#Rugby – Fed2 / E.Roca (St Sulpice) « On aurait peut-être pu en remporter un ou deux de plus »

Il l’annonçait en début de saison, cet acte 2021-22 n’allait pas être facile pour le RC St Sulpice (retrouvez l’article ici). Le manager Tarnais, Eric Roca, ne s’était pas trompé. Avec une victoire pour cinq revers, St Sulpice peine, mais apprend rencontre après rencontre. Pour Eric Roca, les prochaines semaines pourraient bien être un tournant pour la suite de la compétition.

Après deux mois de compétition, St Sulpice pointe à l’avant-dernière place au classement avec une seule victoire en six rencontres. Au vu des déclarations que vous aviez fait précédemment sur notre site, est-ce un début auquel vous vous attendiez ? Quel bilan faites-vous de ces deux premiers blocs ?

La difficulté oui bien sûr on en avait parlé. On savait que ça serait une saison de transition. On s’attendait à un début difficile avec aussi une préparation tronquée par pas mal d’absences pendant l’été. Résultat, comptable, on est un peu déçu. On a six matchs, et cinq défaites. Mais sur les cinq défaites, on en a quatre avec bonus défensif. Ça veut dire qu’on est quand même pas très loin des adversaires et qu’avec un peu plus de lucidité et d’application des consignes, on aurait peut-être pu en remporter un ou deux de plus. La déception est là. Maintenant, il y a beaucoup de satisfaction de ce que l’on fait avec beaucoup de progrès constaté. Des joueurs commencent à prendre de l’expérience pour les jeunes, un petit peu d’importance pour les plus anciens. Chacun commence à prendre son rôle. On sent que l’équipe progresse même si on a encore beaucoup de travail.

Vous devez avoir également pas mal de frustration sur certaines rencontres, notamment le derby contre l’UA Gaillacois où vous perdez à la maison mais de seulement quelques points…

Oui. Après on a eu un début difficile avec deux matchs à domicile et quatre déplacements. Les deux matchs à domicile sont un peu frustrants. Contre Lévézou, on perd 10-12 à la 82ème minute sur une pénalité avec un début de match compliqué. Mais on avait réussi à trouver des ressources pour repasser devant. Perdre comme ça en fin de match parce qu’on n’assure pas les sorties de camp et on s’expose à une pénalité, ça donne plus de frustration sur le match de Lévézou que celui de Gaillac. Contre Gaillac, ils avaient pris un peu le large. Nous n’avions pas su scorer quand il le fallait en première mi-temps. Ensuite, ils ont pris le large. Nous avons su trouver les ressources pour revenir et pour échouer encore une fois à pas grand chose.

Vous glanez tout de même une belle victoire 33-39 sur la pelouse de l’ES Catalane lors de la cinquième journée. C’était un véritable bol d’air qui vous permet de ne pas être lanterne rouge et d’être aujourd’hui à un point de Cahors, et trois d’Arpajon. Il y a matière à enthousiasme pour les prochaines rencontres…

Oui il y a des motifs de satisfaction et d’espoir. On sait que c’est une poule qui va avoir deux demi-poules. Six équipes vont se battre pour le haut du tableau, et les six autres vont se battre pour les places de classement d’honneur. Effectivement, nous ne sommes pas loin de Cahors qui a eu un début de saison similaire au notre. On n’est pas loin d’Arpajon chez qui on perd de deux points lors du dernier match. Negrepelisse, on perd également de très peu chez eux. On voit bien que plusieurs équipes sont très proches les unes des autres. Oui, on a des motifs d’espoir et surtout, on sait qu’on va avoir une deuxième partie de championnat avec un peu plus de réception et des adversaires direct pour ces places. Ça sera à nous de faire le travail pour battre ces équipes-là et essayer de battre également les autres avec un bloc qui s’annonce très difficile pour nous puisqu’on va rencontre Gruissan et Millau, les deux premiers sur les deux prochains matchs, et Cahors qui est un concurrent direct. Ils ont eu du mal à démarrer, mais je sais qu’ils ont une équipe qui n’est pas à sa place.

