici, c’est particulièrement chaud donc c’est agréable mais chaque fois que tu te déplaces à l’extérieur, c’est quelque chose de positif que de ravoir du monde au stade. Même s’il y a du monde, les affluences restent encore un petit peu timides pour l’instant avec le pass sanitaire, les annonces gouvernementales et ce qu’on voit à la télé avec le retour de cette maladie et ça reste compliqué. Je ne sais pas comment c’est du côté d’Albi mais ici, c’est encore timide. 

On va également parler du bilan de ce début de saison. Comment est-ce que tu le juges, quel est votre match référence et le match où vous avez le plus de regrets ? 

 

On va dire qu’on a fait un bon premier bloc puisqu’on avait battu Bourgoin à la maison et même si on avait pris une petite déculottée à Chambéry, on avait bien relevé la tête contre Tarbes à domicile. On a eu un 2e bloc assez compliqué, même si on a pris un point à Suresnes, on a ce match nul à la maison contre Dijon qui nous a un petit peu mis dedans mais surtout cette défaite à Massy à la 85e minutes, celle-ci nous fait très mal à la tête. Et sur ce bloc que l’on vient d’aborder, on savait qu’il serait difficile : on est allé à Blagnac où ça a été compliqué, on a reçu Nice qui est costaud et là, on se déplace à Albi. Mais, comme je te le disais, c’est difficile chaque week-end. Quant au match référence, je ne peux pas t’en sortir un car on voit qu’il y a de bonnes choses mais il y a des erreurs que l’on renouvelle week-end après week-end et on sait qu’il va falloir grandir si on veut gommer ces erreurs et ramener des points. 

 

Les regrets sont peut-être ce match nul 20-20 contre Dijon à la piaule ?

 

Le regret aujourd’hui, c’est plus le match de Massy car sur le match de Dijon, on est revenu au score après avoir été menés donc au final, en termes de sensations, on était plus content de prendre les deux points à la fin parce qu’on était mené. Mais le match de Massy nous a fait très mal à la tête car on était devant jusqu’à la 86e minute avec le ballon dans les mains sur la dernière mêlée et sur une erreur stratégique, on prend un essai et on se fait punir. Celle-ci fait très mal. 

Quel est le mot d’ordre pour cette 10e journée à Albi, en terre tarnaise ? 

 

Le mot d’ordre aujourd’hui, c’est se faire plaisir, continuer à défendre les valeurs ardéchoises comme on le fait chaque week-end. Comme je te l’ai dit en début d’interview, on ne boxe pas dans la même catégorie mais un match est un match et si on peut ramener des points en Ardèche, ça sera top.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

Suivez Albi Vs Aubenas en direct radio des 18h45

Suivez Albi Vs Aubenas en direct radio des 18h45

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s