#Rugby – Nationale / P.Champin (Nice) : «On va remettre le bleu de chauffe!»

En amont de la réception du Sporting Club Albigeois par le Stade Niçois, Paul Champin, le demi de mêlée azuréen nous a accordé un entretien, l’occasion pour lui de nous parler de l’échec en playoffs d’accession la saison passée, de l’évolution de la santé de James Lassis, et bien entendu du début de saison compliqué des rouges et noirs. Pour celui qui entame sa 3eme saison chez les aigles Niçois, après avoir évolué à Béziers et Bourgoin, l’après-rugby se prépare déjà, preuve en est avec la restitution cet été d’un mémoire sur « La religion et la liberté d’expression ». Mais ce dimanche à 15h au stade des Arboras, Paul Champin et ses coéquipiers vont enfiler le bleu de chauffe, pour tenter de décrocher face à Albi une première victoire de la saison.

 

Paul Champin (Stade Niçois / Nationale) / Crédit photo Stade Nicois Officiel

 

Pour le Stade Niçois s’annonce une 2e année en Nationale où les ambitions sont toujours les mêmes : accéder à la Pro D2 ? 

 

Oui, l’ambition reste la même à savoir accéder à la Pro D2 mais, dans un premier temps, on va se focaliser sur l’objectif de la qualification pour les phases finales et avancer petit à petit. 

 

On va regarder un peu dans le rétroviseur : l’année dernière, vous êtes premiers de la saison régulière, l’équipe favorite pour monter en Pro D2 et sur un match sec à domicile, patatras face à Narbonne et ce sont les Narbonnais qui montent en Pro D2. Est-ce que cet échec a été digéré par le groupe ? 

 

Oui, je pense qu’il l’a été par la majeure partie du groupe. On avait fait une saison exceptionnelle en étant leader sur quasiment chaque journée et, au final, on se rend compte qu’être leader n’est pas forcément gage de monter en Pro D2. Ce sont les aléas du sport, il faut faire avec mais dès ce week-end, on va essayer de se rapprocher du haut du classement parce-que la position actuelle n’est pas bonne pour nous. 

https://debardautomobiles.com

Est-ce qu’il y a des enseignements qui ont été tirés par rapport à l’année dernière, notamment peut-être sur la gestion de fin de championnat, pour un peu plus privilégier les play-offs ? 

 

Ce sont toujours des moments particuliers de gestion, que ce soit pour les joueurs ou pour les managers. Peut-être qu’on a joué les deux derniers matchs de championnat avec le frein à main, peut-être que l’on n’a pas bien préparé cette demi-finale ou peut-être que, tout simplement, c’était la bonne formule pour arriver en forme sur le jour J et peut-être que, tout simplement, on s’est manqué sur le rugby et pas sur l’état physique. 

 

Et puis, vous étiez éprouvés physiquement mais pas que avec le grand malheur qui est arrivé à James Lassis ? 

 

Oui, cette affaire nous a beaucoup marqués, ça faisait partie du surplus du contentieux et du folklore avec Narbonne qui a peut-être pesé sur certains esprits. On avait à cœur d’accéder à la Pro D2 pour nous et surtout aussi pour lui faire un joli cadeau. 

Tu peux nous donner quelques nouvelles de James ?

 

Les nouvelles sont classiques. Il est toujours alité, par contre, il arrive à respirer de mieux en mieux, il a pu reprendre les exercices de respiration de manière intense avec les kinés donc c’est bien, il progresse petit à petit. C’est juste qu’il faut être patient et on va essayer de suivre son évolution, que ce soit à Nice ou dans d’autres centres où il va être emmené pour sa rééducation. 

 

J’imagine que vous allez essayer de faire la plus belle saison possible pour aussi lui rendre hommage ? 

 

Oui, on essaye de faire une très grosse saison où, pour l’instant, on fait un mauvais début de championnat. Mais c’est vrai que, pour lui, on va essayer de tirer le meilleur de nous-mêmes parce qu’on n’a pas le droit de se mentir quand on a un copain dans cet état-là. 

 

On va revenir sur ce début de championnat avec deux défaites bien distinctes. Tout d’abord, il y a eu le choc de la 1ère journée : VRDR qui descendait de Pro D2 face à Nice qui, avec son recrutement, a eu le sobriquet de  » PSG de la Nationale » par la presse et par quelques suiveurs. Ce match contre VRDR était une grosse affiche et ce n’est pas passé loin d’aller chercher une victoire à domicile ? 

 

Non, ça n’est pas passé loin. On a eu affaire à une équipe de Valence qui était très réaliste, on a aussi fait un peu la même erreur le week-end dernier à Blagnac, on a passé beaucoup de temps dans leur camp sans forcément scorer. On a aussi quelques complications, notamment en conquête ce qui ne nous a pas permis de développer notre jeu donc c’était un match assez fermé où on n’a pas su s’imposer face à une équipe de Valence qui était assez pragmatique. 

https://debardautomobiles.com

Le fait que tout le monde vous appelle  » le rouleau compresseur  » ou  » le PSG  » de la Nationale, tous ces sobriquets par rapport au recrutement qui a quand même été assez maous costaud, est-ce que ce n’est pas une grosse pancarte à porter ? 

