#Foot – N3 / S.Saurat (Alès) « Jouer les premiers rôles et viser une accession en N2 »

Opération rachat pour l’Olympique Alésien. Défaite le week-end dernier sur sa pelouse par la réserve de Rodez, l’équipe menée par Stéphane Saura devra maintenant aller cravacher du côté du Stade Clément Ader pour ramener un résultat de Muret.

Crédit Midi Libre

Déplacement à Muret ce week-end. L’objectif sera sans doute un petit rattrapage après le revers de la première journée contre le RAF ?

On est forcément déçus d’avoir débuté notre championnat de cette manière-là à domicile. Ce n’est pas vraiment ce que l’on avait espéré et ce que l’on pouvait attendre au vu de notre préparation et de nos matchs amicaux qui ont plutôt été bons. C’est une vrai déception, qui est renforcée par le contenu de notre match. Nous faisons plutôt un bon match. Un match qu’on perd mais que l’on domine pratiquement de bout en bout. C’est une déception de commencer le championnat par ce résultat. Mais voilà, c’est simplement le premier match. Il en reste 25 autres.

Comme on dit dominer n’est pas gagner. Quelles failles vous ont été fatales lors de cette défaite vous n’espérez pas revoir ce soir ?

La première difficulté que nous avons rencontrée c’est d’avoir pris ce but assez tôt dans le match. Nous prenons un but sur coup-franc au bout de cinq-six minutes de jeu. C’est sûr que ce n’est pas la meilleure façon d’aborder un match. Ce but nous a malgré tout fait mal. Ensuite, nous nous sommes créés plusieurs occasions de but où je pense qu’avec un peu plus de justesse technique, nous aurions eu l’occasion de revenir au score et certainement de gagner le match. Nous allons devoir améliorer cette justesse technique dans la dernière passe pour arriver à concrétiser nos situations de but.

Cette fois c’est Muret qui se présente face à vous. Une équipe qui monte petit à petit en puissance dans ce championnat de N3 et affiche quelques ambitions. A quoi vous attendez-vous lors de cette rencontre ?

La saison dernière nous ne les avons pas joués mais la saison d’avant. Nous avons d’ailleurs perdu chez eux. Nous savons que c’est une équipe athlétique et difficile à manoeuvrer avec une assise défensive très costaud. On s’attend à un match difficile. Quand je regarde leur recrutement, ils ont eux aussi fait un recrutement avec des joueurs qui arrivent du niveau supérieur. On s’attend à un match difficile. Ils ont commencé leur saison par un match nul à Aigues Mortes. D’après ce que j’ai pu voir, ils ont joué à 10 toute la deuxième mi-temps. Ils ont certainement été très solides car ils n’ont pas pris de buts. On s’attend à un match difficile. Muret fait partie de ces bonnes équipes du championnat avec d’année en année une assise défensive assez remarquable.

C’est un adversaire qui progresse d’année en année donc…

C’est en tout cas une équipe qui défend souvent bien. Les souvenirs que je peux avoir de nos dernières confrontations, c’est souvent une équipe bien organisée. Je me répète avec une assise défensive assez costaud. Ils prennent assez peu de buts.

https://www.debardautomobiles.com/

Vous-même à Alès, ces dernières années vous avez prêché le bien et le moins bien, notamment en rapport avec vos départs en championnats qui ont énormément influencés la suite de la compétition. Qu’en est-il cette saison pour vous ? Quels sont vos objectifs ?

Le début d’une saison est souvent important. Ça met l’équipe dans une direction et tournée vers l’objectif que nous nous sommes fixés. Nous cette année, le président a fixé l’objectif de jouer les premiers rôles et de viser une accession en N2. C’est notre objectif et nous savons que nous ne sommes pas les seuls.

