#Rugby – Nationale / G.Queheille (Albi) : «On avait peur et je pense que la peur fait faire de belles choses!»

Le demi de mêlée du Sporting Club Albigeois, Gilen Queheille est revenu à notre micro sur la victoire des jaunes et noirs face au SO Chambéry (30-19) , lors de la 6eme journée de Nationale. Heureux d’avoir passé ce premier carrefour du championnat avec le bonus offensif, l’ex joueur de Colomiers et Lavaur soulignait la peur qui assaillait les jaunes et noirs avant ce choc. Maintenant que « l’homme de Mauléon » et ses coéquipiers ont recouvré une confiance qui leur faisait défaut depuis quelques matchs, les tarnais vont pouvoir appréhender avec détermination l’ultime rencontre de ce bloc à Suresnes.

Crédit photo Jacques Massine

Ton coach disait qu’il ne fallait surtout pas se griser après cette belle victoire bonifiée face à Chambéry au bout du suspense . Il y a Suresnes qui arrive donc, il faut capitaliser à l’extérieur ?

 

Il est certain qu’il ne faut pas prendre la grosse tête mais on a des coachs pour nous rappeler qu’on gagne aujourd’hui avec le bonus dans la douleur, à la dernière seconde, et qu’il n’était peut-être pas mérité. Donc, on reste humble et on va aller à Suresnes avec notre objectif en tête et en se concentrant sur notre semaine. C’est plus dur de gagner à l’extérieur, on essaye d’être dans le money-time et à quelques points d’y croire encore et on verra à ce moment-là ce que l’on pourra faire. 

 

La bonne nouvelle c’est l’indiscipline. Aucun carton dans ce match pour le SCA c’est une nouveauté ?

 

Je crois que c’est la première fois de l’année, je ne sais pas ce qu’il nous est arrivé. (Rires) On avait souligné qu’il fallait vraiment être beaucoup plus discipliné, les coachs ont vraiment accentué sur le fait d’être plus intelligents sur les phases de rucks et de vraiment beaucoup plus réfléchir stratégiquement et mentalement. Aujourd’hui, je pense qu’on a fait preuve de maîtrise et il faut souligner la mêlée devant qui nous fait gagner car à partir de la 60e, quand tu domines en mêlée et que tu mets 3, 6, 9 points, c’est ce qui fait la différence.

https://debardautomobiles.com

Quels sont les axes de progression pour le Sporting Club Albigeois ? 

 

C’est de croire en nous et de croire qu’on a la faculté de bien jouer au rugby, c’est juste ça. 

 

On t’a vu sur les groupés pénétrants guider le troupeau jaune et noir. Tu avais quasiment une main sur le volant ? 

 

C’est aussi mon job de les guider, de combler les trous. Quand ça avance comme ça, ça fait plaisir d’être derrière, c’est comme si tu étais au volant d’une Formule 1 et que tu roules à 200 à l’heure, ça fait plaisir. Aujourd’hui, il faut souligner leur gros travail et quand ils font des prestations comme ça, c’est plus facile pour moi parce-que le rugby, ça commence devant. 

https://www.eurinvest.fr/wave-park

Tu as quitté Albi avec des supporters qui grondaient sur les joueurs et qui étaient fâchés avec la direction. Là, on a senti une communion, tu ne dois plus reconnaître le club ? 

 

Quand tu gagnes ou quand tu perds, c’est partout pareil, les supporters sont déçus. Aujourd’hui, ils sont contents et nous aussi, on l’est parce qu’ils ont eu leur rôle de 16e homme, ils ont poussé. Sur chaque mêlée, quand tu avances et que tu entends que ça gronde, ça te fait du bien, ça te booste et ça met un coup derrière la tête des adversaires. Je sais ce que c’est que de jouer à l’extérieur et quand ça gronde, ça te met la tête à l’envers donc aujourd’hui, le public avait un rôle à jouer. Et à la fin, quand tu sors et que ça chante, c’est énorme ! Aujourd’hui, on sort avec beaucoup de satisfaction et partager maintenant une bière avec eux à la guinguette des joueurs, c’est quelque chose de très important pour nous parce qu’on a envie que ce lieu soit un lieu de communion du SCA où bénévoles, supporters, partenaires après leur repas viennent avec nous et qu’on partage tous ensemble pour ne faire qu’un à Albi. 

 

Qu’est-ce que vous vous êtes dit avant le match pour vous motiver ? On a vu que Chambéry disait arriver avec de grosses ambitions et les dents qui rayent le parquet.

 

C’est normal qu’ils viennent comme ça puisque Massy perd juste chez nous et que Cognac est dans les clous à la 70e. Ce n’est que notre faute si les équipes croient qu’ils peuvent venir faire quelque chose à Albi. Au début, notre plan de jeu était vraiment de les prendre sur les extérieurs, d’aller chercher ces 15 mètres et placer notre jeu, ce qu’on n’avait pas su faire avant ou qu’on n’arrivait pas à faire. On a vraiment beaucoup travaillé cette semaine et on a vu que quand on mettait en place notre plan de jeu, on arrivait à créer des espaces et dans les 15 mètres, on a des centres et des ailiers qui peuvent faire la différence tout seuls. Donc, selon les équipes, il faut vraiment que l’on ait cette faculté de choisir où et comment on veut jouer. 

https://debardautomobiles.com

Albi a un ADN d’équipe courageuse, vaillante et encline au labeur . Là, vous y étiez ?

 

C’est vrai qu’aujourd’hui, on avait peur et je pense que la peur fait faire de belles choses. Moi, j’aime avoir peur, je viens d’un club où tu es le petit et ce qui te fait gagner, c’est d’avoir peur parce-que tu appréhendes les matchs, tu te concentres et tu te motives. Aujourd’hui, on avait peur mais on a vraiment mis en place le jeu que les coachs avaient dit et si on les écoute, parce qu’ils font beaucoup de vidéos, ça marchera comme on l’a vu aujourd’hui.

 

J’ai une mauvaise nouvelle pour toi : à la 69e minute, Saint-Jean de Luz menait 29 à 28 à Mauléon. Tu vas serrer les dents encore quelques minutes avant d’avoir le résultat de ton cher et tendre Mauléon dans ce derby basques ?

 

J’ai eu mon père au téléphone (Benat Queheille Président du SA Mauléon) il y a 10 minutes et ils perdaient d’un point alors qu’il restait 9 minutes. On est habitué à ça, c’est le money-time mais je vais quand même le rappeler de suite (rires). (Mauléon s’est finalement incliné face au SJLO 31 à 32, NDLR)

Propos recueillis par Loïc Colombié

Article en partenariat avec :

https://www.eurinvest.fr/wave-park
http://les-freres-lecointre.fr
https://www.roux-carrosserie.fr

Un commentaire sur “#Rugby – Nationale / G.Queheille (Albi) : «On avait peur et je pense que la peur fait faire de belles choses!»

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s