 

Ça l’est mais on a notre propre avis sur nous-mêmes. C’est toujours mieux d’être dans la position de l’outsider et de réussir que d’être dans la position du leader qui se manque donc on va voir. Le recrutement est certes de qualité mais il a aussi été de qualité dans plein d’autres clubs et notamment dans de petits clubs qui se sont bien armés pour devenir des clubs très, très intéressants dans le futur. Donc, je pense qu’il va y avoir une poule plus homogène que l’année dernière. 

 

Le Stade Niçois est aussi un club qui est en train de se structurer, en perpétuel évolution ? 

 

Oui, le club est vraiment en train de se structurer petit à petit. Il y avait déjà un gros travail entrepris au niveau de l’école de rugby et des petits et là, le club est en train de se développer sur l’Académie avec en plus la création du centre de formation cette année. C’est aussi ce qui va nous permettre de recréer cette identité de club avec des jeunes qui vont pouvoir évoluer avec l’équipe première tout en étant formé au club et ça, c’est vraiment cool. 

 

En parlant d’identité, toi qui aimes les matchs qui sentent le soufre où il y a de la grinta, le fait qu’il y ait le retour du bouillant public niçois doit te faire plaisir ? 

 

C’est sûr que ça fait plaisir, ça nous avait particulièrement manqué. On en avait eu un avant-goût énorme lors de la demi-finale avec le public qui était venu en nombre plus le public narbonnais qui avait fait le déplacement. C’est vrai que là, que ce soit lors de la première journée contre Valence ou sur le déplacement à Blagnac, se faire chambrer, entendre des noms d’oiseaux mais aussi d’entendre des encouragements de la part de nos supporters, c’était vraiment chouette de revivre ça. On espère que ça va continuer tout au long de cette saison et qu’on aura toujours la possibilité de les avoir avec nous. 

https://www.aristow.com/fr/

Dimanche, à 15h, arrive le Sporting Club Albigeois aux Arboras. Tu as un regard sur le début de saison du SCA qui est en reconstruction ? 

 

Un Sporting en reconstruction mais un Sporting toujours présent. Albi ne s’est pas souvent manqué et on voit que sur les deux premières journées, peu importe le contenu, le résultat est là. Aller gagner à Dijon, je pense que pas beaucoup d’équipes en seront capables et derrière, faire 4 points contre Massy, ce n’est pas mal non plus, il n’y a pas d’équipes sur le papier qui signeraient pour avoir 4 points contre Massy. C’est une équipe assez structurée et, en connaissance de cause, il y a eu une belle plus-value au centre avec l’arrivée de Taiso (Selafai Lea ´Ana) donc, ils ne vont pas être faciles à manœuvrer. Comme nous, on est en plein doute, ça va être chaud.

 

Et vu le contexte, c’est quasiment un match de phases finales avant l’heure ? 

 

Oui, c’est un match de phases finales et j’espère que, dans le contenu et dans le rythme, on y sera aussi. On a eu du mal à imposer notre rythme sur les deux premières journées et on n’est pas non plus tombé sur des équipes qui avaient envie d’en mettre donc, j’espère que ça va envoyer et que les conditions vont nous le permettre parce-que je crois que c’est de la pluie qui est prévue pour ce week-end. 

 

C’est un vieux match à l’ancienne qui est en perspective ? 

 

Un match à l’ancienne, oui, mais faire du jeu au pied et assurer la conquête, ça va être aussi primordial d’être bons dans ces secteurs-là. On va s’attendre à tout type de scénario mais on va surtout remettre le bleu de chauffe.

https://www.roux-carrosserie.fr

On va aussi parler de toi car tu es un rugbyman professionnel mais qui prépare déjà l’après avec des études de droit. Tu en es où de ces dernières ? 

 

J’ai fini l’année dernière, j’ai rendu mon mémoire qui a été validé par mon directeur en Juin dernier. Donc, je suis assez satisfait car avec le sujet de la religion et de la liberté d’expression, je n’avais pas pris la tâche la plus facile mais ça m’a souri. Ça m’enlève aussi un poids pour l’après-rugby de me dire que, mine de rien, j’aurai fait quelques études qui peuvent me servir pour la suite de ma vie. 

Même si, pour toi, l’après-rugby est loin, que comptes-tu tirer de ces études que tu as faites et de ce bagage scolaire pour la suite ? 

 

Je compte déjà en tirer de l’expérience car, tout au long de mon cursus, j’ai pu connaître des personnes vraiment brillantes qui m’ont apporté tout leur savoir. Comme je l’ai dit, il y a des personnes qui m’ont vraiment aidé et qui pour qui je me devais aussi de réussir. Je pense que, pour n’importe quelle personne, avoir un bagage technique et universitaire peut ouvrir des portes plus facilement que si on en manque. Je suis assez fier de ça et je pousse aussi pour qu’on puisse continuer à faire des études à côté du rugby. C’est vraiment un super truc pour moi, je prends autant de plaisir à les conseiller et à les aider sur le terrain qu’à m’entraîner moi-même donc, c’est super chouette. On est un super staff, chacun à respecter notre rôle et à être efficace et, normalement, si on remplit nos tâches respectives, ça pourrait le faire. 

 

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s