La place est chère comme on dit…

Oui tout à fait. C’est un championnat très difficile. Quand vous dites la place est chère, c’est tout à fait vrai comme seul le premier a la possibilité de monter en N2. Je vois bien que sur les dernières saisons, toutes les équipes qui sont montées l’ont fait très difficilement. Il y a trois ans, en gagnant 18 matchs dans la saison, nous n’étions pas montés en terminant à un point de Montpellier. Il y a deux ans, Canet qui est monté était une équipe très régulière sans survoler le championnat, mais ils ont été extrêmement réguliers. C’est un championnat difficile. On le sait. On a des ambitions que le club a souhaité afficher. Mais on sait aussi que nous ne sommes pas les seuls à avoir ces ambitions. Ça reste un championnat compliqué où chaque match sera une bataille. C’est très important. Je ne sais pas si nous avons tord ou raison d’afficher nos ambitions. Mais notamment Muret, quand je vois le recrutement qu’ils font. On m’a parlé d’une quinzaine de contrats fédéraux. C’est tout à fait le genre d’équipe qui est bâtie pour jouer les premiers rôles et une accession en N2. Peut-être qu’ils l’affichent un peu moins, mais quand on regarde leur recrutement, ils seront parmi ces prétendants, et ils ne sont pas les seuls.

Lorsque l’on évoque l’accession en N2, on ne peut éviter l’hypothèse d’une refonte des championnats de National 3 avec une mixité entre les régions limitrophes, comme ça l’était par le passé. Est-ce que justement ça ne serait pas le moment idéal pour monter afin d’éviter ce rajout de difficulté ?

Je ne crois pas qu’il y ait de moment idéal. Plus tôt une équipe peut accéder au niveau supérieur, mieux c’est. Le moment idéal c’est lorsque l’on saisit le moment quand il se présente. Aujourd’hui, je crois que plusieurs clubs auront la possibilité de montée. Comme vous avez dit, la place est chère, je ne sais pas si c’est le moment idéal. En tout cas, les équipes qui seront en possibilité d’accéder vont essayer de saisir leurs chances comme nous nous essayerons de saisir la nôtre. Même si on fait parti des rares à avoir affiché nos ambitions, on n’est pas naïfs au point de se croire les seuls. La N3 Occitanie reste un championnat très compliqué avec beaucoup de prétendants à la montée.

Cette montée, vous la loupez donc de peu il y a trois ans. Que vous faudra-t-il en plus pour monter, au-delà du petit point de retard que vous aviez sur Montpellier à l’époque ?

Déjà, la chose sera de ne pas tomber sur une réserve de Montpellier, composée de professionnels, qui aura été un adversaire très coriace. Si je me souviens bien, cette saison-là, Muret termine troisième à 12 points de nous ! On voit bien que la réserve de Montpellier était un adversaire très coriace. Nous, nous avions débuté le championnat avec neuf victoires d’affilé ce qui est assez exceptionnel. Malgré ça, on n’a pas réussi à monter. Ce qui montre bien une nouvelle fois la difficulté de ce championnat. Qu’est-ce qu’il faudra en plus ? Je pense qu’il faut être régulier. Non seulement bien attaquer le championnat, mais être capable de prendre des points à chaque match, ne pas avoir de trop gros trou dans la saison. Je crois que ce qui réussit à une équipe qui monte c’est la régularité. Nous allons essayer de prendre un maximum de points et d’être réguliers tout au long de la saison.

Vous parliez de la solidité et la force de Montpellier il y a trois ans. Cette année il reste encore trois réserves : Toulouse, Nîmes et Rodez. C’est un motif d’inquiétude pour un Montpellier bis ?

Non. On a joué une équipe de Rodez, même en dominant le match, qui a su afficher ses qualités. Ils ont été extrêmement solidaires avec une assise défensive vraiment bien organisée. Nous avons déjà joué une réserve professionnelle, il en reste deux autres. Je crois que le danger peut venir de partout. Les prétendants aux places du haut de tableau peuvent venir aussi d’autres clubs. Notamment de Muret qu’on va jouer ce soir. Pour moi Muret sera l’une des grosses équipes de ce championnat en rapport avec leur gros recrutement.

Les changements de staff chez eux, est-ce que ça ne peut pas être un petit grain de sable dans une machine qui pourrait encore se chercher un peu ?

Je ne sais pas. Je ne peux pas répondre à ce sujet. J’ai vu qu’en effet, le club avait choisi de changer d’entraîneur. C’est un entraîneur qui vient de l’extérieur. Est-ce que ça sera un avantage en créant une dynamique qui va démarrer très vite ou est-ce qui leur faudra un peu plus de temps. Je ne lis pas dans les boules de cristal, je ne sais pas. En tout cas, on peut être certains qu’entre le recrutement joueurs et le recrutement d’un entraîneur d’expérience, ça révèle les ambitions de ce club. Même s’ils ne le disent pas, on le voit au travers de ce mercato.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s