#Rugby – Fed1 / K.Courties (Rennes) : «Ça me fait rire, le calendrier n’a ni queue ni tête … c’est ridicule!»

En poule 1, du côté de la Bretagne, le Rennes Etudiants Club et son coach, Kevin Courties vivent leur dernière heure dans un modèle de fédérale1 qui pliera boutique en juin 2022. Grand soutien et prometteur de la réforme de la pyramide des compétitions porté par la FFR qui verra la naissance d’une nouvelle division (La Nationale 2 répartie en deux poules) : Le REC espère voguer vers l’échelon supérieur la saison prochaine. Avec 5 victoires en 6 rencontres, le club estudiantin d’île et Vilaine va affronter ce samedi, un des gros calibre de la poule : le RC Bassin Arcachon. Mais coach Courties pousse aussi un coup de gueule sur la répartition des blocs de matches dans un calendrier qu’il juge « ridicule » et « sans queue ni tête ». Rencontre avec un club à l’identité forte, qui espère bien poursuivre sa mue pour, un jour prochain intégrer l’armada des écuries « presque » professionnelles de Nationale.

 

 

On s’était eu il y a quelques mois de ça lors du grand débat sur la pyramide des compétitions. Nationale 2 ou pas ? Réforme de la Fédérale 1 ou pas ? Réforme totale du rugby fédéral ou pas ? On a vu que ça a évolué puisque la Nationale 2 va être créée et que la Fédérale 1 va être restructurée. J’imagine que toi, qui étais pour la création de la Nationale 2, tu dois être un coach heureux ? 

 

Oui, je reste sur ma position et je trouve que c’est un bon choix mais je suis avant tout heureux de reprendre une saison normalement, c’est le premier plaisir qui se présente à nous. Je suis très intéressé par cette réforme. 

 

J’imagine qu’en plus d’être intéressé par cette réforme, tu as des objectifs d’accession à la Nationale 2 très, très rapidement pour Rennes ? 

 

C’est forcément quelque chose que l’on a envie d’atteindre, déjà parce-que je trouve ce championnat de Nationale en tant que tel hyper attrayant. C’est l’objectif à moyen terme mais oui, on veut tendre vers ce niveau de pratique. 

 

Je suppose aussi qu’en vue d’atteindre cet objectif, un recrutement a dû être fait en conséquence du côté de Rennes ? 

 

Il n’a pas été très important, il y a eu un peu de remplacements poste pour poste et il a été de complément par rapport à des besoins identifiés sur une saison sur la longueur. Donc, on s’est donné la possibilité d’avoir de la profondeur de banc mais aussi celle de faire souffler les cadres parce-que c’est long et que, quoi qu’on en dise, on a quand même les 2/3 de l’équipe qui sont pluriactifs. Ça crée de la fatigue et mon intérêt n’est pas de blesser mes joueurs donc nous sommes allés faire un recrutement plutôt pratique que de renommée.

https://debardautomobiles.com

 

Tu nous parles de la structuration sportive mais j’imagine que petit à petit, pas à pas, autour du club, Rennes est comme chaque année en train de grandir ? 

 

Cette année, on a un petit peu envie de mettre l’accent sur la formation, des espoirs jusqu’à l’école de rugby, et de faire progresser ce cadre-là. On va essayer de faire passer le centre d’entraînement en centre de formation fédéral, on veut réussir à augmenter la charge d’entraînement de nos espoirs et d’encadrer les meilleurs profils. On essaye de mettre un peu de sens dans l’identité formation du club. Les structures ont aussi été un petit peu évolutives au niveau Fédérale 1 au cours de l’intersaison avec une amélioration de la salle de muscu et des conditions de travail pour les staffs. La bonne santé financière du club a été maintenue, il n’y a pas de mouvement sur le budget et surtout, on a des partenaires, notamment privés, qui nous suivent toujours avec beaucoup de passion et ça permet de travailler dans la sérénité. 

 

Un virage du REC vers le semi-professionnalisme mais tout en essayant de garder la fibre estudiantine qui est quand même la base de ce club ? 

 

Ça fait partie de la philosophie du passé du club et des fibres de beaucoup d’encadrants au sein de l’asso. Donc, même si on a envie de se professionnaliser, on a aussi envie de garder ce côté formation, en témoigne le fait que j’avais trois espoirs titulaires lors du dernier match contre Chartres. De mémoire, j’en avais encore 3 ou 4 sur la feuille face à Floirac dont un qui est pleinement issu de la formation rennaise puisqu’il a commencé en – de 11 ici et ce week-end, il va faire sa 3e feuille de match d’affilée. Tant que ça sera dans notre identité à tous et que ça respectera l’historique du club, on ne lâchera pas ça. 