Même s’ils ne sont pas à leur place selon vous, ça sera un adversaire important sachant qu’à ce jour vous vous tenez dans un mouchoir de poche !

Oui, mais ils ont eu le même début que nous : six matchs et une victoire. Surtout, ils ont pris des points de bonus défensifs à quasiment chaque match. Ils ont quatre bonus défensifs, et un offensif le week-end dernier. On est un peu pareil avec des adversaires identiques rencontrés. A un ou deux prêt, nous avons rencontré les mêmes équipes.

Ce match contre Cahors sera peut-être un vrai test pour St Sulpice pour savoir un peu comment vous situer ?

Oui, je pense que d’abord il va y avoir Gruissan qui arrive ce week-end et le déplacement à Millau avant de finir le bloc contre Cahors. Oui c’est un des blocs à mon avis les plus difficiles.

Malgré ce début de championnat compliqué, comment vit et travaille ce groupe pas mal rajeuni ?

Sincèrement le groupe vit très bien. Il y a une très bonne entente sur l’ensemble du groupe senior. On a une équipe B qui a des résultats assez positifs. Ils sont sur le milieu du tableau, mais plutôt tournés vers le haut. Le groupe vit bien, ça bosse bien. On est nombreux aux entraînements pour bosser. Tout le monde savait que l’année serait compliquée et de transition. Mais l’ambiance fait que malgré les défaites, personne ne lâche rien. Au contraire, ces courtes défaites nous donnent des motifs d’espoir comme je disais tout à l’heure et certains joueurs se sentent investis de devoir encadrés ces jeunes et de donner plus. Je suis très fier du groupe et de l’équipe B qui est une équipe très jeune dans laquelle on retrouve pratiquement tous les week-ends, les trois-quarts de joueurs issus de notre formation. Vraiment c’est une grosse fierté, je suis persuadé qu’ils ne seront pas loins de se qualifier en équipe B. A nous de relever la tête avec la une pour gagner des matchs. Je suis persuadé que ça va payer à un moment donné.

Si on parle de l’adversité. Certaines équipes surprennent d’avoir quelques difficultés, d’autres sont au rendez-vous. Quel regard portez-vous sur les prestations de vos adversaires depuis le début de la saison ?

C’est une poule assez serrée. On le voit bien, on ne voit pas de gros score le week-end à part un par ci par là. Les score sont assez serrés. Même les gros de la poule comme Agde ou Gruissan sont mis à mal tous les week-ends et doivent s’employer pour gagner leurs matchs. Je pense que c’est une poule assez homogène. Il y aura quand même les équipes qui vont se dégager en tête : Agde, Gruissan, Millau, Gaillac. Castelnaudary a bien recruté et n’est pas loin de ce groupe. Ils ont fait un bon début de saison. Après, les autres, ça va dépendre des matchs qui arrivent. Mais certains vont basculer vers le haut, et les autres ont va se battre entre nous. Mais c’est une poule assez serrée et à mon avis homogène.

Pour revenir à St Sulpice, dès dimanche c’est un bloc très intense qui vous attend. Un bloc réussi ça serait au moins quoi pour vous comme minimum syndical à assurer ?

Un bloc réussi pour moi ça serait de gagner nos deux matchs à domicile puisqu’on n’a pas encore eu cette chance. Tout faire pour gagner nos deux matchs à domicile, ça serait déjà un bon point pour nous, pour nos supporters et pour nos dirigeants si on gagnait ces deux matchs à domicile.

Dernière question, le mot d’ordre de St Sulpice pour les prochaines semaines ?

Continuer à travailler, à y croire, ne rien lâcher et garder l’état d’esprit qu’on a chaque week-end. Avec du travail et en gommant un peu les petites imperfections qui nous coûtent des matchs bêtement. Je voudrais garder notre état d’esprit et notre confiance en nous.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s