#Rugby – Fed1 / JP.Sannac (Pamiers) : «On aimerait finir dans les 4 premiers!»

Le président du Sporting Club Appaméen, Jean Philippe Sannac, s’est réjouit à nôtre micro, à quelques jours de la reprise de la Fédérale 1 d’enfin retrouvez les joies du rugby et des talenqueres garnies le long du Stade Magnagounet en attendant de récupérer leur antre de Balussou. Le club de l’Ariége recevait en fin de semaine dernière, une écurie de Nationale, le Sporting Club Albigeois, (défaite 24-47) afin de s’étalonner avec le niveau au dessus. Mais pour le timonier des damiers cette saison revêt un caractère crucial dans les ambitions et la volonté de développement du club. En effet a l’issue de cette saison, une nouvelle division semi Pro (Nationale 2) verra le jour et les hommes d’Eric Mercadier comptent bien s’y inviter. Rencontre avec un président qui nous fait un point sur la situation du SCA et nous parle des projets d’avenir comme les passerelles qui sont en train de se nouer avec l’Andorre.

Jean Philippe Sannac Pdt du SC Pamiers / Crédit photo Sporting Club Apameen Officiel

Au cœur de l’automne dernier, on vous avait eu à notre micro et vous étiez quasiment à bout de nerfs avec des huis-clos et l’incapacité de faire des recettes. Aujourd’hui, tout va quand même mieux ?

 

Oui, comme tu le vois ce soir avec le nombreux public qui est venu. Ça fait plaisir, c’est un bonheur immense qu’on ne peut pas s’imaginer car on a tous travaillé, je sais qu’Albi a été dans le même cas que nous, et c’est un pur bonheur de voir tout ce monde et les buvettes pleines tout en respectant le pass sanitaire et tout ce qu’il faut avec. On est heureux de reprendre enfin ce championnat. 

Sportivement aussi, cela va faire du bien de ravoir enfin un vrai championnat après deux saisons où il s’est fait par petits morceaux. Là, ça sent quand même bon ? 

 

Oui, pour le moment, ça sent bon. J’espère que dimanche prochain, où on reçoit Marmande qui est l’une des plus grosses équipes de la poule, on va avoir un public énormément nombreux et enthousiaste. On espère que ça va bien se passer et qu’on n’aura pas de restrictions d’ici la semaine prochaine. 

 

Durant l’intersaison, Pamiers a été l’un des clubs très actif sur le marché des transferts. Quelles vont être les ambitions du SCA pour cette saison 2021 – 2022 ? 

 

Pour nous, l’ambition serait de se qualifier. On aimerait finir dans les 4 premiers et humblement, on travaille depuis le mois de Juin avec les joueurs, le staff, tous les bénévoles et tout le club. Je pense que l’on n’est pas trop mal prêt, on a fait 4 bonnes pioches comme joueurs, on est content de notre recrutement, on a quasiment doublé tous les postes. Après, il reste du travail, on l’a vu ce soir.

 

Parlons du match contre Albi. En jouant contre une équipe de Nationale, ça vous donne un peu le cap qu’il reste encore à passer pour arriver au niveau de ces équipes ? 

 

Ah oui, on voit qu’Albi est quand même d’un autre niveau : c’est prêt, c’est physiquement armé, j’ai compté 4 ou 5 joueurs à plus d’1m90, quand ça accélère, on voit vraiment que ça accélère. On a essayé de bien résister et nous, ça nous fait travailler et progresser de jouer contre des clubs comme ça. Je pense qu’Albi ne sera pas loin de la Pro D2 avec l’équipe qu’ils ont, je me suis régalé de les voir jouer. 

Parlons aussi de votre club, le Sporting Club Appaméen. On a entendu que vous étiez un peu en train de vous associer avec Andorre, quelle est la finalité de cette association ? 

 

Non, avec Andorre, nous sommes en train de regarder un partenariat avec les clubs. Andorre est en train de redémarrer, ils ont l’aval du gouvernement, les présidents andorrans sont là. On essaye de travailler sur les jeunes, l’école de rugby car je sais qu’ils ont quelques problèmes pour avoir des jeunes donc, on va s’aider. On commence à tisser quelques liens avec eux car c’est vrai qu’ils ne sont pas très loin et puis on verra mais on ne partira pas à Lille comme Biarritz. On n’ira pas jouer en Andorre ou quoi que ce soit même si on a failli y jouer le premier match puisque notre terrain n’était pas prêt. Ça ne se fait pas car la mairie nous a promis d’avoir notre terrain mais peut-être que l’on fera une ou deux opérations dans la saison sur l’Andorre avec le gouvernement et les présidents andorrans pour essayer de développer le rugby. 

 

Aujourd’hui, vous n’étiez pas dans votre antre de Balussou. Quelle en était la cause et quand allez-vous retrouver votre fief à la maison ? 

 

C’est tout bête, c’est parce qu’ils sont en train de faire une piste d’athlétisme et les remparts de sécurité n’étaient pas prêts car les trous ont été faits 10 cm trop haut. Quand on a appris ça, on a essayé jusqu’au dernier moment de jouer à Balussou mais on n’a pas pu. On espère de tout cœur que ce sera prêt pour dimanche prochain car, si on ne peut pas y jouer, on sera vraiment dans une impasse parce qu’il faudra qu’on aille à Saverdun qui, historiquement, est notre concurrent même si pour moi, ce sont des amis. Mais, il faudrait que l’on délocalise et ça, ça m’embêterait. 

En plus de l’enjeu sportif, il y en a un nouveau. Pour ce match contre Albi, vous aviez quasiment 2 000 personnes au stade et pour garder cette jauge toute l’année, il va falloir envoyer du jeu à Pamiers ? 

 

Oui, tout le monde le sait et nous sommes tous au diapason, tout comme les coachs et le manager. Ils savent que si on fait du jeu, on aura du monde tous les dimanches alors que si on prend des branlées tous les dimanches, ça sera compliqué. Donc, ils savent que si on veut vraiment se qualifier, il faut que l’on fasse et que l’on envoie du jeu et je sais que le public reviendra avec mille plaisirs. 

 

Si l’année prochaine on vous voit en Nationale 2, vous serez un président heureux ? 

 

Ah oui, tout à fait ! Je serai le plus heureux du monde parce-que c’est vrai qu’on rêve parfois de Nationale mais, quand je vois Albi à côté, je me dis  » ouh, on en est encore loin « .

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s