#Foot – Coupe de France / J.Rougé (Revel) « Oui on chope une N3, mais c’est à la maison et tout reste possible »

Un peu dans le dur en ce début de saison en championnat du fait d’un calendrier compliqué, l’US Revel trouve un souffle d’air frais via son beau parcours en Coupe de France. Peu épargné par les blessures, le coach Haut-Garonnais, Jérome Rougé, compte jouer sa carte à fond contre le RCO Agde, pourtant favori sur le papier. Une aventure qui n’est peut-être qu’à ses prémices

Crédit USR

Pour ce sixième tour de Coupe de France, vous allez affronter une très belle équipe, à savoir le RCO Agathois. Sachant que votre début en championnat est un peu compliqué. Cette Coupe, c’est un peu votre bouée de sauvetage non ?

Notre bouée de sauvetage oui parce qu’on est au sixième tour et qu’on fait un superbe parcours. Par contre, on enchaîne tous les week-ends et on a un peu plus de difficultés en championnat parce qu’on a pas mal de joueurs blessés. On a beaucoup la tête à la Coupe, le jour où ça va s’arrêter, il va falloir qu’on ait de nouveau la tête au championnat. C’est clair que c’est bien parce que c’est toujours agréable de se retrouver au sixième tour et de jouer. Mais on a beaucoup de casse aussi et le fait d’enchaîner tous les week-ends, en terme de joueur c’est compliqué. Les joueurs ont la tête à ce sixième tour de Coupe de France et un peu moins au championnat.

Oui tu as l’impression notamment lorsque l’on voit la défaite de la semaine dernière à Sète (3-2) que des joueurs sont un peu moins focus sur la rencontre quand ce n’est entre guillemets qu’un match de championnat…

Oui c’est ça. Il y a ça. C’est un peu normal après, c’est une première pour beaucoup de joueurs. Moi le premier. Je ne leur en tiens pas trop rigueur. On savait qu’on avait un début de saison compliqué en championnat. Déjà par le calendrier. Quand tu sais que sur les mois de septembre-octobre, tu as quatre matchs de championnat à jouer et que tu vas trois fois à l’extérieur, tu vas à Béziers, à Colomiers et à Sète, contre trois équipes réserves, tu t’attends à un début de saison compliqué. Après nous avons eu la chance, parce que nous avons fait un très bon match, de pouvoir nous imposer à Béziers. Malheureusement après, derrière, ça a été plus compliqué contre Carcassonne à la maison. Mais après, on sait qu’on n’est pas loin. Je reste confiant parce que je sais qu’aux mois de novembre et décembre, on aura enfin des matchs à la maison pour pouvoir remonter tranquillement au classement et sortir la tête de l’eau à la trêve. C’est l’objectif, tout en essayant de gagner ce match de samedi.

Place justement à cette échéance de samedi. Ça sera un match où vous serez dans la peau d’outsider contre une équipe d’Agde qui a de bons résultats en National 3 et monte en puissance année après année dans ce championnat.

Oui voilà, depuis le début de la semaine, on étudie un peu Agde. On voit qu’ils sont invaincus en championnat avec trois victoires, trois nuls. Ils sont toujours qualifiés en Coupe de France. D’après les échos qu’on a, il y a de bons petits jeunes et de bons joueurs expérimentés. Ils ont aussi des ambitions en championnat. Après, on est au sixième tour. On a la chance de recevoir. C’est bien, je pense que ça nivellera les niveaux. Le public répondra présent je pense à Revel, en espérant qu’il nous permette de nous transcender. On s’attend à un match difficile. Pour moi, la différence de niveau sur un match de Coupe de France, quand ça commence, ça n’existe plus. Ça se joue beaucoup sur l’envie et la mentalité ces matchs-là.

On le voit d’autant plus cette année où déjà beaucoup d’équipes de National 1, 2 et 3 sont tombées !

Voilà c’est pour ça. Moi franchement en Coupe de France, je préfère recevoir une équipe de National 3 que d’aller chez une équipe de R3. Je le dis clairement. On sait qu’au départ on n’est pas favori. Mais le fait de jouer à la maison, de jouer aussi devant notre public, de jouer un club d’une division au-dessus. Ça peut aussi nous transcender et nous faire peur dans le bon sens du terme pour performer et faire le meilleur match possible. Sincèrement, oui on chope une N3, mais c’est à la maison et tout reste possible.

