#SportStory – Football / Albi – Marssac TFA : Alain Cros, le grand timonier de la formation.

Lors de notre émission spéciale « Fusion ASPTT FA / Marssac MRSRDT » tournée au sein des établissements Debard Automobiles, Alain Cros l’indéboulonnable et historique éducateur albigeois nous a accordé un entretien. Ce passionné invétéré de foot et de l’AS Saint-Etienne , forme depuis de nombreuses décennies les jeunes de la cité épiscopale à la pratique du ballon rond. Qu’ils franchissent la porte de Caussel pour du « foot plaisir » ou avec l’intention d’accéder au haut niveau, Alain Cros s’évertue à d’abord éduquer des citoyens de demain, en inculquant le vivre ensemble et les valeurs qui lui sont chères. Pour ce membre fondateur de l’ASPTT Albi, la fusion avec Marssac RSRDT et la création de facto d’Albi Marssac Tarn Football ASPTT le balance entre un sentiment de déchirement du fait d’une époque qui s’éteint, mais aussi un enthousiasme certain au vu des perspectives généré par ce mariage entre les deux clubs du foot Tarnais. Rencontre avec une figure du foot Tarnais, et un éducateur mettant les mains dans le cambouis au sein de l’école de foot et qui se projette avec appétit dans l’aventure AMTFA.

Alain Cros dirigeant historique de l’ASPTT FA / Crédit photo Le #MagSport – Studios H2G.

Alain, ton dada, c’est la formation et l’école de foot. J’imagine que pour toi aussi, cette fusion est une bouffée d’air frais ?

 

Avant de parler de fusion, je voudrais parler de Manon (Cazes) et de Mickaël (Bertrand) qui son sur ce plateau. Manon est une fille que j’ai eu à l’école de foot quand elle avait 6 ans et quand je vois le parcours qu’elle a fait tant sportivement que professionnellement, je me dis que, quelque part, on a réussi quelque chose. Elle est partie à Toulouse, elle a été internationale, elle revient au club, elle a de grosses valeurs, elle amène l’équipe féminine, je suis vraiment très satisfait de voir ça. Pareil pour Micka que je suis allé chercher à Carmaux, il a joué chez nous puis à Castelmaurou avant de partir à Auxerre. Ces deux parmi tant d’autres font partie d’un groupe de jeunes qui sont allés dans les clubs professionnels et, quand je fais le tour, il y a à peu près une dizaine de garçons et filles qui l’ont aussi fait. Je ne suis pas tout seul, je ne me prends pas pour ce que je ne suis pas mais, quelque part, avec toute l’équipe d’éducateurs de l’ASPTT, nous avons participé à quelque chose, à donner des valeurs à ces jeunes. Et qu’ils réussissent sportivement et professionnellement, c’est pour moi quelque chose qui n’a pas de prix, c’est vraiment très, très bien. Sur la fusion, comme je le dis depuis le début, ça m’embête quelque part sentimentalement parlant. Je fais partie des historiques de l’ASPTT et quand nous avons créé le club en 1974, je n’imaginais pas ce qui arrive aujourd’hui. Avec Jean-François Vidal, nous sommes les deux seuls qui restons de cette création de 74 et quand on m’a parlé de la fusion, j’étais contre mais, après avoir un peu analysé toute la situation, je me suis dit  » il faut y aller, il faut foncer « . Quand on voit toutes les mesures que prend la Fédé, si on veut exister, si on veut progresser et faire progresser le football tarnais, car on est vraiment au fond du trou, il faut faire quelque chose et il faut avancer. Même si je suis quelqu’un d’âgé et que le passé est plutôt derrière moi, que je ne suis pas l’avenir du club, j’ai envie de participer et donc, je suis à fond derrière cette fusion et je ne souhaite qu’une chose, c’est qu’elle réussisse. Surtout qu’en plus, au niveau des jeunes, le club de Marssac comme l’ASPTT a un label jeunes garçons, nous avons aussi le label jeunes féminin ce qui fait trois labels. Tout réuni, je pense que l’on saura de quoi on parle et que ça représentera quelque chose.

https://www.debardautomobiles.com

Tu nous parlais de ta fierté au vu des parcours de Manon et de Micka dans le haut niveau voire même le très haut niveau. Mais, à l’ASPTT, il y a aussi une culture d’éducation populaire et de masse et, avec les éducateurs, vous avez formé des centaines et des milliers de jeunes Albigeois ? 