 

On dit souvent que la Nationale, ainsi que la Nationale lorsqu’elle va arriver, sont les poules des grands voyages. Avec cette poule 1 que vous avez, vous êtes déjà préparés pour les grands déplacements ? 

 

Vous savez, en Bretagne, ce sont déjà les grands voyages en Fédérale 3 (rires). On est organisé pour ça, on en a l’habitude, on n’est pas fan du bus mais on n’a pas d’autre choix que d’y passer. Pour moi, ça fait partie des contraintes d’un sport de haut-niveau, on parcourt la France dans tous les haut-niveaux. Le 4e niveau national au foot, au basket ou au handball traverse la France entière, je ne comprends pas que ce soit la même chose au rugby. 

https://www.aristow.com/fr/

Pour rester sur la poule 1, as-tu un petit regard sur son ensemble ? Elle a l’air d’être très, très homogène avec des surprises tous les week-ends ? 

 

Et on n’a pas fini d’en avoir ! En effet, elle est homogène, beaucoup de clubs bossent et ont bien travaillé sur l’intersaison. Je trouve le championnat intéressant et c’est bien de ne pas avoir 2 / 3 équipes à s’isoler en haut du classement et une ou deux en difficulté. Je pense qu’il va vraiment y avoir beaucoup de clubs qui vont avoir des périodes de performance, certaines plus longues que d’autres, mais il va y avoir de vraies périodes et tant mieux. Ça fait progresser les joueurs, ça donne du grain à moudre la semaine à l’entraînement, ça garde les joueurs en haleine et c’est plus sympathique. Pour moi, je ne pense pas que le championnat va se tuer à 4 journées de la fin, il va y avoir de l’intérêt jusqu’au bout. 

J’imagine que tu dois aussi regarder les autres poules puisqu’en cas de qualification en play-off, il faudra aller ferrailler avec elles. Que penses-tu des 3 autres poules de Fédérale 1 ? 

 

Je regarde essentiellement la poule 4 car on va croiser avec eux si jamais on est qualifié. J’ai des joueurs qui sont partis ailleurs, des amis qui entraînent sur d’autres poules donc je regarde un petit peu avec curiosité ici et là. Dans la poule 2 de Mâcon et des autres, ça doit cogner un petit peu et qu’il doit y avoir pas mal de jeu dans la poule 3 et pas mal d’engouement autour du terrain de par la proximité des équipes. Nous, on regarde la poule 4 avec les basco-landais qu’on avait déjà un petit peu croisés il y 2 ou 3 ans et on espère les recroiser en fin d’année. 

https://debardautomobiles.com

 

On va maintenant parler du début de saison du Rennes Etudiants Club. Comment le juges-tu ? Est-ce qu’il est à la hauteur de tes attentes ? 

 

On a perdu d’entrée notre premier match à la maison contre Périgueux sur un non-match de notre part et un tout petit match proposé aux spectateurs après un an sans rugby mais pour avoir un bon match de rugby, il faut que les deux équipes aient envie de jouer. Derrière, on a relevé un peu la tête, on est sur 5 victoires d’affilée avec un contenu qui est parfois approximatif. On est sur courant alternatif au niveau de la conquête et du coup, ce n’est pas facile de mettre en place le jeu derrière mais on arrive malgré tout à garder la tête froide, à structurer notre match et à construire notre victoire. C’est plus facile de travailler dans ces conditions-là, il y a un peu de frustration parce qu’on aimerait toujours faire mieux mais il ne faut pas que l’on oublie que nous avons 5 victoires d’affilée et que pour aborder un déplacement au Bassin d’Arcachon, c’est quand même mieux d’arriver dans ce contexte-là. Et maintenant, on espère faire une grosse perf ce week-end. 

 

Le Bassin d’Arcachon, une équipe un peu surprise de ce début de championnat et qui tourne quasiment à plein régime ? 