Après dans un sens, vous joueurs pourraient être libérés car en partant comme outsiders, ils n’ont dans un sens rien à perdre samedi…

C’est ça. Déjà, on s’est manqué contre Carcassonne, c’est quasiment le seul match qu’on a joué à la maison juste avant la Coupe de France. On doit montrer un autre visage à la maison. Même si c’est dur on doit s’accrocher. Du moment qu’on s’accroche et qu’on n’ai rien à se reprocher, si l’aventure s’arrête samedi, et ben elle s’arrêtera. Après on pensera au championnat. On aura quand même fait un bon parcours et on se consacrera sur nos 22 matchs de championnat qui nous resteront derrière. Pas de pression particulière. Ce n’est que du bonus. Si on passe, ça sera agréable et si on vient à être éliminés, la logique aura été respectée et on se concentrera sur les matchs de championnat. Pour moi, le plus important reste le contenu et les valeurs que l’on va mettre sur le terrain. Si on perd les armes à la main, à la limite ça va. Que les joueurs se fassent plaisir et mettent les meilleurs ingrédients pour faire le meilleur match possible. Si ça passe, ça passe. Si ça ne passe pas et qu’ils sont meilleurs que nous, nous n’aurons pas de regrets du moment qu’on aura fait ce qu’il faut sur le terrain. On a une chance de pouvoir se qualifier pour un septième tour, il faut qu’on le joue à fond.

Au-delà de cet éventuel septième tour en cas de succès, il reste également le championnat à jouer. L’objectif pour vous est de sortir la tête de l’eau d’ici la trêve. Est-ce que la situation avec un seul match gagné ne vous fait-elle pas avoir quelques cheveux blancs comme on dit ?

Non du tout. On s’y attendait un peu. J’avais dit que si on gagnait un match sur les quatre premiers, ça serait bien. On en est là. On savait que ça allait être dur. On sort d’une année où pendant un an et demi, on n’a pas joué. On a joué des équipes réserves avec beaucoup de joueurs de U19 Nationaux qui eux, ont pu s’entraîner sur les années précédentes. On a aussi beaucoup de casse. Je ne suis pas inquiet outre mesure. On a joué Sète et Béziers qui sont premiers et deuxièmes au classement.

Et Colomiers qui a terminé premier il y a deux ans !

C’est ça. Une fois qu’on aura récupéré notre effectif, je pense que ça devrait rentrer dans l’ordre sur ce mois de novembre. On sera, je pense, beaucoup plus compétitifs. Si on a les deux choses à gérer : Coupe et Championnat, on gérera, ce n’est pas grave.

A ce jour donc l’US Revel aimerait pourquoi pas battre encore des records en Coupe de France et bien évidemment se maintenir en R1.

C’est ça. Ensuite, on sait que ça sera long. Déjà, gagner le prochain match à la maison où on reçoit Papus après ce match de Coupe pour pouvoir se mettre dans le bon sens.

Justement le match contre Papus, qui a des résultats intéressants en ce début de saison, vous vous présenterez plutôt comme outsider ou ça va être du 50/50 ?

On verra bien ce qui se passe si on n’a pas trop de casse ce week-end. Mais normalement, ça sera un match où on reçoit et où on se doit de s’imposer.

En terme de casse, c’est quelque chose que vous déplorez beaucoup du côté de Revel du coup depuis le début de la saison ?

C’est incroyable. On joue de malchance. Il n’y a pas que ça après. On a des joueurs qui sont partis à l’étranger pour voir leur famille parce qu’ils n’avaient pas pu le faire avec le covid, notamment des départs au Sénégal pendant un mois et demi. Il y a beaucoup de choses qui font qu’aujourd’hui, sur un effectif de 24 joueurs, j’ai tous les week-ends, 14 ou 15 joueurs disponibles seulement. Du coup on prend des risques, on fait rentrer des joueurs un peu plus tôt parce qu’on a aussi cette Coupe et que les joueurs ont envie de la jouer, au risque qu’ils se blessent aussi. L’enchaînement est difficile parce qu’on a beaucoup de blessés, mais si on doit gagner, on continuera et on fera avec les joueurs valides pour jouer le match suivant. Moi je suis focus sur ce match d’Agde, après, une fois qu’on aura fini Agde, on passera à Papus avec l’envie de faire le meilleur résultat possible à la maison.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s