#Foot – R1 / M.Teissier (AF Lozère) « La frustration de ne pas gagner à domicile »

L’adage dominer n’est pas gagner a été une totale réalité pour l’AF Lozère ce samedi en championnat de Régional 1 (retrouvez tous les résultats du week-end ici). Menés deux fois au score, les hommes de Maxime Teissier n’ont pu espérer mieux que le point du match nul contre La Clermontaise. Avec ce score de parité, les deux équipes restent les deux dernières formations invaincues dans cette poule A. Une donnée qui n’est pas pour déplaire à coach Teissier.

Crédit AFL

Au cours de la rencontre vous avez souvent buté sur un très bon portier adverse. Lorsque l’on ressort de la rencontre avec un score de parité 2-2, j’imagine que la frustration prédomine pour vous ?

Oui on a dominé la deuxième mi-temps face à une très bonne équipe de La Clermontaise qui a de bons arguments pour faire une bonne saison. On est frustrés oui parce qu’on aurait aimé mettre ce troisième but et pouvoir gagner ce match. Sachant qu’à 2-2, on a trois-quatre occasions en fin de match qui auraient pu nous permettre de le gagner. La frustration provient essentiellement de là. Après, on peut aussi le perdre sur une ou deux situations de leur côté sur la fin de match.

Le match nul vous semble donc équitable ?

C’est difficile parce que si on n’analyse que dans les occasions de buts, je pense qu’on a plus d’occasions de buts. Par contre, eux étant à 10 contre 11 à partir de la 25ème minute, par rapport à ça, ils ont su tenir le coup à 10. Même si nous avons poussé, nous n’avons pas su avoir l’efficacité qui nous aurait permis de l’emporter. La frustration de ne pas gagner à domicile après avec le recul certainement que dans quelques jours on se dira que le côté positif, c’est qu’on n’a toujours pas perdu cette année. Ça c’est bien mais malgré tout nous aurions aimé gagné à domicile. On est frustrés, mais je reviens aussi sur la qualité de cette équipe de La Clermontaise qui je pense posera beaucoup de problèmes à pas mal d’équipes et qui même à 10 nous a rendu la tâche difficile.

Est-ce qu’on peut dire que c’est un bon point pris contre un bel adversaire ?

Non un bon point pris je ne dirais pas ça. Il y a une majorité de frustration. Mais il faut savoir relativiser. Je suis compétiteur, donc tant qu’on ne gagne pas, on est toujours frustré. Que ça soit à domicile, à l’extérieur, contre la Clermontaise ou le Paris Saint Germain, on est toujours frustré. Mais après il faut savoir analyser les choses, se dire qu’effectivement on a eu plus d’occasions que notre adversaire. C’est de là que provient la frustration. Mais j’ai aussi la frustration d’avoir pris deux buts qu’on doit éviter à mon sens. Si on n’avait pas pris un de ces deux buts, on aurait gagné ce match.

Sachant que ces vous qui revenez au score dans le dernier quart d’heure…

On revient deux fois. Ils marquent au bout de deux minutes. On égalise sur penalty à la 15ème minute. Ils remarquent à la 30ème et on égalise à la 76ème. Après, on a eu des occasions. Malgré tout, il y a des choses qu’on doit mieux faire dans le contenu pour tout simplement marquer ce but-là. Nous maintenant on n’a pas de match pendant trois semaines vu qu’on est éliminés en Coupe de France et qu’on va être exempts au prochain match. Donc on est frustrés de ne pas partir avec l’esprit totalement serein d’après une victoire. C’est dommage.

Surtout que, même si c’est anecdotique après trois journées, mais la victoire aurait été bonifiée par une première place au classement ?

Oui même si c’est effectivement anecdotique. On sait qu’une saison ce n’est pas un sprint mais un marathon. Il va falloir faire preuve de régularité. Mon soucis c’est qu’aujourd’hui, on sache progresser et s’appuyer sur ce qu’on a bien fait et mal fait pour avancer, être meilleurs et grandir. On a un groupe assez jeune qui doit grandir. Aujourd’hui, ma préoccupation, c’est celle-là, qu’on retienne les leçons de nos erreurs et qu’on grandisse. Si on grandit, on aura peut-être de belles choses à venir mais en tout cas c’est vraiment la clé de voûte de notre saisons : Est-ce qu’on va être capables de progresser par rapport aux événements qu’on rencontre ?

Quand vous évoquez de belles choses à venir si vous grandissez. Ces belles choses peuvent-elles vous amener vers la montée en National 3 en fin de saison ?

Pour l’instant c’est complètement prématuré. Des équipes sont mieux armées que nous sur le plan financier, sur le plan de la qualité individuelle aussi. Notre ambition est d’arriver à tirer la quintessence du collectif par des valeurs qui nous sont propres, par beaucoup de travail et d’exigences et de tirer le maximum de ce groupe. C’est mon travail. Mais des équipes sont plus programmées et mieux armées que nous. Je pense à St Estève, à Frontignan notamment. Ils ont des budgets beaucoup plus importants et qui ont annoncé d’ailleurs qu’ils voulaient impérativement monter. En tout cas nous, nous voulons avoir l’humilité de savoir que nous ne sommes pas les mieux préparés mais qu’on veut aussi avoir l’ambition de n’avoir peur de personne et de se battre tous les week-ends pour gagner.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s