 

Tu fais toi-même partie de ces jeunes-là. A l’ASPTT, comme à Marssac d’ailleurs et c’est pour cela que l’on va se mettre ensemble car nous avons la même philosophie, on est pour la compétition mais en même temps pour la convivialité et la politesse. Il faut que tout le monde joue, il y a de la place pour tout le monde dans un club, il ne s’agit pas de faire que de l’élite, on est là pour former des enfants, pour éduquer à tous les niveaux. Récemment, je traversais le quartier de Cantepau et deux gamins sont venus me dire bonjour, me dire aussi qu’il se rappelait de moi et des valeurs que je leur avais apporté comme éducateur et en fait, c’est ça.

 

C’est le meilleur remerciement que tu puisses avoir ? 

 

Tout à fait. Quand je vois des jeunes qui ont 30 / 35 ans, il y en a même maintenant qui sont papas, et qui viennent me voir en me disant  » tu nous as quand même sacrément emmerdés mais que on voit tout ce que tu nous as apportés … « , c’est quand même une réussite. 

https://www.debardautomobiles.com

Quand on fait un an avec toi, c’est quasiment comme si on faisait un an de service militaire ? (Rires)

 

Ce n’est pas le service militaire mais disons qu’il fallait inculquer une certaine valeur. La première des choses chez moi, c’est la politesse puis vient la convivialité, le fait de jouer ensemble, de participer en groupe car on apprend aux jeunes à vivre ensemble et à partager. Je pense qu’actuellement, le partage est ce qui manque le plus et il n’y a rien de mieux que d’apporter à ces jeunes le fait de partager. Une des choses que l’on a instaurée depuis deux ou trois ans, c’est la discussion que l’on a à la fin des entraînements, pour toutes les catégories U7, U9, U11, avec les parents. C’est quelque chose qui est maintenant en place et, quand on ne le fait pas, ça manque aux parents. C’est vrai que toutes ces technologies modernes ont beaucoup apporté mais en fait, ce qui manque beaucoup, c’est la discussion et je pense qu’actuellement, on ne discute pas assez. 

 

Dans 50 ans, comment aimerais-tu voir ce club naissant d’Albi Marssac Foot ? Quel palier, quel cap, aimerais-tu passer ? 

 

Déjà, dans 50 ans, je pense que ça se fera sans moi, c’est à peu près sûr parce-que sinon, je serai un phénomène (rires). Ce que je voudrai dire, c’est que ça ne peut que réussir car on a à la tête des deux clubs deux présidents qui voient la même chose, qui ont la même philosophie du sport et de la vie en général, du social donc, ça ne peut que réussir. Ça n’aurait pas réussi avec certains autres clubs car il n’y pas partout la même philosophie mais là, ça ne peut que réussir. Je connais un peu moins François si ce n’est pour avoir discuté avec lui et je pense que c’est quelqu’un qui a de très grandes valeurs mais je connais très bien Bernard depuis que je le côtoie, je connais ses valeurs, je sais ce qu’il peut apporter. Franchement, nous avons de la chance d’avoir deux personnes qui laissent faire les gens, qui donnent aux gens qui évoluent dans le club la possibilité de s’exprimer et ça, c’est important. Depuis que je suis responsable de l’école de foot de l’ASPTT, Bernard n’est jamais venu me casser les pieds, il demande des explications de temps en temps mais on est vraiment libre. Il faut suivre une certaine politique, ce qui est normal mais après, on assume totalement et c’est vraiment quelque chose de très important.

Propos recueillis par Loïc Colombié

https://fb.watch/v/am5A1BFQ3/
https://fb.watch/v/am5A1BFQ3/

Le replay de l’émission Le #MagSport – Studios H2G, spéciale « fusion ASPTT / Marssac » en direct des établissements Debard Automobile.

Un commentaire sur “#SportStory – Football / Albi – Marssac TFA : Alain Cros, le grand timonier de la formation.

Répondre à stephan segura Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s