#Foot – R1 / J.Deneys (Cazères) « Des joueurs vont découvrir le niveau et ce qui les attend »

Reconduit pour une sixième année à la tête de l’équipe fanion de Cazères, le coach Jean Deneys s’est entouré d’une équipe assez jeune pour affronter cette nouvelle saison en Régional 1. Un pari à double tranchant avec le couperet des quatre descentes en fin de saison. Mais le coach Haut-Garonnais reste confiant en la qualité de son groupe.

Crédit DDM

On rentre maintenant dans le vif du sujet. Qu’est-ce qu’a donné votre préparation ?

On s’est préparé aux conditions en faisant en sorte de vacciner tout le monde. La plupart l’avait déjà fait donc c’était une bonne chose. Je n’ai pas eu de joueurs absolument contre. C’est ça ou l’arrêt du sport. A un moment donné, on n’a plus le choix si on veut continuer, partager des vestiaires et autres, il nous faut être vaccinés.

Est-ce que la question « pass sanitaire » a tronqué un peu votre préparation ?

Ça ne l’a pas trop tronquée. On fait attention comme tout le monde. Ce qui tronque surtout la préparation, ce sont les congés du mois d’août. On a repris le 22 juin, le lendemain de l’arrêt du couvre-feu parce que pendant tout le covid nous n’avons rien fait. Certes on se retrouvait un peu le samedi. J’ai repris assez tôt pour essayer de nouveaux joueurs et préparer la suite. Finalement, le groupe s’est construit assez vite. En juin juillet nous faisions deux entraînements hebdomadaires et trois sur le mois d’août. Ça permettait à ceux qui ne seraient pas là au moins d’août d’en avoir un peu fait en juillet.

Mais avoir repris fin juin ne vous fait-il pas craindre une saison un peu trop longue ?

Je ne pense pas. Nous avons repris un peu tranquillement. Plutôt que de leur donner un programme qu’ils n’auraient pas fait, j’ai préféré les avoir sous la main et faire un programme qui monte en puissance au fil des semaines et éviter quelque chose de brutal. Après autant d’arrêt, à mon sens, faire quelque chose de brutal n’est pas la bonne chose. Ce n’est que mon humble avis. J’ai préféré échanger avec les joueurs et voir ce qu’il y avait à faire. Eux aussi avaient envie de reprendre. Il ne faut pas se leurrer. Je n’ai forcé personne à reprendre. Le programme de la reprise avec deux entraînements par semaine, ce n’est pas énorme mais il fallait réathlétiser au fur et à mesure.

https://debardautomobiles.com/

Cette reprise en douceur était donc nécessaire selon vous ?

Oui, début août au sortir de notre premier match contre le Fossat, nous étions encore loin de ce que nous devions faire en terme physique. Ce match m’a montré à ce moment que nous avions encore beaucoup de travail en terme physique, de jeu, partout. C’est tout à fait normal.

Ce premier match a du faire du bien aux sensations tout de même…

Ça fait un peu drôle de se retrouver effectivement dans ces conditions, de refaire des matchs, des confrontations et d’analyser et de refaire un peu son boulot.

Maintenant place à cette nouvelle saison en Régional 1 où le niveau est assez élevé cette saison. Comment vous vous situez de votre côté ?

Oui il y a du niveau surtout que j’ai un groupe assez jeune. Ils vont être obligés d’apprendre un peu plus vite que les autres. Après en terme d’ambitions, il faudra bien démarrer vu le nombre de descentes. Il va falloir s’accrocher rapidement pour faire un bon début de saison. Contrairement à l’année dernière où il n’avait pas été très bon. L’objectif sera de bien démarrer, déjà pour que les jeunes prennent confiance. Nous sommes très rajeunis.

Effectivement les quatre descentes en fin de saison interdisent de se louper d’entrée de jeu…

De toute façon c’est ce que tout le monde dira. Le début de saison est important. Mieux on se situe au départ, et mieux on se porte par la suite, et moins on souffre, moins on doute. Ça enlève pas mal de frustration et de doutes si on démarre bien.

La jeunesse de votre effectif ne peut-elle pas être un atout pour être un peu plus décomplexé face à ce challenge ?

Si on arrive à apprendre un peu plus vite que ce qu’on doit, on pourra peut-être prendre conscience de la qualité qu’on a ou qu’on pourra avoir. L’enjeu est d’apprendre au fil des matchs, d’y aller progressivement mais sûrement. Il faut s’améliorer en tout. Que ça soit techniquement ou tactiquement, il faut qu’on s’améliore. Les matchs vont aussi nous apporter ça. J’ai des joueurs qui vont découvrir le niveau et vont donc progressivement voir ce qui les attend.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s