#SportStory – Rugby / Le SJAO XV développe ses infrastructures, pérennise l’avenir de ses licenciés, tout en cultivant ses racines.

Jean Claude Laur et Cyril Tardieu les 2 co-présidents du SJAO XV ont partagé le bonheur, d’inaugurer la « Maison du Rugby » , véritable support « couteau Suisse » aux activités du club. C’est devant un parterre de bénévoles, de licenciés, de partenaires, de mécènes ou encore d’élu(e)s et de représentants fédéraux que le club de la périphérie d’Albi, a officiellement mis cet outil de travail structurant à flots. Réaliser tant en autofinancement, qu’avec l’apport d’aide et de subventions mélangeant partenariats publics et privés, ce club house multifonctions va permettre au SJAO XV d’appréhender l’avenir sereinement et avec des perspectives de développement. Focus sur un club séculaire du rugby Tarnais qui s’appuie tant sur son histoire que sur sa foi en l’avenir.

Crédit photo Frederic Wild / SJAO XV Officiel

Lancé il y a quelques années par les dirigeants Saint-Jueriens, ce projet d’un nouveau bâtiment comprenant cuisine, club house, salle de réception et même un petit musée sur le club, s’est construit pas à pas, a force de labeur bénévole et du soutien de l’ensemble des partenaires. Jean-Claude Laur et Cyril Tardieu, en ce 8 juillet 2022, entourés du Maire de Saint Juery, David Donnez, de Yannick Jauzion, Conseiller Régional Occitanie, de Marie-Claire Malroux conseillère départementale du Tarn et de nombreux élus locaux des communes voisines, ont donc coupé le ruban de cet outil qui restera comme un élément fort de leur mandature à la tête du SJAO XV.

Alors qu’Alain Doucet représentait la FFR dont il est Vice-Président et la ligue Occitanie de Rugby qu’il préside, Jean Claude Laur n’a pas hésité lors de son discours, d’exposer ses légères divergences de vue avec les instances du rugby concernant la façon d’entrevoir les bienfaits qu’apportera la Coupe du Monde 2023. Pour le président du club tarnais, l’avenir et les externalités positives (hausse du nombre de licenciés, visibilité accrue, retombées économiques) engendrés par l’événement planétaire qui posera ses valises dans l’hexagone d’ici 2 ans, doivent être anticipés. Cette « Maison du Rugby » qui vient de sortir de terre est donc indéniablement un nouveau levier pour absorber le nombre de licenciés qui devrait être croissant voire exploser après France 2023, tout en solidifiant l’existant. Alors que la FFR compte redistribuer après 2023 les subsides de cette Coupe du Monde , dont le Président Laporte a fait un marqueur fort de son arrivée a la tête du Rugby Français, le co-préside du club de la vallée du Tarn aurait, lui, préféré un soutien en amont.

Crédit photo Frederic Wild / SJAO XV Officiel

Mais au delà, de ces visions divergentes concernant ce grand carrefour du rugby français, (la Coupe du Monde 2023), ce club qui ambitionne de monter en Fédérale 3 chez les seniors, vient aussi malgré la crise du Covid 19, d’affirmer sa vitalité économique et bénévole. En effet alors que les responsables partenariats/événementiels (Guillaume Viala et Thierry Rosso) s’ affairaient à mettre les dernières touches à la réception d’inauguration, dans la bâtisse jouxtant le club house, 2 bénévoles fignolaient eux, les derniers coups de peinture, de ce qui va devenir le pôle administratif du club. Un autre tandem du bénévolat , aidé par une jeune licenciée, de leur côté, était au four et au moulin dans les cuisines pour concocter une réception 100% made in SJAO XV.

https://www.debardautomobiles.com

Dans ce club né de la volonté des ouvriers du « Saut du Tarn », (ancien bastion de la sidérurgie française), on ne renie pas ses racines, preuve en est avec la magnifique exposition sur l’histoire du club qui orne les murs de la salle de réception. Mais dans ces deux villes (Arthes et Saint Juery) ou la culture ouvrière fut un marqueur sociologique fort, on n’oublie pas que toutes les aventures culturelles ou sportives locales se sont réalisées en formant des mauls humains et bénévoles. Pour consacrer, le travail de l’ombre de ces soldats du milieu associatif, le club et la mairie de Saint Juery avaient décidé de mettre à l’honneur 2 d’entre eux (Francis Herail et Claude Fédou) , pour l’ensemble de leur œuvre et leur dévouement sans faille. La médaille de la ville de Saint Juery, leur fut respectivement et officiellement décernée, consacrant des décennies au service d’autrui et de la communauté SJAO.

Crédit photo Frederic Wild / SJAO XV Officiel

Dans ce club centenaire, comme l’a souligné Jean Claude Laur, on veut rentrer de plein pieds dans le rugby du 21eme siècle. Et cela passe aussi par la façon de monter des projets comme celui-ci, en s’appuyant sur du mécénat public/privé. Fort d’un réseau de partenaires tissé au long cours, le SJAO XV a tenu à rendre hommage à l’ensemble de ces acteurs indispensables au fonctionnement économique et matériel du club, en floquants un T-Shirt collector pour l’occasion. Cyril Tardieu le co-président, a lui transformé les discours en actes, distribuant les T-Shirts ornés d’un logo du club et d’une mention « merci » , à l’ensemble des partenaires attablés autour d’un buffet dînatoire au menu gargantuesque.

Crédit photo Frederic Wild / SJAO XV Officiel

Le club de la périphérie d’Albi n’oubliait pas, aussi, de remercier les collectivités territoriales qui ont permis le bouclage de cet investissement sur l’avenir. Remerciant tour a tour le conseil départemental, la région occitanie, l’ancien Maire de Saint Juery, Jean Paul Raynaud, et l’actuel David Donnez, sans oublier la commune d’Arthes. Les dirigeants du SJAO avouaient sans détour, l’aide salutaire des deniers publics, et surtout louaient leur soutien, qui plus est en ces périodes de crise sanitaire.

https://www.debardautomobiles.com

Car malgré la pandémie, les confinements et couvres-feu successifs, ce petit royaume de l’ovalie amateur juché sur les deux rives du Tarn, a réussi à faire vivre et subsister un âme à ce club, tout autant que la passion et la convivialité caractéristiques de ce sport . Les défis et les challenges sont immenses pour le rugby des campagnes, entre une réforme de la pyramide des compétitions, l’émergence grandissante du rugby féminin ou encore la relance d’une activité normale post-Covid, sans oublier la grande fête du rugby français en 2023. Ce nouveau pôle administratif et réceptif campé au cœur du stade, arrive donc à point nommé pour affronter les multiples virages qui attendent l’ensemble du rugby français, et est d’ores et déjà le cœur et le poumon du SJAO XV.

https://www.aristow.com/fr/

Au Saint Juery – Arthes Olympique XV, il y avait aussi une once de fierté chez les dirigeants, du fait de l’auto-financement d’une partie de ce projet par des fonds propres, signe d’une gestion financière éclairée. En clair, dans cet ancien bastion industriel Tarnais, comme un héritage culturel des aïeux fondateurs du club qui s’échinaient derrière les hauts fourneaux et les laminoirs entre deux 2 parties de rugby, ont sait battre le fer tant qu’il est chaud, de façon à en tirer la quintessence. Le SJAO XV peut donc dorénavant voguer sereinement vers le futur, tout en gardant « cheviller au cœur » son ADN.

Article rédigé par Loïc Colombié

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s