#Rugby – Fed2 amical / Gaillac y était presque pour sa première !

Ce vendredi au Stade Laborie, l’UA Gaillac faisait sa rentrée contre une vieille rivale, l’US Lislois. Malgré engagement et engouement des quelques passionnés venus les soutenir, les Tarnais n’ont pas réussi à l’emporter laissant aux Gersois la victoire finale 22-28.

Crédit photo Nicolas Portillo – Le Mag Sport

Les Rouge et Noir ne voulaient pas rater leur retour sur les pelouses, qui plus est devant leur public. Malheureusement pour les locaux, le réalisme aura été du côté des visiteurs ce vendredi. Malgré une très bonne entame Gaillacoise, les Lislois vont rapidement prendre le jeu à leur compte et prendre l’ascendant au score dés le premier quart d’heure de jeu sur une belle cocotte conclue par Ducasse menant ainsi le score à 5-12. A partir de là, Tarnais et Gersois se rendent coup pour coup. Que ça soit en terme de belles actions offensives, de fautes trop fréquentes, de cartons blancs ou même d’essai. On se dit alors que la rencontre sera serrée jusqu’au bout. Si quelques fulgurances permettent aux spectateurs de regoûter au plaisir de l’ovalie à Laborie, l’acteur principal de ce premier acte demeurera les multiples fautes, saccadant au passage le rythme de jeu. Pourtant, malgré un jeu haché, les visiteurs montreront une pointe de réalisme supplémentaire mettant souvent à mal la défense Gaillacoise. Les locaux vont plusieurs fois réussir à montrer toute la hargne défensive dont ils sont capables. Sous les applaudissements des supporters, ils réussiront plusieurs retours in-extremis pour empêcher des fulgurances Rouge et Jaune d’aller aplatir dans l’embut. Mais juste avant le terme du premier acte, une touche rapidement menée permet aux Lislois de mettre de la vitesse et par quelques passes rapides, ils vont aplatir un nouvel essai portant la marque à 10-22 en leur faveur.

C’est alors un joli matelas d’avance que se sont offerts les Gersois. Un matelas qu’ils vont surtout se contenter de défendre durant le second acte. Une défense parfois un peu trop agressive, en atteste les nombreux cartons blancs distribués au fil du match par l’arbitre. « Les gars arrêtez sinon on va passer la seconde mi-temps à 14 » entend-on claironner dans le camp Lislois. Car si les Lislois défendent bien, les Gaillacois reviennent avec de meilleurs intentions après la pause. Seule la botte imprécise dans leur camp et les quelques pénalités transformées par les visiteurs empêchent les locaux de revenir à hauteur de leurs adversaires. Lorsqu’une nouvelle pénalité monte le score à 15-28 à moins de vingt minutes de la fin du match, on se dit alors que c’est plié. C’est mal connaître l’orgueil des Tarnais portés par les encouragements des supporters. Ayant élu quasiment domicile dans la moitié de terrain adverse, ils réussissent finalement à faire plier une quatrième fois les défenses adverses. Portant fièrement son numéro 23, Laforgue va faire une nouvelle fois parler sa puissance pour aller aplatir un ballon précieux dans l’embut adverse. Cette révolte Gaillacoise va d’ailleurs sonner le déclic du buteur local. En difficulté lors de ses transformations, il réussira finalement celle-ci portant la marque à 22-26.

Le speaker fait alors un rapide calcul et annonce « Il y a de l’enjeu » pour galvaniser les encouragements des supporters. Il ne s’y trompe pas, à dix minutes de la fin du match, les Gaillacois ont réussi à revenir à six petits points de leurs adversaires. Un essai transformé leur permettrait de glaner une victoire pour ce premier match amical de la saison. Dans le camp de L’Isle Jourdain, ce calcul est moins satisfaisant. On ne peut plus se contenter de maîtriser le match. Les locaux ont prouvé qu’une nouvelle fulgurance pouvait faire définitivement basculer le score dans l’autre camp. Aussi, les Gersois vont chercher à se mettre à l’abri. Mais une pénalité ratée empêchera les visiteurs de prendre les trois points si désirés. Derrière, les Gaillacois vont tenter leur ultime cartouche en trouvant une touche sur la ligne des 40 Lisloise. Pour la première fois du match, les locaux vont gratter cette touche au lancer adverse après en avoir perdu plusieurs au fil de la rencontre. Les Gaillacois progressent mètre par mètre, et on se met alors à croire à la victoire dans le money-time. Mais une énième faute (ballon non libéré sur un maul) vient anéantir les espoirs locaux rendant par la même le ballon aux Gersois qui gagnent cette première bataille.

Nicolas Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s