#Rugby – Nationale / M.Bonello (Albi) : «On essaye de bâtir un esprit avant de bâtir du rugby!»

Mathieu Bonello à l’issue de cette large victoire (24-47) du Sporting Club Albigeois face à de vaillants et combatifs apaméens nous a accordé un entretien pour faire un point sur la préparation estivale des jaunes et noirs . Le néo-manager du SCA nous fait le point sur la situation sportive des jaunes et noirs a J-7 du début du championnat de Nationale à Dijon.

Mathieu Bonello manager SC Albi / Crédit photo Pierre Bras

J’imagine que tu es un entraîneur ravi du résultat (24-47 pour Albi) ?

 

Je suis content parce qu’on a bien validé tout le travail des deux mois de prépa mais il faut rester mesuré. J’ai beaucoup de respect pour Pamiers, à qui je souhaite une bonne saison et qui, on l’a vu, a des vertus et des bons joueurs mais nous sommes un niveau au-dessus donc il faut rester prudent car, dans une semaine, le niveau qu’on aura en face sera autre chose. Par contre, c’est bien pour la confiance et pour les gars qui ont été généreux mais il y a du boulot, comme dans tous les débuts de saison et comme pour tous les clubs. On essaye de bâtir un esprit avant de bâtir du rugby.

 

On a vu qu’en première mi-temps, vous aviez beaucoup usé, voire même abusé, des fondamentaux et des groupés pénétrants. C’était une consigne ou une conséquence du contexte du match qui a amené ça ? 

 

Je pense que les joueurs se rassurent aussi là-dessus mais c’est un domaine que tu dois savoir maîtriser, même dans le rugby actuel. Comme tu l’as dit, je pense qu’on en a quand même un peu abusé et il va falloir alterner car quand tu alternes, c’est là où tu es bon. C’est vrai que, franchement, il y a du positif ce soir mais il y a du boulot, un énorme boulot, on n’a encore rien fait. Si tu as fait ça pour te gameller dans quelques matchs, ça ne sert à rien mais c’est bien pour la confiance. 

https://debardautomobiles.com

On a aussi vu que les joueurs, surtout derrière, ont vite appréhender les nouvelles règles. C’est un bon point ? 

 

Oui, on a quand même passé du temps sur ça durant l’intersaison, sur les explications et le pourquoi du comment. Et puis, on veut que les joueurs s’éclatent, qu’ils s’amusent et qu’ils prennent du plaisir car, même quand tu es professionnel, si tu ne prends pas de plaisir, il te manque un truc à la fin du match et je veux que les joueurs soient contents. Il y a bien sûr des matchs que l’on perdra mais s’ils ont tout donné, ils seront fiers d’eux et on sera fier d’eux aussi. Moi, je suis content de ça, ils s’aident, ils s’entraident, c’est une nouvelle histoire donc, il faut aussi être patient. C’est l’introduction de mon livre qui commence, on a fait l’introduction et maintenant, on va commencer à écrire les pages. J’espère qu’elles seront bonnes mais on n’a encore rien fait. 

 

La petite tâche sur l’introduction du livre, c’est qu’il y a eu de la casse, à Blagnac comme aujourd’hui. C’est quelque chose qui peut te faire un peu gratter la tête ? 

 

Bien sûr, quand tu es entraîneur, dès que tu as une casse, tu es déçu mais, comme je le dis toujours, c’est la reprise. On a des mecs qui ont eu le Covid il y a quelques temps qui reviennent et pour qui c’est un peu dur de reprendre et j’ai envie de dire qu’un match de rugby avec zéro casse, ça n’existe pas. J’utilise tout le temps cette expression mais il n’y a pas d’omelette sans casser des œufs donc quand tu es coach, il faut aussi accepter ça, il y a des moments où tu n’en auras pas et d’autres où ça va tomber de dimanche en dimanche. On est quand même un groupe assez conséquent donc on a besoin de tout le monde comme je l’avais dit, des jeunes, des recrues, des nouveaux, des étrangers, de tout le monde. Moi, je trouve que j’ai un bon groupe, il faut arriver à en faire une équipe et c’est ça le plus gros du boulot. 

 

Maintenant, focus sur Dijon pour essayer de rentrer plein fer dans ce championnat ?

 

On va à Dijon qui sont aussi des prétendants aux premières places. Je sais qu’ils ont des ambitions et je suis bien placé pour le savoir puisqu’on y a perdu avec mon club précédent et c’est une grosse équipe. Franchement, on n’a pas à cocher plus de matchs que ça et on débute une saison, c’est tout. Ça va être très dur, on le sait, car c’est une belle équipe et je pèse vraiment mes mots parce qu’en plus, je les ai joués dans les derniers matchs donc, c’est encore frais, on va avoir à faire à une belle opposition et ça va être très dur. Chez eux, à Dijon, c’est toujours très dur là-bas donc, j’espère qu’il y aura un bon match. 

https://debardautomobiles.com

Avec en plus un voyage qui va être assez difficile à appréhender. 800 kilomètres, c’est quelque chose de compliqué pour les organismes ?

 

Oui, c’est compliqué. J’avais hésité à partir le jour-même mais c’est un peu juste en temps donc, on va voir comment on le passe mais c’est comme ça, c’est aussi dans le dur qu’on voit comment est une équipe. C’est vrai que ce sont de longs déplacements mais il faut l’accepter, la Nationale couvre la France maintenant et c’est tant mieux. Le premier est très loin, c’est comme ça et il faut l’accepter tout comme il faut accepter le fait qu’on ne sera pas dans les meilleures conditions. C’est loin, contre un gros adversaire, et on verra à la fin. 

 

Pour conclure, un résumé de cette intersaison en quelques mots ?

L’intersaison est positive dans le sens où on a changé beaucoup de choses. Je trouve que les joueurs ont quand même vachement bien encaissé, c’est ultra positif mais je crois qu’il n’y a que le championnat qui nous dira où on en est vraiment. C’est bien mais il faut regarder devant, ne pas s’enflammer car on n’a rien, rien fait. Je sens qu’on bâtit petit à petit, il y aura forcément des moments où l’on va tanguer, des moments difficiles mais les joueurs sont en train de s’approprier le projet, les entraîneurs ont donné les ingrédients mais après, ce sont eux qui font la bonne cuisine. Donc, j’espère surtout qu’ils vont s’éclater, pour moi, le plus important, c’est quand mes joueurs sont contents, qu’ils ont du plaisir et j’espère que, tout au long de la saison, ils vont trouver ce plaisir-là en jouant.

Propos recueillis par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s