#Football – D2F / Arsenieva (Le Havre) : « Retrouver au plus vite la D1 »

F A quelques jours de la reprise de la D2 Féminine, faisons à un tour des principaux acteurs de ce championnat : l’AMTF, Rodez, Brest, Montauban, Strasbourg, Orléans, Metz, Nimes ou encore Thonon. Vous retrouverez les objectifs pour cette saison 2021-2022, la préparation estivale, la reprise.

Après être allé à la rencontre du Stade Brestois, du FC Metz, du RAF, du RC Strasbourg ou de Montauban, direction la Normandie de la France avec le Havre Athletic Club et sa gardienne de but : Olesya Arsenieva. Nous revenons avec elle sur sa préparation estivale, les objectifs collectifs et personnels et l’approche du premier match de championnat. Rencontre.

Olesya, tu vas entamer ta deuxième saison au Havre. Parles nous de ton expérience l’an passé, comment as tu vécu la saison dernière qui s’est malheureusement soldée par la descente du HAC mais qui a été riche en rebondissements non ?
La saison dernière était la première du HAC au plus au niveau national (D1). La plupart des joueuses découvraient ce championnat relevé et on a payé directement nos erreurs. L’écart n’était pas immense et il y avait moyen de se maintenir, on a bossé dur pour, malheureusement à ce niveau là ça pardonne pas. Jusqu’au dernier moment on ne savait pas si on descendait avec l’arrêt de la D2 (Covid). C’était une saison assez mouvementée. 

Constance Picaud est partie pour le PSG, tu étais sa doublure la saison dernière donc j’imagine que ton ambition sera d’être titulaire cette saison malgré l’arrivée de la jeune Alice Pinguet. Comment tu te prépares à cette situation de mise en concurrence ?
Bien sûr mon ambition est d’être titulaire. La place va se gagner sur le terrain, aux entraînements et en match. Il n’y a pas vraiment de « préparation » à cette situation, juste à prendre les entraînements et les matchs les uns après les autres et donner le meilleur de moi même pour apporter à l’équipe. 

Tu as connu l’ensemble des situations sur ton poste de gardienne de but, titulaire, en concurrence, doublure. Est-ce que tu peux nous raconter les difficultés, les avantages et les conséquences sur le plan psychologique de ces différentes situations ?
Ces trois situations sont très différentes, quand on est titulaire sans concurrence il y a un risque de déconcentration et de se reposer inconsciemment sur « ses acquis », malgré tout c’est une situation qui nous apporte de la stabilité psychologique. Une situation de doublure nous pousse à redoubler d’efforts pour aller chercher la première. Ce n’est jamais plaisant de ne pas jouer mais on est conscient de la situation en signant pour cette position là et on essaye d’apprendre le plus possible de l’autre. Je pense qu’une situation de concurrence est plus compliquée à gérer psychologiquement mais si la concurrence est saine on progresse et on se tire réciproquement vers le haut en voulant performer.

Olesya Arsenieva, gardienne de but du HAC

Tu es à quelques heures de la reprise, avant de se plonger dans cette saison 2021-2022, on va te demander un récap’ de cette phase de préparation. Comment ça s’est organisé du côté du HAC ?
Il y a eu beaucoup de changements au HAC avec 18 joueuses parties. On est reparti de zéro avec un nouveau groupe. Le groupe vit bien, certaines joueuses étaient arrêtées depuis longtemps également avec l’arrêt du championnat D2 donc les matchs de préparation ont permis de retrouver les sensations et de créer également des automatismes pour arriver préparées le mieux possible dimanche.  

Quels enseignements avez-vous tiré de ces matchs amicaux ?
Je pense qu’on a tiré des enseignements surtout dans l’état d’esprit. Cette période de préparation nous a permis de connaître différentes situations qui peuvent se présenter en match. C’était nécessaire avant un début de championnat. 

J’imagine que l’ambition du HAC sera la montée. De quels adversaires vous méfiez-vous le plus ?
L’ambition est de retrouver au plus vite le championnat de D1. On a une poule très relevée avec beaucoup de clubs qui jouent la montée depuis quelques saisons. On prendra match après match avec la même envie et détermination face à tous les adversaires. 

Vous repartez ce week-end avec un déplacement à Vendenheim, un club qui était en difficulté la saison dernière. Quel adversaire attendez-vous à retrouver ce week-end ?
Nous nous attendons à un déplacement compliqué. Vendenheim est une équipe très compliquée à jouer chez elle. C’est une équipe rugueuse dans les duels. A nous d’être concentrées et solidaires.

Propos recueillis par Romain Brunot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s