 

Un peu surprise peut-être par rapport aux résultats du passé avec quelques années un peu plus en difficulté depuis que nous les croisons. Maintenant, ils ont des joueurs amplement de niveau Fédérale 1 sur les postes clé, ils arrivent à se structurer déjà dans le jeu. Je pense qu’Anthony Tesquet a gardé son énergie pour encadrer le collectif, je crois que Simon Mannix est avec lui sur le banc et va apporter son expérience. Ça a toujours été une équipe qui propose beaucoup de jeu, qui a été dans le mouvement, qui a voulu produire et quand ça marche, ça crée de la dynamique positive et quand le positif est là, les joueurs sont plus en confiance et après, tout s’enchaîne. Pour le moment, ils n’ont rien volé de leur classement et j’espère que l’on va tenir le duel sur ce week-end. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

On va également parler du calendrier car on entend encore une guéguerre entre clubs sur les blocs de matchs. Cette année, en Fédérale 1, ces derniers tendent à ressembler à ce qui se fait en Nationale avec des blocs de 4 matchs : certains râlent, d’autres sont contents car ils trouvent que ça prépare à la Nationale 2 et à la Nationale. Je pense que tu dois plutôt être du côté des seconds ? 

 

Moi, je suis surtout du côté de ceux que ça fait rire. Ça me fait rire parce qu’en fait, le calendrier n’a ni queue ni tête, on fait peu de dates en Février / Mars pour espérer remplir le Stade de France, je ne comprends pas le bloc de 4 en Novembre ni les 2 blocs de 2. Un bloc de 3 ou de 4, on s’adapte, c’est bien de pouvoir enchaîner 4 matchs même si c’est dur dans l’énergie mais on ne peut pas faire bloc de 4, bloc de 3, bloc de 2 si irréguliers et sans queue ni tête. Quand j’ai vu le calendrier, j’ai avant tout souri et après, on s’organise : ils nous proposent des dates, à nous de nous y plier. On n’a pas à donner nos directives sinon, il faut prendre le rôle de ceux qui l’ont décidé, chacun sa place. Mais le bloc de 4 de Janvier, je trouve ça ridicule (rires). De faire reprendre les mecs sur un premier match le 8 ou le 9 Janvier, pffffff … J’aime associer ça au discours de sécurité du joueur sur un profil amateur mais c’est comme ça.

 

Après le match face à Bassin d’Arcachon, quelle sera la feuille de route pour le Rennes Etudiants Club ? 

 

Déjà, à la sortie du bloc de 4, on va quand même mettre les joueurs un petit peu en vacances. La reprise s’est faite relativement tôt, les joueurs sont hyper investis, ils sont sollicités et je pense qu’après 4 matchs dont 2 déplacements, dont un à Bassin où on s’attend à pas mal d’intensité, ça ne fera pas de mal d’avoir un petit peu de coupure. Sur le mois de Novembre, on reçoit Saint-Denis, on va à Drancy puis on reçoit Limoges donc il va nous falloir être en bonne possession de nos moyens pour faire un 3e bloc de qualité et puis, de donner la possibilité de bien finir avec le déplacement à Niort et celui à Périgueux car ça ne va pas être simple. Donc, ce mois de Novembre va être un petit peu charnière car il nous faut garder les mecs en forme et pouvoir aborder Décembre sans trop de fatigue parce qu’on n’ira pas gagner chez deux grands clubs de la poule sans être en pleine possession de nos moyens. 

 

Pour faire une petite boutade, Saint-Denis et Drancy sont quasiment des derbys pour vous ? 

 

Oui (rires). Ça fait du bien de retrouver les Parisiens parce qu’on loue souvent le folklore du rugby sud-ouest mais beaucoup de clubs parisiens ont un historique et une vraie identité, à leur manière, mais une vraie identité. On la ressent à chaque fois que l’on joue là-bas et je suis content de retrouver Saint-Denis et Drancy, c’est un plaisir d’aller là-bas parce-que les matchs sont toujours intéressants. Quant au derby … on est à 1h30 de train donc oui, c’est peut-être un derby (rires). 

https://www.eurinvest.fr

On va finir avec l’identité du Rennes Etudiants Club, une identité résolument bretonne. En cas de play-off, est-ce qu’on peut s’attendre à ce que vous débauchiez le joueur de biniou du RC Vannes qui accompagne les joueurs pour rentrer sur le terrain ? 

 

On a tout ce qu’il faut pour ça, ne vous inquiétez pas. On n’a pas besoin du RCV pour défendre notre identité, on est déjà aux couleurs de la Bretagne et on a aussi nos sonneurs qui sont là. Ils ont la magie du sonneur de réussir à faire du Boney M et de la Compagnie Créole à la cornemuse donc ça met un petit côté exotique, c’est assez sympa (rires). 

 

Ça nous donne envie de venir voir ça et de voir les matchs du Rennes Etudiants Club qui a des objectifs élevés, à savoir essayer d’accéder à la Nationale 2

La porte vous est grande ouverte.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s