#Basket – L’US Carmaux veut « retrouver le plaisir de pratiquer à nouveau notre sport favori »

Malgré une saison 2020-21 compliquée du fait du covid, l’US Carmaux est reparti avec de belles intentions en cette nouvelle saison de basket. Les idées, et l’engouement compensent les difficultés occasionnées par les saisons blanches. Nouveau président, nouveaux bénévoles, mais dans la continuité du projet. Comme en atteste le chargé de communication, Denis Drubay, maintenant, il n’y a plus qu’à.

Au sortir d’une saison covid où tout entraînement était prohibé pour les sports indoor, comment s’en sort le club d’un point de vue organisationnel, perte de licenciés, économique ?

Heureusement, le club, avant covid, était en bonne santé financière ce qui nous permet, aujourd’hui, d’atténuer les effets de la crise et, notamment, l’annulation de deux bodégas, notre principale source de revenus avec les subventions, en 2020 et en 2021. Le dispositif de chômage partiel et le soutien des collectivités territoriales nous ont été également très précieux. Maintenant, il nous faut recréer un lien de confiance avec nos partenaires privés qui, comme nous, ont souffert de la crise. Côté dirigeants, nous avons le plaisir de voir notre bureau directeur s’étoffer avec l’arrivée de parents de licenciés. Par contre, notre staff entraîneurs vieillit et il faudra penser à l’enrichir et à le renouveler progressivement, condition sine qua non pour que notre club continue de progresser sportivement parlant. L’aide du groupement d’employeurs géré par le Comité du Tarn de Basket tout comme celle du Lycée Jean Jaurès de Carmaux ne sont pas négligeables dans ce domaine. Nous devons, également, intensifier notre politique de formation des joueurs, officiels et entraîneurs.

Et en termes de licenciés, comment s’en sort l’US Carmaux post-saison blanche ?

Au niveau des licenciés et malgré les mesures contraignantes comme l’obligation d’un pass sanitaire pour les plus de 12 ans, nous sommes en passe de retrouver notre niveau d’avant covid. Si nous enregistrons une perte sensible chez les seniors, certains se sont tournés vers d’autres sports, notamment, de plein air, d’autres ont arrêté en découvrant de nouvelles habitudes et en appréciant la liberté de disposer de leurs soirées et autres week-ends. nous avons constaté que les jeunes voulaient renouer avec la pratique de leur sport favori et étaient impatients de revenir s’entraîner. L’école de basket fait, donc, le plein et les catégories U15 doivent digérer la mesure du pass sanitaire mais nous sommes confiants. Les mesures facilitatrices pour la prise de licence : pass sport, aides des collectivités reconduites et complémentaires ont été déterminantes fin août, début septembre. En terme de chiffres, en 2019-20, année record qui plus est, nous avions 119 licences jeunes et 87 seniors. Cette saison, nous en avons 119 en jeunes et 87 en seniors. La baisse est énorme chez les seniors. Le niveau d’avant-crise est retrouvé chez les jeunes pas chez les seniors. Le retrouvera-t-on un jour ?

Cette nouvelle saison est aussi celle du changement de présidence avec le passage de témoin entre Daniel Bezin et Philippe Clarès. Quel élan sera donné avec votre nouveau président ?

Le changement à la présidence du club se fera dans la continuité, d’une part, parce qu’il se prépare depuis, déjà, deux saisons puisque Philippe Clarès était vice-président délégué en charge, notamment, de la N2 féminine et, d’autre part, parce que Daniel Bezin reste au bureau directeur et qu’il continuera de s’occuper, entre autres missions, du partenariat. Par contre, Philippe, impliqué dans le monde du basket depuis moins longtemps que Daniel et chef d’entreprise dynamique et encore en activité, peut apporter un regard plus neuf sur l’évolution nécessaire de notre sport et la professionnalisation d’un certain nombre de ses acteurs. Et ce d’autant plus que cette nouvelle présidence s’accompagne du recrutement d’un entraîneur rompu au haut niveau en la personne de Guillaume Cormont qui a, pour notre club, un projet sportif ambitieux et inscrit dans la durée incluant, bien sûr, la N2 féminine, qui est et doit rester la vitrine, mais aussi toutes les autres composantes de l’US Carmaux Basket à commencer par l’école de basket labellisée école française de mini-basket 3 étoiles depuis 2006.

