#Foot – S.Abad (St Jean du Falga) « C’était pour moi un objectif d’être responsable »

Joueur de Luzenac, Sébastien Abad a endossé dorénavant de nouvelles responsabilités dans le monde du football. Lui qui ne vit que pour le ballon rond nous en dit un peu plus sur les tenants de sa nomination comme responsable de l’école de football du club de St Jean du Falga.

Pourriez-vous nous en dire un peu plus quand à ces nouvelles fonctions ? Comment en êtes-vous venu à joindre votre avenir à St Jean du Falga ?

J’entraînais les U11 de la catégorie cette année comme mon petit frère y évoluait. Le club savait que j’avais un BMF et de l’expérience en tant qu’entraîneur. Ils sont donc venus vers moi pour me proposer la responsabilité de l’école de foot. Ils avaient quelqu’un sous la main qui était diplômé, avec de l’expérience et mature pour ce poste.

Quand le club vous a fait cette proposition pour vous c’était oui de suite ?

A l’époque j’étais sur Pamiers. Là-bas, j’ai essayé d’être responsable de l’école de foot mais le club a pris une direction différente. C’était pour moi un objectif d’être responsable. Ça fait des années que je le prépare et là, j’étais prêt. C’était le bon moment pour l’accepter.

https://www.debardautomobiles.com

Au jour d’aujourd’hui, où en est l’école de foot de St Jean du Falga ?

Pour l’instant ça s’est un peu perdu. Ça faisait deux trois ans qu’ils n’avaient pas de responsable. Du coup il n’y avait pas cette passerelle avec les dirigeants. Les parents et les joueurs se sont un peu endormis sur leurs lauriers. La première chose qu’ils ont fait quand il y a eu une première sonnerie d’alerte dans le club, c’est d’amener les jeunes ailleurs. Ça nous a un peu mis en porte-à-faux. Aujourd’hui nous avons entre 70 et 100 enfants, je ne connais pas le chiffre exact. Nous allons devoir remettre de l’ordre là-dedans : que chacun définisse sa place et soit concerné par son boulot sans être au four et au moulin et que l’on remette un peu d’ordre dans tout ça.

Parlons un peu de votre poste. Quels seront vos premiers chantiers ?

Le premier chantier c’est refidéliser nos enfants sur le projet et l’esprit club. Nous devrons réussir à avoir des enfants fidélisés, qui soient tout le temps là aux entraînements, qu’ils aient envie et prennent du plaisir. Le reste se fera tout seul.

Et sur le long terme avez-vous déjà quelques objectifs un peu plus ambitieux ?

Complètement. Nous sommes partis sur un projet de trois ans et d’ici là, l’objectif est d’avoir une équipe U14 en Régional 1, tout simplement. Après, ça se fera tout seul. Nous bosserons sur des générations. Aujourd’hui, nous n’avons pas assez de licenciés pour nous permettre de bosser avec des générations. Cette année nous avons du un peu mélanger. D’ici trois ans, nous devrons attirer beaucoup plus de monde pour pouvoir bosser par génération donc. Nous arriverons à des bases pour pouvoir amener les enfants où nous voulons les amener.

https://www.debardautomobiles.com

Qu’est-ce qui vous a motivé dans ce projet ?

Je suis quelqu’un avec des ambitions. Je ne vois pas que pour moi. Je vois pour les enfants et sur du long terme. Quand je prends un enfant en U6, je veux voir ce qu’il va devenir en U11 et en U13. A partir du moment où il y a une marge de progression, en tant que responsable de l’école de foot, je me donnerais tous les moyens pour arriver à cet objectif. C’est ma priorité et ce qui me motive vraiment : voir ce que je pourrais apporter aux jeunes et aux éducateurs pour animer des séances de qualité, et sur les années qui vont suivre pouvoir amener une progression certaine chez les enfants.

C’est donc un gros chantier qui s’offre à vous…

Pour le coup, il y a beaucoup de boulet et je ne vais pas m’ennuyer. C’est ça qui est bien. Si tout était déjà fait ça serait trop simple. Le but c’est d’arriver et mettre sa patte, d’arriver à vraiment construire. Lorsque j’aurais une idée, ça sera à moi de tout mettre en place pour la réaliser. Si j’y arrive, le club aura tout gagner et aura bien fait de miser sur moi. Si je n’y arrive pas, le club me laissera plus de temps ou décidera de changer… Mais je pars toujours avec de la positivité et j’espère que ça se passera du mieux possible. Je remercie d’ailleurs le club de me faire confiance

A côté de cela vous défendez toujours les couleurs de Luzenac. Comment allez-vous réussir à concilier les deux emplois du temps ?

C’est simple j’ai une vie de footballeur avant tout et j’y ai toujours donné la priorité. Je travaille à côté. Si on veut se donner les moyens de réussir, il faut y mettre les ingrédients qu’il faut en tant que joueur, qu’éducateur, que responsable de l’école de foot… Il faut savoir partager son temps et être cadré pour en pas se mélanger les pinceaux. A des moments je parlerais football sur le terrain quand je jouerais, à d’autres moments je serais responsable et encore à d’autres, je serais entraîneur. Il faut réussir à cadrer tout ça en était vraiment clair, net et précis.

Propos recueillis par N.Portillo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s