#Cyclisme / Ça bouge en occitanie…! (Ep 2)

Deuxième volet de notre tour d’horizon, des équipes, coureurs et autres mouvements de fin de saison.

Coupe de France N1, l’Occitane placée, Blagnac à la peine !

La dernière manche de la Coupe de France N1 a rendu son verdict. Au terme des trois manches proposées sur la saison cycliste (Grand Prix de Saint Etienne-Loire, le Chrono 47 et le Grand Prix de Fougères) le classement est sans appel .

Le Chambéry Cyclisme Formation AG2R-Citroën Team U23 l’emporte devant le VC Rouen 76 et le SCO Dijon Team Materiel Velo.com.

L’Occitane Cyclisme Formation a marqué des points dans les deux premières manches, et a été en retrait sur la dernière épreuve. Au classement général final, l’OCF avec 27 points, l’OCF occupe une 14ème place qui reflète un excellent niveau, derrière des écuries aux moyens humains, matériels et financiers nettement supérieurs.


La déception vient du GSC Blagnac-Vélo Sports 31, dernière avec 0 point. Au-delà de la seule lecture du classement, il faut reconnaître que l’effectif des banlieusards toulousains était jeune et encore tendre. Toutefois, l’expérience acquise ne sera que profitable pour des garçons comme Lilian Langella, Max Wanderman, Thomas Bibet, Marc Inkster ou Eliott Philippon.


Benjamin Thomas s’engage chez Cofidis.

(crédit photo La Voix du Nord)

Le rouleur et pistard vauréen change d’écurie pour poursuivre sa progression. Champion de France en titre du contre la montre sur route 2021, médaillé de bronze dans l’américaine aux JO de Tokyo (avec Donavan Grondin), le spécialiste de l’effort solitaire de la Groupama-FDJ portera les couleurs de l’équipe nordiste Cofidis en 2022. Il retrouvera le toulousain Anthony Pérez.Formé à l’école de la piste dès son plus jeune âge, auréolé de trois titres de champion du Monde et de quatre titres de champion d’Europe, l’homme vit en Italie, et à ses habitudes d’entraînement au vélodrome de Montichiari au cœur de la Lombardie.


Cofidis a toujours ouvert ses portes aux pistards français ou étrangers depuis sa création en 1996. Benjamin Thomas poursuit cette tradition de la représentation de la piste au sein de la formation nordiste, avec pour objectif Paris 2024, mais sans pour autant négliger la route, et bien sur l’effort solitaire dont il est un des spécialistes tricolores avec l’auvergnat Rémi Cavagna et le béarnais Bruno Armirail.

Aurélien Costeplane une régularité de métronome.

(crédit photo Valérie Campistrous)

A l’image de Benjamin Thomas, le coureur de l’OCF est un pistard de formation. Il a été médaillé de bronze au scratch des championnats d’Europe espoirs, champion de France de poursuite par équipe en 2017, champion de France cadets et juniors de la course aux points, il est licencié au club d’Albi Velo Sports.

Aurélien Costeplane vient de réaliser une saison de qualité, même si la victoire s’est dérobée sous ses roues. 2éme en mars du Tour 4B Sud Charente (victoire de Thomas Bonnet), il est encore 2éme d’étape du Tour de la Manche en mai derrière le rouennais Alexis Pierre, mais il devance l’expérimenté Morgan Kneisky, le meilleur complice de Benjamin Thomas sur piste.Il enchaîne encore avec une 2ème place au classement général du Tour des Landes (vainqueur Amaury Pacouret), et prend la 2ème place des championnats d’Occitanie, devancé par son équipier de l’OCF Gaétan Lemoine.
La saison 2021 d’Aurélien Costeplane est tout simplement un modèle de régularité, il obtient 15 Top 20. Il est à ce jour dans les 100 meilleurs coureurs amateurs français.


Le Borgne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s