#Foot – R1 / C.Fauré (Tournefeuille) « Notre plus gros adversaire cette année, c’est nous-même »

Relancés par leur victoire à Balaruc-les-Bains lors de la troisième journées, les hommes de Cédric Fauré espèrent bien enchaîner ce week-end lors du derby contre Pibrac. Face à une équipe en pleine confiance, le coach Tournefeuillais pense que ses troupes ont toutes les armes en main pour s’offrir un premier succès à domicile et s’éloigner rapidement de la zone de relégation.

Crédit Le Mag Sport Studios H2G

Ce week-end vous affrontez Pibrac, une équipe qui est montée en R1 en même temps que Tournefeuille. C’est un joli petit derby qui se profile en perspective.

C’est sûr que c’est un derby. Maintenant, au-delà du derby, nous sommes en train de progresser au fur et à mesure des matchs. Nous avons livré deux belles prestations lors de nos deux premiers matchs et nous n’avons pas été récompensés. Là on est allé à Balaruc et au final, sur les trois matchs, c’est le moins abouti. On réussit à ramener les trois points de là-bas. Malgré tout, on travaille et on essaye de faire de belles prestations, de jouer en équipe et surtout de prendre du plaisir. A ce niveau, le plaisir rentre en considération.

Au final pour la rencontre contre Balaruc, sur le vieux débat du fond et de la forme, l’essentiel était assuré avec les trois points.

C’est ce que j’ai dit aux garçons. Je leur ai dit qu’on avait fait avant Balaruc deux matchs aux prestations correctes. Luzenac, la prestation était même très bonne, mais malheureusement, on avait manqué d’efficacité. Contre Balaruc je leur avais dis que si on était moins bon, ce n’était pas grave, mais il fallait revenir avec les trois points pour qu’on puisse fructifier nos deux belles premières prestations. Je ne sais pas s’ils l’ont fait exprès, mais ils ont été un peu moins bons et nous avons réussi à être plus efficaces. Aujourd’hui, je suis dans l’optique où je leur demande d’avoir une belle image, surtout à domicile, de faire de belles prestations et d’essayer de ramener des points aussi.

Samedi vous recevez donc Pibrac. On sait que c’est une équipe très compliquée à jouer et qui a quasiment toujours joué le haut du tableau en R1, encore cette saison ils sont bien partis. Ça risque d’être un masque compliqué pour vous …

Compliqué oui et non, ça dépend comment la situation va évoluer. Ils sont montés en même temps que Tournefeuille certes. Mais à la différence de Tournefeuille, ils n’ont pas eu 28 départs il y a deux ans. J’ai repris le club après beaucoup de départs. Avec Jamel Rafik, nous avons fait un énorme travail sur le recrutement. Aujourd’hui, on peut dire que je suis satisfait de mon recrutement. J’ai des joueurs de qualité, qui ont du caractère et c’est important. Ils ont compris beaucoup de choses. Comme je leur ai dit, notre plus gros adversaire cette année, c’est nous-même. Quand je vois les deux prestations qu’on fait contre Béziers, qui est en ce moment une très bonne équipe, et Luzenac qui est un des favoris de cette compétition, je n’ai pas à rougir de mon groupe. Je leur ai expliqué qu’on avait un groupe de qualité avec de très bons joueurs et si on va dans le même sens, on peut faire une bonne saison. Il ne faut certes pas mettre la charrue avant les bœufs. Ils ont pris conscience qu’avec du travail et beaucoup d’assiduité sur ce travail, ils vont réussir à faire la saison qu’ils méritent.

Quand on regarde vos stats de débuts de saison. Ce sont à chaque fois des rencontres très fermées avec très peu de buts encaissés et inscrits. Pibrac à l’inverse a su scorer davantage. Qu’est-ce qui pourrait faire pencher la balance en votre faveur ?

A ce jour, on a pris au maximum deux buts par match. On prend un but contre Luzenac où ce n’est pas vraiment mérité. Contre Balaruc, on prend un but contre le cours du jeu. La seule équipe qui nous ai mis deux buts c’est Béziers. D’autant plus que le deuxième aurait pu être évité. C’est sur une erreur du gardien. On a une bonne assise défense aujourd’hui et nous avons peut-être manqué de lucidité offensive. Je suis en train de régler ça. Il nous faudra être costauds défensivement et qu’offensivement, on arrive à marquer peut-être les occasions que nous aurons.

Le travail des prochaines semaines, des prochains entraînements sera surtout d’un point de vue offensif…

C’est le travail que je fais en ce moment. Nous essayons de travailler sur le secteur offensif, de donner confiance à nos attaquants. Je l’ai été donc je sais par quoi ça passe. J’essaye de leur faire travailler leurs gammes et de les mettre aussi en opposition avec notre défense puisqu’aujourd’hui, notre défense, c’est une satisfaction. Sur les dernières séances, ça se passe bien. On va continuer à travailler là-dessus dans les jours qui arrivent et essayer d’améliorer encore la défense et de perfectionner cette attaque.

Contre Pibrac vos joueurs auront sûrement un petit désir de rachat devant leur public. Même si la première à domicile contre Luzenac n’a pas été dénuée de qualité, le succès n’était pas au bout.

Les joueurs ont à cœur de faire de bons matchs. Après, je leur ai inculqué cette envie de gagner et de détester la défaite. Que ça soit Pibrac ou une autre équipe, on a envie de faire de belles prestations à domicile. On ne fait pas une focalisation parce que c’est un derby contre Pibrac. Non. On se focalise sur nous-même et on va essayer de faire le match que l’on doit faire et surtout de gagner notre premier match à domicile.

Dernière question. Octobre va se clore ce week-end d’un point de vue compétition. Après Novembre s’enchaîne. Qu’est-ce qui ferait que le mois à venir soit réussi pour Tournefeuille selon vous ? Priorité aux résultats ou produire également du beau jeu ?

Nous serons satisfaits que si nous avons pris des points. On peut être la meilleure équipe et ne pas avoir de points, ça ne sera pas réussi. Aujourd’hui, notre objectif est d’être dans la première partie de tableau et à la fin du mois de novembre, on espère y être. Il ne faut pas se voiler la face, ça ne sera réussi que si nous sommes dans cette première partie. J’ai une équipe qui est capable de faire de belles choses. Mais ça passe par du travail, par beaucoup d’assiduité aux entraînements et aussi avoir un comportement irréprochable lors des week-ends.

Propos recueillis par N.Portillo

Article sponsorisé par :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s