Quelles sont vos ambitions sportives pour cette année post-covid ?

Avant de parler d’ambition sportive, je voudrais parler d’objectifs. Et le premier d’entre eux est de retrouver, à tous les niveaux, le plaisir de pratiquer à nouveau notre sport favori, le basket. Le deuxième objectif est de recréer du lien entre toutes les composantes du club : les dirigeants, les licenciés, toutes catégories confondues, les parents et les partenaires. C’est pourquoi nous allons multiplier les actions qui favorisent le « vivre et le jouer ensemble » : stages génération basket pendant les vacances, noël de l’école de basket avec la participation des seniors sur les ateliers, école d’arbitrage, repas et soirées d’après-match, lever de rideau de l’équipe seniors garçons pour la N2 féminine, animations 3 x 3 dans les quartiers, … Les idées ne manquent pas pour retrouver notre identité d’association familiale mais ambitieuse.

Et d’un point de vue résultats sportifs du coup ?

En parlant d’ambitions sportives, la première d’entre elles est le maintien de notre équipe fanion féminine en quatrième division nationale, une condition nécessaire et suffisante pour bâtir un projet sportif pérenne. Ensuite, nous voulons que notre équipe seniors garçons reste en R2M et conserver nos deux équipes espoirs, les U18F et les U17M au plus haut niveau régional. Enfin, nous devons renouer avec ce niveau régional dans les catégories de jeunes et, notamment, dès l’année prochaine avec les U15F. Les liens avec la section sportive du lycée Jean Jaurès doivent s’intensifier et ceux avec les deux collèges du secteur se recréer afin d’offrir des conditions d’entraînement idéales pour nos jeunes et leur permettre, à terme, d’intégrer les équipes seniors du club. Notre école d’arbitrage doit, également, s’inspirer de la réussite de nos deux arbitres haut niveau, Laura Llavador, HN3, et Dorian Malphettes, HN2, pour former chaque année de jeunes officiels compétents et investis.

Votre équipe de N2 féminine éprouve quelques difficultés en ce début de saison, avec cinq défaites pour trois victoires, qu’est-ce qui justifie ces difficultés selon vous ?

Les difficultés rencontrées sont facilement explicables mais ne constituent, en aucune façon, une excuse. Premièrement, nous avons dû composer, comme d’autres, avec les conséquences de la crise sanitaire : deux saisons perturbées avec des effets néfastes sur la motivation mais aussi sur le physique et la technique des joueuses. Ensuite, le staff a été renouvelé tout comme l’effectif avec 80 % de changement. Guillaume Cormont et Lucas Brenac sont, donc, partis d’une page quasiment blanche avec des joueuses nouvelles à faire progresser physiquement, techniquement et tactiquement et un collectif à créer, le tout en moins de 2 mois. Là-dessus, il a fallu composer avec un effectif quantitativement un peu juste ce qui est préjudiciable pour les matchs bien sûr mais aussi sur les trois entraînements hebdomadaires ( heureusement, nous avons des partenaires d’entraînement volontaires ). Et enfin et je dirais surtout, les blessures de deux joueuses majeures après seulement 3 rencontres ( dont deux victoires et une courte défaite à Nantes ), Manon Soubios-Delmas, la meneuse titulaire et maîtresse à jouer de l’équipe ( qu’on ne devrait plus revoir cette saison ) et d’Orianne Tshibola-Mamba, joueuse intérieure de retour sur les parquets et auteure de 10 points samedi dernier, nous ont fait très mal. Nous devrions, d’ailleurs, souffrir tout au long de la saison d’un problème à la mène car le recrutement ne s’était pas orienté vers ce poste de jeu crucial du fait de la signature de Manon. Heureusement, les deux victoires acquises à l’extérieur contre des concurrents directs, le TMB 2 et Mont-de-Marsan, nous font du bien dans l’optique du maintien, notre objectif cette saison.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s